Les Artistes du livre chez Henry Babou. Troisième partie.

 

Nous poursuivons la présentation des monographies des Artistes du livre (Les Artistes du livre, premiere partie; Les Artistes du livre, deuxième partie ), en continuant la chronologie des publications des publications préparées par l’éditeur Henry Babou.

Marcel Vertès (1895-1961), peintre, graveur, illustrateur, décorateur de cinéma. Après avoir été élève aux Beaux-Arts de Budapest, il s’exile en France après la première guerre mondiale. A son arrivée à Paris, il étudie à l’Académie Julian et se fait connaître dans les années 20 pour ses lithographies. Il illustre des ouvrages de Colette et de Paul Morand. A partir des années 30, il travaille pour des magazines de mode comme Vogue, Harper’s Bazar, La Gazette du Bon Ton. Il a collaboré avec Elsa Schiaparelli pour des campagnes publicitaires. Dans les années cinquante, il participe au film Moulin Rouge de John Huston en tant que costumier et chef décorateur.

Nous avons déjà consacré des pages de blog à des livres illustrés par Marcel Vertès : Rue Pigalle , Tableau de la mode.

Louis Morin (1855-1938), écrivain, caricaturiste, illustrateur et peintre. Il publie ses premiers dessins en 1880 dans le journal La Caricature. Au Chat noir, il réalise pour le théâtre d’ombres, les dessins du Carnaval de Venise de Maurice Vaucaire. De 1900 à 1901, il réalise La Revue des Quat’saisons pour Paul Ollendorff. Il reçoit la médaille d’or à L’Exposition universelle de 1900. En 1904, il est le fondateur de la Société des dessinateurs humoristes. Il décore la coupole du magasin du Printemps qui sera détruite dans un incendie. Il continue à réaliser des figures pour les spectacle du théâtre d’mbres du Chat noir et contribue régulièrement à l’Assiette au beurre et au Figaro illustré.

Nous avons déjà consacré des pages de blog à des livres écrits et illustrés par Louis Morin : Montmartre s’en va, Revue des quat’saisons, Les cousettes , Les dimanches parisiens .

Pierre Bonnard (1867-1947), peintre, décorateur, illustrateur, lithographe, graveur et sculpteur. Il participe à la fondation du groupe postimpressioniste des nabis avec Paul Sérusier, Maurice Denis, Paul-Elie Ranson, Henri-Gabriel Ibels. Même si son activité de peintre l’occupe pleinement, il reste actif dans le domaine des arts graphiques et décoratifs. Il commence par faire des études de droit jusqu’à la licence et prête serment d’avocat en 1889. Mais c’est le dessin et la peinture qui l’intéressent. Après un passage aux Arts décoratifs, il entre en 1886 aux Beaux-Arts. Il étudie aussi à l’Académie Julian. Ses premières productions graphiques (affiches et lithographies) sont fortement influencées par le Japon. Sur une commande d’Ambroise Vollard, il illustre Parallèelement de Paul Verlaine de 109 lithographies. Le marchand lui commande par la suite Daphnis et Chloée, que Bonnard illustrerera de 156 lithographies en 1902. Il illustrera aussi Le Prométhée mal enchaîné d’André Gide (1899) et Les Histoires naturelles de Jules Renard (1904). A partir des années 20, ses productions rencontrent le succès. A cette époque, il réalise aussi de grands panneaux décoratifs.

Edouard Chimot (1880-1959), peintre illustrateur, graveur. Il commence par étudier à l’Ecole des Beaux-Arts de Lille puis à l’Ecole nationale des arts décoratifs de Nice. Il s’installe à Paris et effectue différents métiers pour subsister. Il apprend seul la gravrue et grave ses premiers dessins. Il travaille à sa première illustration sur des textes de René Baudu, Les Après-Midi de Montmartre, qui sera publié en 1919. Il participe à la première guerre mondiale. En 1921, il collabore à La Roseraie Revue des Arts et des Lettres. De 1923 à 1931, il sera Directeur artistique des Editions d’Art Devambez où il supervisera l’édition de livres d’art illustrés. De 1919 à 1958, Edouard Chimot a illustré une soixantaine d’ouvrages.

Nous avons déjà consacré des pages de blog à des livres illustrés par Edouard Chimot : Les après-midi de Montmartre , Les belles de nuit .

Louis Legrand (1863-1951), peintre, dessinateur et graveur. Il commence par suivre les cours du soir à l’école des Beaux-Arts de Dijon. En 1884, il s’installe à Paris. Félicien Rops l’initie à la gravure. A partir de 1887, il fait paraître ses dessins dans Le Courrier français. Ces publications lui valent des poursuites pour obscénité. En 1891, il illustre un numéro du Gil Blas consacré à la danse et il s’intéresse particulièrment à cet univers. Il reçoit en 1900, une médaille de bronze à l’Exposition universelle. Avant Toulouse-Lautrec, il fera de la vie nocturne parisienne, le thème principal de son travail.

Nous avons déjà consacré une page de blog à un ouvrage illustré par Louis Legrand : Faune parisienne .

Une prochaine page de blog sera aussi consacrée à, Cours de danse fin de siècle, illustré par Louis Legrand.

Paul Jouve (1878-1973), peintre, sculpteur et céramiste. Elève à l’Ecole des arts décoratifs, sa vocation de peintre animalier se développe au cours de promenades au jardin des plantes de Paris. Il expose ses premières toiles au Salon des Artistes français en 1893. Il collabore à l’Assiette au beurre. Il est considéré comme un des meilleurs peintres animaliers français. Il illustre Le Livre de la jungle de Rudyard Kipling entre 1906 et 1914. Il reçoit une médaille d’or pour chacune de ses participations aux Expositions universelles, 1900, 1925 et 1937. Il pratique aussi la sculpture.

Jacques Touchet (1887-1949), illustrateur. Il a été élève de Jean-Paul Laurens et collaborateur occasionnel de Louis Morin. Il collabore à l’Illustration et réalise aussi des dessins publicitaires. Il a illustré de nombreux ouvrages. Fait prisonnier en octobre 1914 puis libéré et affecté sur le front d’Orient, il publie un album de dessin Croquis d’un Prisonnier de guerre en 1916. Après le conflit, il prolongera son séjour en Orient et publiera en 1927 un nouvel album, Petits métiers de Salonique. En 1920, il apporte à René Kieffer des illustrations pour Les Merveilleuses histoires de Nasr’Eddine par Pierre Mille dont la parution en 1924 rencontre un grand succès et fait de Jacques Touchet un illustrateur réputé.

Jules-Léon Perrichon (1866-1946). Fils d’un graveur parisien, il suit les traces paternelles. Elève un bref moment dans l’atelier de Daniel Vierge, il suit les cours de l’Ecole des Beaux-Arts dans l’atelier Gerome et travaille la gravure avec Lepère, Beltrand et Dété. Il prend un atelier en 1890, rue Dutot peint et travaille comme graveur pour le compte d’anciens confrères. A partir de 1897, il commence une collaboration avec l’éditeur Pelletan, il obtient une médaille d’argent à l’Exposition universelle de 1900. En 1902, il participe à la formation du Salon d’Automne.

D’ores et déjà, nous proposons quelques exemplaires à l’unité.

____________________________________

Les Artistes du livre n°18. Louis MORIN. Etude par Raymond Hesse. Préface par Dominique Bonnaud. Portrait par Léandre. Paris, Henry Babou, 1930. Un volume in-4 (26,5 cm x 20,5 cm), 31 pp.

Planches hors-texte : Montmartre s’en va (2 planches), Le roman du chaperon rouge, Contes de La Fontaine (2 planches), On ne badine pas avec l’amour (2 planches), Les zoniers de la guerre, Le jardin des supplices, Les confidences d’une aïeule (2 planches), L’enfant prodigue (2 planches), Joujoux d’Alsace, Etude, Venise…rêve (2 planches), Contes de Perrault, Les aventures de Piképikécomegram, La revue des quat’saisons, Albertus (2 planches).

Bibliographies des oeuvres illustrées par Louis Morin (2 pp.).

Un des 50 exemplaires sur papier du japon contenant un dessin inédit de Louis Morin.

En feuilles sous couverture rempliée et sous portefeuille fermé d’un lacet.

Pour acheter c’est ici .

_____________

Les Artistes du livre n°19. Pierre BONNARD. Etude par Claude Roger-Marx. Lettre préface de Tristan Bernand. Portrait par Odilon Redon. Paris, Henry Babou, 1931. Un volume in-4 (26,5 cm x 20,5 cm), 25 pp.

Planches hors texte : Portrait, Parallèlement (4 planches), Dingo (2 planches), Daphnis et Chloré (9 planches), Dessins original, Histoire de Sainte-Monique, Simil, Dessin original pour Shéhérazade.

Bibliogrpahie des oeuvres illsutrées de Pierre Bonnard (2 pl.).

Un des 650 exemplaires numérotés sur vélin blanc à la forme des papeteries Johannot.

En feuilles sous couverture rempliée.

Pour acheter c’est ici .

____________

Les artistes du Livre n°23. Jacques TOUCHET. Préface de Madame Germaine Beaumont. Etude critique de Henry Babou. Portrait de l’artise par lui-même. Paris, Henry Babou, 1932. Un volume in-4 (26,5 cm x 20,5 cm), 38 pp.

Planches hors-texte : Contes de Perrault (2 palnches), Les malheurs de Sophie, L’oiseau bleu (2 planches), Contes de Courteline, Les quinze joies du mariage, Merveilleuses histoires de Nasr’Eddine, L’honorable partie de campagne (2 planches), Eloge de la folie, Le mariage de Panurge, Dictionnaire portatif et philosophique (2 planches), Croquis d’un prisonnier de guerre.

Bibliographie des oeuvres illsutrées par Jacques Touchet (1 pp.)

Un des 650 exemplaires numérotés sur vélin blanc à la forme des papeteries de rives.

Pour acheter c’est ici .

_____________

Les Artistes du livre n°24. Jean-Léon PERRICHON. Etude par Pierre Pontramier. Portrait de l’artiste par lui-même. Lettre préface de Claude Aveline. Paris, Henry Babou, 1933. Un volume in-4 (26,5 cm x 20,5 cm), 32 pp.

Planches hors-texte : Portrait de l’artiste, La comtesse de Noailles (le coeur innombrable), Lac aux cygnes, Portrait de Alfred Jarry, Portrait de Barbey d’Aurevilly, Masque de Verlaine, Portrait de Montesquieu, Ex-libris, Physiologie de l’amour moderne, Les livres du second rayon.

Bibliographie des oeuvres illsutrées par J.-L.Perrichon (3 pp.)

Un des 650 exemplaires umérotés sur vélin blanc à la forme des papeterie Johannot.

En feuilles sous couverture rempliée. Exemplaire non coupé.

Pour acheter c’est ici .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*