MANESSE (Georges-Henri). Le vieux Paris s’en va. IIe série.

 

Georges-Henri Manesse (1854-1940) a fixé un Paris disparu qu’il a pu connaître au début du 20e siècle. Aujourd’hui ces lieux ont soit été détruits soit se trouve dans une organisation urbaine différente. Ces eaux-fortes nous restituent donc une ville que l’on peine parfois à imaginer et qui nous plongent dans le passé parisien.

Georges-Henri Manesse a réalisé deux séries d’eaux-fortes intitulées Le vieux Paris s’en va. Nous avons déjà eu l’occasion de présenter la Ière série du Vieux Paris s’en va dans une page précédente du blog. Nous poursuivons aujourd’hui cette présentation avec la IIe série composée aussi de dix eaux-fortes.

Toutes ces eaux-fortes sont légendées et signées par l’auteur et comme dans la précédente page de blog, nous donnons l’intégralité des légendes.

Passage des Patriarches. Emplacement et restes de l’hôtel habité au XIVe siècle par Guillaume de Chanac, évêque de Paris, patriarche d’Alexandrie, ensuite par Bertrand de Chanac, patriarche de Jérusalem.

21 Rue Valette. Restes de l’ancien Collège Fertet fondé au XIVe siècle. A la suite de son discours du jour de la Toussaint 1533, poursuivi par les huissiers du Parlement, Calvin s’aidant des draps de don lit en guise de cordes, s’échappa, descendit par la petite fenêtre du 4e étage de la tourelle.

234 Rue St Jacques. Entrée du Carmel au XVIIe siècle. Par cette porte le 21 avril 1674, Louise de La Vallière, à l’âge de 30 ans pénétra dans le couvent pour n’en plus sortir.

6 rue Pierre Bullet. Maison de Gouthière, l’artiste ciseleur. Bas-reliefs de Clodion.

Rue du Cherche-Midi 37. Hôtel de la Comtesse de Vérue, fille naturelle du duc de Luynes. Ensuite siège du Conseil de Guerre.

26 Quai de Passy. Jean-Jacques Rousseau habita cette maison pendant le séjour qu’il fit aux eaux de Passy. Il y aurait trouvé les plus jolis motifs du Devin de Village.

Rue Montorgueil. 72. Hôtel du Compas d’Or. Commencement du XVIe siècle Hangar qui abritait les Coches partant pour Dreux. Grand centre de Messagerie (signé par H.Manesse).

79 Rue de Vaugirard, Institut Catholique, ancien couvent des Carmes déchaussés, 1613. En 1890, le Docteur Edouard Branly trouve dans ce laboratoire de Physique le principe de la télégraphie sans fil.

40 Rue Saint Bernard. Cimetière Sainte Marguerite où l’on croyait Louis XVII enterré, au fond, maison du fossoyeur.

Rue Berton. Au 1er plan à gauche, maison de Balzac. La fenêtre du Cabinet de travail du grand écrivain se voit au 2ème étage, plus loin porte de ferme par où il s’échappait lorsque des créanciers pressants se présentaient par la rue Raynouard.

Avec ces vingt eaux-fortes remarquablement tirées nous découvrons un Paris qui avait échappé aux travaux d’Hausmann mais qui à son tour, allait aussi en partie disparaître sous la pioche des démolisseurs.

________________________________________

MANESSE (H.). Le vieux Paris s’en va. 10 eaux-fortes originales d’après les aquarelles d’H.Manesse. Ière série. Format (50 cm x 33 cm). 10 eaux-fortes sous portefeuille illustré.

Eau-forte de couverture : Boulevard du Palais 1906

Rue de Sèvres. A gauche l’Abbaye aux-Bois (signé par H.Manesse)

Rue de Sèvres. L’Abbaye-aux-Bois (Signé par H.Manesse)

Rue de Sèvre 27. Chapelle des Hospitalières de St Thomas de Villeneuve (signé par H.Manesse)

Impasse Barbette (signé par H.Manesse)

Rue Saint Paul. Passage Saint Pierre (signé par H.Manesse)

20 rue Jacob. Le temple de réception d’Adrienne Lecouvreur (signé par H.Manesse)

Rue d’Argout. Hôtel meublé de Francfort (signé par H.Manesse)

Rue d’Argout. Hôtel meublé de Francfort (signé par H.Manesse)

Rue d’Argout. Hôtel meublé de Francfort (signé par H.Manesse)

Rue d’Argout. Hôtel meublé de Francfort (signé par H.Manesse)

Toutes les eaux-fortes sont légendées.

Un tiré à part réduit de l’eau-forte de couverture (27,5 cm x 21 cm).

En feuilles sous couverture illustrée d’une eau-forte.

__________________

MANESSE (H.). Le vieux Paris s’en va. 10 eaux-fortes originales d’après les aquarelles d’H.Manesse. IIe série. Format (50 cm x 33 cm)

Eau-forte de couverture : Rue de Nesles. Restes de l’hôtel de Nevers.

Passage des Patriarches (signé par H.Manesse)

21 rue Valette. Restes de l’ancien Collège Fertet (signé par H.Manesse)

234 Rue St Jacques. Entrée du Carmel au XVIIe siècle (signé par H.Manesse)

6 rue Pierre Bullet. Maison de Gouthère (signé par H.Manesse)

Rue du Cherche-Midi 37 (signé par H.Manesse)

26 Quai de Passy. Jean-Jacques Rousseau habita cette maison (signé par H.Manesse)

Rue Montorgueil. 72. Hôtel du Compas d’Or. (signé par H.Manesse)

79 Rue de Vaugirard. Institut Catholique (signé par H.Manesse)

40 Rue St Bernard. Cimetière Sainte Marguerite (signé par H.Manesse)

Rue Berton. Maison de Balzac (signé par H.Manesse)

Toutes les eaux-fortes sont légendées.

Un tiré à part réduit de l’eau-forte de couverture (27,5 cm x 21 cm).

Tirage limité à 50 exemplaires (exemplaire non numéroté)

En feuilles sous couverture illustrée d’une eau-forte.

Les deux séries sous un portefeuille toilé dont le seul mérite est de garantir la préservation des eaux-fortes.

Pour acheter c’est ici .

Pour consulter nos bibliographies c’est .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*