PARMENIE (Antoine). Illustrations Stenlein, Eugène Delâtre, Gen-Paul. Autour de nos moulins.

    Montmartre au début du 20e siècle a souvent été le sujet de beaux ouvrages, c’est le cas du livre que nous vous présentons aujourd’hui : Autour de nos moulins.  Rédigé par Antoine Parménie (1880-1961) qui contrairement aux artistes qu’il a fréquentés, avait une activité éloignée de l’univers artistique, il était inspecteur des PTT. Il a aussi été vice-président de la Société des amis de Montmartre. Cet ouvrage contient des eaux-fortes d’Eugène Delâtre (1864-1938), une pointe sèche de Steinlen (1859-1923) et des gravures en couleurs d’Eugène Paul (Gen-Paul 1895-1975). Leurs talents restituent l’atmosphère particulière du lieu. Comme le souligne Georges Auriol, l’auteur de la préface : «  C’est par le […]

DEVILLIERS. Notice sur un chemin de fer de Paris à Versailles, projeté en 1825.

  Les chemins de fer commencent à se développer en Europe au début du XIXe siècle. Une ordonnance royale du 26 février 1823 accorde la première concession d’une ligne de chemin de fer en France d’une longueur de 23 km entre Saint Etienne et Andrézieux pour le transport de la houille. La traction des wagons est assurée par des chevaux. La ligne Paris-Saint-Germain-en-Laye est inaugurée le 24 août 1837. C’est la première ligne conçue pour le transport des voyageurs et exploitée avec des locomotives à vapeur. A partir des années 1830, la ville de Versailles en liaison avec la municipalité parisienne étudie la création d’une ligne de chemin de fer […]

PITTON DE TOURNEFORT (Joseph). Histoire des plantes qui naissent aux environs de Paris. Guide des étrangers dans le Muséum d’Histoire naturelle. HENARD (Robert). Les jardins et les squares.

  Jardins à nouveau ouverts à Paris et limitations de circulation levées, nous pouvons comme Joseph Pitton de Tournefort à la fin du XVIIe siècle partir herboriser en région parisienne ou tout simplement arpenter les allées du jardin des plantes qui ouvre aujourd’hui, pour redécouvrir le plus vieux jardin public de la capitale. Joseph Pitton de Tournefort (1656-1708) fait ses études chez les jésuites et s’intéresse très vite à la botanique à laquelle il s’initie chez un apothicaire d’Aix en Provence. En 1679, il part étudier la médecine à Montpellier. Il en profite aussi pour inventorier la flore de la région. Après un séjour à Barcelone, il retourne à Montpellier […]