Commentaire de COLETTE. Lithographies de Reine CIMIERE. Paris.

Même si Colette avait gardé son solide accent bourguignon, elle était devenue parisienne dans le sillage de son mari Willy et sa dernière résidence au Palais Royal, l’ancrait définitivement à la capitale. C’est pourquoi sans doute, elle a accepté de commenter les lithographies de Reine Cimière qui déclinent au long des pages,  ses vues de Paris. Nous avons déjà l’occasion d’évoquer l’œuvre de l’écrivain dans des pages précédentes du blog pour vous présenter deux ouvrages : L’envers du music-hall et Paris de ma fenêtre. Colette a beaucoup déménagé dans Paris mais chaque nouveau quartier était pour elle une province à découvrir tant la capitale recelait de villages différents avec leurs différents […]

Jules ROMAINS. Illustrations d’André LHOTE. Puissances de Paris. Exemplaire truffé.

  Nous poursuivons aujourd’hui la présentation en avant-première de quelques ouvrages qui seront proposés par Paris-Libris dans le cadre du salon virtuel en ligne organisé par le Syndicat de la Librairie Ancienne et Moderne du 11 au 13 décembre. Aujourd’hui un ouvrage que nous avons déjà eu l’occasion de vous présenter par le passé mais celui-ci est truffé de dessins et de maquettes ayant servi à l’élaboration de cette édition. Jules Romains (1885-1972), auteur dramatique, essayiste, poète et romancier. Normalien, il est reçu à l’agrégation de philosophie en 1909. Après la première guerre mondiale, il renonce à l’enseignement pour se consacrer à la littérature. Le théâtre lui apporte la notoriété […]

GOBION (Pierre) Illustré par Robert ANTRAL. Saint Lazare.

  Au XIIe siècle, une léproserie sous l’invocation de saint Lazare est fondée le long de la route de Paris à Saint-Denis, elle est cédée en 1632 à Saint Vincent de Paul et à la congrégation de la Mission. A partir du XVIIe siècle, saint Lazare sera la prison des fils de famille. Chapelle y sera interné en 1646, Beaumarchais aussi quelques jours en 1758. Sous la Terreur, les 6,7 et 8 thermidor, il y aura plus de 160 exécutions pour la seule prison Saint Lazare. André Chénier en sortira pour monter sur l’échafaud. Hubert Robert en sera délivré en août 1794. Dès la fin de la Terreur, la prison […]