BRICE (Germain). Description de la ville de Paris et de tout ce qu’elle contient de plus remarquable.

  Ouvrage ayant rencontré un réel succès depuis sa première parution (1684), la Description de la ville de Paris et de tout ce qu’elle contient de plus remarquable a connu neuf éditions, la dernière posthume publiée avec les additions de Pierre-Jean Mariette et de l’abbé Perau, fin historien dont nous avons déjà eu l’occasion de présenter l’ouvrage, l’Hôtel royal des Invalides. Cette édition est publiée vingt-cinq ans après la disparition de son créateur. Le succès constant de ce livre, incite les libraires à poursuivre son édition en faisant appel à d’autres historiens pour l’actualiser. La dernière édition améliore et amplifie le texte d’origine et intègre les dernières transformations de Paris […]

CHAPLIN (Jean-Jacques). Passy. Montmartre. Chaillot et la Porte Dauphine

  Le temps devient progressivement estival sur Paris. Les promenades s’annoncent belles et c’est l’occasion de redécouvrir certains quartiers de Paris avec trois ouvrages curieux d’un auteur prolifique, Jean-Jacques Chaplin, mais resté inconnu des biographes. Une date de naissance et de décès trouvée par hasard 1878-1972, parait correspondre au période de production de l’auteur qui a écrit de multiples plaquettes sur les rues et monuments de la capitale. Sur le site, vous trouverez un très large assortiment de sa production : Jean-Jacques Chaplin. Quelque soit la forme retenue, simple plaquette ou ouvrage plus épais, tous les ouvrages de Jean-Jacques Chaplin se présentent sous la forme de fac-simile de textes manuscrits […]

Paris. Siège et Commune. 1870-1871. L.DESBROSSE, M.LALANNE, A.-P.MARTIAL, F.PIERDON, E.YON.

  Commencée lundi, nous poursuivons aujourd’hui notre évocation de la Commune de Paris avec le regard porté sur les événements par les illustrateurs de l’époque. C’est aussi l’occasion d’échanges croisés avec le blog d’Histoires de Paris . Alfred Cadard (1828-1875) est à l’origine du renouveau de l’eau-forte en France au XIXe siècle. Après avoir travaillé un court moment pour la Compagnie des chemins de fer du Nord, il se lance dans le commerce de l’estampe. De décembre 1859 à la fin de l’année 1860, il publie une suite de vingt-six eaux-fortes de Lépolod Flameng, Paris qui s’en va et Paris qui vient. En 1862, il publie un cahier de neuf […]