NODIER (Charles). Paris historique. Promenade dans les rues de Paris. Deuxième partie.

 

Aujourd’hui, nous poursuivons la présentation de l’ouvrage « Paris historique. Promenade dans les rues de Paris » commencé vendredi dernier et que nous détaillons pour les deux derniers volumes.

Charles Nodier s’attarde sur d’autres bâtiments parisiens dont certains déjà détruits à son époque et d’autres qui allaient disparaître au long de la seconde moitié du dix-neuvième siècle. Comme pour le premier volume, nous reprenons les titres des différentes livraisons nous permettant d’explorer un Paris, en partie disparu.

Volume II. Prison de l’abbaye de Saint-Germain-des-Prés, Tour Alexandre et Fontaine St-Victor. Rue Saint-Victor, au coin de la rue Cuvier, Rue de la Chaussée d’Antin, Rue de la Poterie des Arcis, Eglise des Grands-Augustins quai Voltaire, l’Arsenal quai Morland, la Bastille Porte Saint-Antoine, Rue des Bernardins quartier du jardin des plantes, Maison de Bonaparte. Rue Chantereine n°52, Rue du Petit-Bourbon près Saint-Sulpice, l’Hôtel de Bourgogne. Rue Mauconseil, Rue de la Bucherie. Quartier Saint-Jacques, Porte de Bucy, Maison de Cagliostro. Rue de Cléry n°278, Hôtel de Carnavalet. Rue Culture-Sainte-Catherine n°27, Maison n°84. Rue d’Enfer, Le Grand Châtelet, Eglise des Célestins. Quartier de l’Arsenal, Le Champ-de-Mars, Barrière de Clichy, Cloître du Collège de Cluny. Place de la Sorbonne, Hôtel Colbert. Rue des Rats place Maubert n°20, Hôtel de Cluny. Rue des Mathurins Saint-Jacques n°14, Place Louis-Quinze, Cloître des Cordeliers. Quartier de l’Ecole-de-Médecine, Maison de Jacques Coytier. Rue Saint-André-des-Arts,

Rue Croix-des-Petits-Champs, Maison de Cuvier, Rue Saint-Jean-de-Beauvais. Quartier Saint-Jacques, Palais de l’Elysée-Bourbon. Rue du Faubourg Saint-Honoré n°59, Maison qu’habita l’abbé de l’Epée. Rue des Moulins n°14, Place de l’Estrapade, Couvent et Eglise des feuillans. Quartier des Tuileries, Hôtel de la rue du Foin-Sain-Jacques n°18, Le for-l’évêque, Collège Fortel ; Rue des Sept-Voyes n°27, Carrefour Guillery, Maison qui a été habité par Hoffman. Rue de Provence n°1, Rue de l’Homme-Armé. Quartier Sainte-Croix de la Bretonnerie, Tour de l’Horloge. Palais de Justice, Hôtel-de-Ville, Eglise et fontaine des Saints-Innocens. Rue Saint-Denis, Hôtel de Lamoignon. Rue Pavé au Marais n°24, Place du Légat aux Halles entre les rues de la grande et de la petite Friperie, Maison de Lekain. Rue de Vaugirard n°11, Hôtel Lesdiguières quartier Saint-Paul, Hôtel de Mesmes. Rue Sainte-Avoye n°42, Maison mortuaire de Molière. Rue de Richelieu, n°34, Les murs de Paris sous Philippe-Auguste. Rue de Clovis, La Porte-Neuve, Eglise de l’Oratoire. Rue St-Honoré, Rue aux Ours, Palais-Royal, Le Parloir aux Bourgeois Place Saint-Michel, Impasse des Peintres. Rue Saint-Denis n°18,

Maison de Perrinet Leclerc Rue de la Cité, Arche et abreuvoir Pepin Quartier Sainte-Opportune, Rue des Prescheurs quartier des Halles,  Rue des Prouvaires quartier Saint-Eustache, Rue du Puits-qui-parle quartier de l’Observatoire, Rue Quincampois, Maison qui a été habitée par Ronsard. Rue des Fossés-St-Victor, près l’ancien mur de cloture de Paris, Place-Royale, Hôtel Royaumont rue du Jour, Entrée du faubourg Saint-Antoine vers la place de la Bastille, Cloître Sainte-Catherine du Val des Ecoliers quartier Saint-Antoine, La Porte Saint-Denis sous Charles VI, Saint-Denis de la Chartre en la Cité, Bibliothèque Sainte-Geneviève, Enclos de la foire Saint-Germain, Eglise de Saint-Germain-l’Auxerrois, Eglise et abbaye de Saint-Germain des Prés, Rue des fossés Saint-Germain-des-Prés, Eglise de Saint-Germain-le-Vieux. Rue du Marché-Neuf, n°6 et 8, Eglise et Orme Saint-Gervais, La Porte Saint-Jacques rue Saint-Jacques, Tour Saint-Jacques de la Boucherie, Commanderie de Saint-Jean-de-Latran place Cambrai n°2, Cimetière Saint-Joseph quartier Montmartre, Enclos de la foire Saint-Laurent Faubourg Saint-Denis, Saint-Lazare. Rue du faubourg Saint-Denis, Maison de saint Louis. Rue Saint-Hippolyte près les Gobelins, Eglise collégiale de Saint-Marcel. Faubourg Saint-Marcel, Chapelle Sainte-Marine, en la Cité. Impasse Sainte-Marine n°6, Tour de l’Abbaye Saint-Martin-des-Champs. Rue Saint-Martin, au coin de la rue du Vert-Bois, Eglise Saint-Paul. Rue Saint-Paul quartier Saint-Paul, Rue des jardins Saint-Paul. Quartier de l’Arsenal, Eglise de Saint-Roch, Eglise et Cimetière Saint-Séverin, Hôtel de Sens. Rue du Figuier n°1 quai Sain-Paul, Hôtel de Soissons, Hôtel des Stuarts. Rue Saint-Hyacinthe Saint Marcel, Maison de Tallien. Allée des Veuves Champs-Elysées, Rue Vieille-du-Temple n°47, La Tournelle. Quai Saint-Bernard, Maison de mademoiselle de Lenclos. Rue des Tournelles, Passage de la Treille. Cloître Saint-Germain-l’Auxerrois, Rue Trousse-Vache maintenant rue de la Reynie, Palais des Tuileries, Rue de la Verrerie. Quartier Sainte-Avoye.

Le troisième volume rédigé par P.Christian retrace la longue histoire de Paris depuis la Gaule antique jusqu’à la Restauration.

Les trois volumes comportent chacun deux ex-libris, celui d’Edgar Mareuse, l’érudit collectionneur d’ouvrages parisiens dont l’importante collection a été dispersée aux enchères en 1928 et 1929 et dont vous trouverez le catalogue de vente sur notre site dans la rubrique librairie ou dans la rubrique bibliographie mais aussi celui de d’Alfred Duff Cooper, ce qui du fait de ses fonctions sur le territoire national après la seconde guerre mondiale, n’est pas totalement surprenant. Arrêtons-nous quelques instants sur ce personnage. Alfred Duff Cooper (1890-1954), après des études d’Histoire Moderne à l’université d’Oxford entre au Ministère des affaires étrangères britannique. Il sert dans les Grenadier Guards pendant la première guerre mondiale. Il obtient en 1924 un siège au Parlement dans le parti conservateur mais il perd son siège en 1929. Il écrit alors une biographie de Talleyrand (1932). Il est réélu au Parlement en 1931 jusqu’en 1944. Il est nommé secrétaire des Finances au Trésor en 1934, secrétaire d’Etat à la Défense en 1937 et premier lord de l’Amirauté en 1937. En désaccord avec la politique de Chamberlain, il démissionne en 1938 après les accords de Munich. En 1940, il devient ministre de l’Information dans le cabinet de Churchill. Il assure la liaison entre le gouvernement britannique et les Forces françaises libres à partir de 1943. En 1944, il est nommé ambassadeur du Royaume Uni à Paris, il le restera jusqu’en 1947.

Ultime remarque avant de clore notre propos. Il est curieux de découvrir au dos de la reliure le seul nom d’un des auteurs P.Christian. Le nom de Charles Nodier a été oublié du doreur. Le dos est suffisamment large pour accueillir des noms supplémentaires et si l’artisan avait commis une erreur, il est probable que le donneur d’ordre lui aurait demandé de la rectifier. Alors il reste à imaginer qu’il s’agit de l’exemplaire de P.Christian ou d’un de ses proches qui ne souhaitait pas avoir sous les yeux le nom de celui qui avait inspiré l’ouvrage mais qui probablement n’avait pas conduit les recherches historiques nécessaires dévolues à P.Christian. Il importait sans doute à quelqu’un d’effacer de sa vue le nom de Charles Nodier….

___________________________________

NODIER (Charles). Auguste Regnier et Champin. Paris historique. Promenade dans les rues de Paris. Avec un résumé de l’Histoire de Paris par P.Christian. Paris, Strasbourg, F.G.Levraut, 1838-1839. Trois volumes in-8 (23 cm x 14 cm), Avis de l’éditeur (2)-Introduction (8)-la suite non paginé pour les volumes I et II et Introduction (8)-414 pp pour le volume III.

Orné de 200 vues lithographiées de Jean-Jacques Champin.

Deux ex-libris : Edgar Mareuse et Alfred Duff Cooper.

½ veau glacé de l’époque, dos orné d’un décor doré, tranches marbrées. Les trois volumes sont dans une reliure uniforme. Quelques rousseurs éparses.

Pour acheter c’est ici .

Pour consulter nos bibliographies c’est .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*