DORGELES (Roland). Le château des brouillards. II.

  Après avoir évoqué dans une première page, Roland Dorgelès, l’auteur du Château des brouillards et l’environnement montmartrois d’avant la première guerre mondiale qu’il décrit dans son ouvrage, nous allons raconter les circonstances de l’illustration du livre par le peintre Maurice Savin. Un livre aquarellé. Le château des brouillards parait sans illustration mais toutefois avec un tirage de tête qui se présente comme suit : 30 exemplaires sur Japon, numéroté de I à XXX ; 175 exemplaires sur Hollande, numérotés de 1 à 175 ; 450 exemplaires sur vergé pur fil Vincent Montgolfier, numéroté de 1 à 450. Georges Foussier se procure un exemplaire sur Hollande qu’il doit sans doute trouver un peu […]

DORGELES (Roland). Le château des brouillards. I.

  Un lieu, le château des brouillards et l’atmosphère de la bohème montmartroise du début du 20ème siècle, un écrivain, Roland Dorgelès rendu célèbre pour un de ses premiers ouvrages, les Croix de bois, un peintre Maurice Savin qui a posé son pinceau sur les pages, une relieuse devenue océanographe, Anita Conti…Cet ouvrage offre de multiples sujets pour raconter son histoire. Un collectionneur, Georges Foussier (1890-1979), acquiert un exemplaire sur Hollande du roman de Dorgelès et décide de le faire illustrer par Maurice Savin (1894-1973) puis confie l’ouvrage aux mains expertes de la relieuse Anita Conti (1899-1997) pour réaliser un exemplaire unique. Roland Dorgelès. Le roman, Le château des brouillards, […]

Charles-Louis PHILIPPE en son musée à Cérilly. Bubu de Montparnasse.

  Si Lucien Descaves n’avait pas glissé dans son exemplaire de l’édition originale de Bubu de Montparnasse (1901), le carton d’invitation à l’inauguration (19 décembre 1937) du musée Charles-Louis Philippe à Cérilly, j’ignorerai encore l’existence de cette commune de l’Allier à proximité de la forêt de Tronçay. Charles-Louis Philippe n’a jamais oublié ses origines provinciales et revenait régulièrement dans sa maison natale. Son père exerçait le métier de sabotier et avait installé son atelier dans une des pièces de la petite maison en bordure de la rue principale du village. Depuis 1937, cette maison est devenue un musée. Dans le souci de respecter l’authenticité des lieux, avec son mobilier d’époque, […]