PIA (Philippe-Nicolas) Détails des succès de l’établissement que la ville de Paris a fait en faveur des personnes noyées. MAILLARD (Firmin). Recherche sur la morgue.

  D’une famille d’apothicaire, Philippe-Nicolas Pia (1721-1799) devient pharmacien en chef de l’armée française en Allemagne au début de la guerre de succession d’Autriche. Puis il est apothicaire-major de l’hôpital militaire de Strasbourg. De retour à Paris en 1744, il est immatriculé dans sa corporation. Il exerce au Carrefour de la Croix-Rouge. En 1768, Philippe-Nicolas Pia est administrateur de l’hôpital général et receveur charitable des revenus des Galériens à la tour Saint-Bernard au faubourg Saint Marcel. Le 16 août 1770, il est élu à l’échevinage. Pendant son mandat, il met en place un service de secours efficace pour les noyés qui devient opérationnel en juin 1772. Les transports par voie […]

Société des Bibliophiles françois. Voyage de Lister à Paris en 1697. DUBOIS DE SAINT GELAIS. Histoire journalière de Paris. Catalogues de la bibliothèque du baron Jérôme PICHON.

  Jusqu’au 6 décembre, à la bibliothèque de l’Arsenal,  se tient une exposition consacrée à la  Société des bibliophiles françois. Créée, il y a juste deux cents ans, cette société a joué un rôle important dans la bibliophilie française. Cette exposition retrace son histoire et présente ses précieuses publications. En effet, c’est la première fois que ses archives,  que la BNF abrite depuis 1962, sont dévoilées. Les pillages révolutionnaires ayant provoqué un afflux d’ouvrages sur le marché, les amateurs de livres rares vivent une période privilégiée au début du XIXe siècle. Ce contexte est favorable à la création en 1820 de la Société des bibliophiles françois. Composée à l’origine de […]

SAUVAGE (Marcel). La fin de Paris ou la révolte des statues.

  Dans l’Histoire, sauf en période de guerre où le bronze servait aux canons, le déboulonnage des statues intervenaient lors de la chute de tyrans. Les populations malmenées par une dictature, souhaitaient manifester la fin d’un régime honni.  Les statues brisées marquaient la fin d’une époque et la disparition du dictateur.  Depuis quelques mois des manifestants au nom d’une vision contemporaine des sociétés passées, s’appliquent à mettre à bas les effigies de personnages dont ils vilipendent l’action. Dans la fin de Paris  ou la révolte des statues, Marcel Sauvage imagine en 1932, un scenario inverse. Les statues prennent le pouvoir sur les vivants ! Marcel Sauvage ( 1895-1988) grand blessé […]