1998-2018, l’équipe de France championne du monde de football, bis repetita ?

  En 1998, j’ai la chance de participer à l’organisation de la Coupe du Monde de Football. Pour être en phase avec l’événement qui se déroule en ce moment en Russie, je vous livre quelques souvenirs personnels en espérant que nos joueurs auront 20 ans après, le même parcours. Si au CFO,  nous étions relativement sereins au niveau de l’organisation, la réussite totale dépendait d’une équipe aux résultats incertains. Même si le tableau de la compétition comptait un match final France-Brésil et qu’il convenait de l’espérer, il fallait un peu de chance pour y parvenir. Alors juste pour évoquer ces souvenirs joyeux, une rapide chronologie de l’événement. Premier tour passé, […]

PROPRIAC (C.-J.-F Girard de). Beautés historiques, chronologiques, politiques et critiques de la Ville de Paris.

  Dans son avant-propos le chevalier de Propriac annonce qu’il a rassemblé sous le titre de « Beautés historiques, chronologiques et critiques de la ville de Paris » tout ce qui lui a semblé digne d’être connu des annales de la ville, sous le rapport de la religion, de la politique, des moeurs, des usages, des sciences et des arts. Par cette démarche, il souhaite fournir à la jeunesse de l’un et de l’autre sexe, une instruction claire, facile, et d’empêcher qu’elle ne reste étrangère à l’histoire d’une cité que son étendue, son commerce, son industrie, sa civilisation, ses monumens et la beauté de ses édifices placent au premier rang des villes […]

ELUARD (Paul). Au rendez-vous allemand.

  Dans une page précédente du blog, nous avons déjà eu l’occasion d’évoquer Paul Eluard (1895-1952) dans une édition illustrée En avril 1944. Paris respirait encore ! Avec au Rendez vous allemand, nous rappelons l’engagement du poète dans son combat contre les totalitarisme. A la suite de la première guerre mondiale, Eluard incline à une remise en question du monde, il le fera  en participant au mouvement Dada dans l’absurdité et le non sens. Son amitié avec André Breton le mène par la suite au surréalisme, il en sera un de ses emblématiques représentants. Avec Benjamin Péret, il écrit 152 proverbes mis au goût du jour, avec André Breton L’Immaculée […]