CAIN (Georges). Illustrations de Charles Jouas. La Seine du Point du Jour à Bercy. BERALDI (Henri). Un illustrateur de Paris. Charles Jouas.

  En dirigeant Carnavalet de 1897 à 1914, Georges Cain avait accès à une fabuleuse documentation sur la capitale. Il en a fait abondamment usage en écrivant de nombreux livres d’histoire sur Paris qui font toujours autorité. Nous l’avons croisé à plusieurs reprises sur ce blog et nous vous rappelons la dernière page parue rassemblant ses principaux titres sur le passé de la capitale : Georges Cain.   Mais Georges Cain n’a pas toujours été historien, il a aussi été peintre. Avec la Seine du Point-du-jour à Bercy, il réunit ses deux passions en faisant appel pour illustrer l’ouvrage, à un des graveurs les plus talentueux de son temps, Charles Jouas. […]

Abbé BALOCHE. Saint-Merry. Histoire de la paroisse et de la collégiale. 700-1910.

L’église Saint-Merry est une église parisienne située au croisement de la rue Saint-Martin et de la rue de la Verrerie à proximité du centre Georges Pompidou. Le nom de Saint-Merry vient de l’abbé Méderic mort en l’an 700 et dont les restes reposent dans la crypte de l’église. Au début du XIe siècle, Renaud, évêque de Paris, fait donation de l’église qui existait alors, au chapitre de Notre-Dame. Il exempte en même temps l’église Saint-Merry de la juridiction épicopale et archidiaconale. Au cours du même siècle, sept prêtres desservent la cure; chacun d’eux reste en fonctions pendant un jour de la semaine. En 1219, un chanoine plébain est choisi par […]

LEGRAND (H.). Plan de restitution. Paris en 1380. SPRINGER (A.). Paris au XIIIe siècle.

  Les érudits du XIXe siècle se lançaient dans d’incroyables travaux, l’exemple en est donné par H.Legrand   qui a reconstitué le plan de Paris en 1380. Les plans de Paris n’existent que d’une façon imparfaite pour les époques antérieures au XVIe siècle et ne se rencontrent que par portions disséminées dans les manuscrits ou dans certains tracés visuels, enfouis au milieu des archives. Il est donc précieux que des érudits reconstituent l’état de la ville en des périodes où aucun plan d’ensemble n’était dressé. Le topographe ancien traçait le réseau des voies et des rues; sur ce réseau il relevait les édifices avec leur apparence. Quant aux maisons, il donnait […]