Grand-Palais. Salon du livre rare. Nouvelle date 4-6 septembre 2020.

 

Dans une page précédente du blog en date du 13 janvier, je vous annonçais les dates du salon du livre rare 2020 qui devait se dérouler en avril prochain. Depuis, la pandémie sévit, toutes les manifestations sont annulées et nous sommes confinés. Le salon du livre rare a donc été reporté à la rentrée. Il se déroulera du 4 au 6 septembre, toujours sous la nef du Grand-Palais.

Cette année, nous avons fait le choix de partager notre stand (H1) avec un autre libraire, Benoît Galland,  avec lequel nous échangeons régulièrement. Nous serons donc co-locataires au Grand-Palais. C’est pour nous une opportunité de sortir de notre thème habituel, Paris, pour élargir les recherches que vous pourrez faire en venant nous rendre visite. Et pour vous donner un avant-goût de cette découverte, je vous invite à consulter le site de la Librairie Trois plumes située à Angers.

Nous avons l’habitude, de vous proposer en avant-première dans les pages de ce blog,  quelques-uns des livres qui seront exposés au salon du livre rare. Nous avions commencé ces parutions dans la perspective des dates initiales du mois d’avril et vous trouverez  les liens vers certains ouvrages déjà présentés depuis le mois de janvier. Pour les autres nous attendrons le mois de juin pour compléter les présentations.

Avec Charles Nodier nous redécouvrons l’Histoire de Paris précisément documentée par le conservateur de la bibliothèque de l’Arsenal.

Par une série de bois gravés réalisés par Robert Bonfils au début du 20e siècle, nous plongerons dans le Paris effervescent de la Belle Epoque.

Nous tournerons les pages du manuscrit du Tableau moral et philosophique de Fournier-Verneuil qui s’attira les foudres de la censure au début du XIXe siècle.

Nous avons déjà croisé un exemplaire de l’ouvrage d’Henri Meilhac, Contes parisiens, mais celui que nous vous présenterons est unique, il s’agit probablement de celui de l’illustrateur, Pierre Vidal.

Nous découvrirons la série complète des Artistes du Livre comportant 24 volumes en partie truffés de dessins par son précédent propriétaire. Cette série éditée par Henry Babou au tournant des années 30, rassemble les monographies des illustrateurs les plus célèbres du temps : Belot, Chimot, Dignimont, Jouve, Méheut, Laboureur, Legrand, Lobel-Riche, Morin, Vertès…

Nous retrouverons Francis Carco pour ses sujets parisiens favoris avec son ouvrage Paname, illustré par Jean Oberlé

Nous redécouvrirons le célèbre roman Hôtel du Nord d’Eugène Dabit, dans un exemplaire du tirage de tête ayant appartenu à François Mitterrand

Avec Léon Gosset et Ernest de Ganay, nous partirons en balade en Ile de France à la découverte des châteaux et des lieux emblématiques de la région dans deux belles éditions illustrées par de nombreux artistes.

Même si nous avons déjà eu l’occasion de vous présenter dans ce blog un exemplaire de l’ouvrage de Georges Cain intitulé la Seine du Point du jour à Bercy, nous vous en proposerons un autre, magnifiquement relié par Georges Meunier.

Charles Veyrat évoque dans son ouvrage, les statues de l’Hôtel de Ville que l’on oublie souvent de regarder alors qu’elles racontent toute l’histoire de Paris.

Avec Louis Legrand nous prendrons des cours de danse fin de siècle avec les filles de Montmartre, de la Villette et de Clignancourt.

Nous nous plongerons dans un recueil de dessins d’Henri Cheffer qui a servi à illustrer l’ouvrage de Franc-Nohain, « Aux quatre coins de Paris »

Nous nous promènerons à travers Montmartre avec Antoine Parménie qui raconte l’histoire de lieux emblématique du vieux village.

Au début du 20e siècle Henri Manesse grave une double série d’eaux-fortes intitulée le vieux Paris s’en va, qui nous offre dans une réalité saisissante, la découverte de lieux aujourd’hui disparus.

Le Paris dansant de Georges Montorgueil, nous entraine dans tous les bals parisiens, des salons aux beuglants avec les danses les plus folles croquées par A.Willette.

Nous observerons la finesse des gravures de Cochin illustrant l’ouvrage de Joseph Granet sur l’Hôtel royal des Invalides où nous découvrons les splendeurs du bâtiment et son mobilier.

Nous tournerons les pages de l’ouvrage de Roland Dorgelès, Le Château des Brouillards, pour apprécier les illustrations en couleurs réalisées au début des années trente par Albert Sevin et qui rendent si vivant le récit de l’auteur.

Et si dans les prochaines semaines, nous découvrons d’autres ouvrages rares, ils feront bien entendu, l’objet de pages de blog, même si nous devons multiplier les parutions.

Ainsi du  XVIIIe au XXe siècle avec des écrivains et illustrateurs de différentes époques, nous plongerons dans le riche univers des livres parisiens.

Tous ensemble, nous connaissons une période inédite qui bouleverse nos quotidiens. Quoiqu’il en soit, faites attention à vous, faites attention aux autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*