DU PLESSIS (Dom Toussaint). Nouvelles Annales de Paris jusqu’au règne d’Hugues Capet.

 

Avec Dom Toussaint Du Plessis nous plongeons dans les prémices de l’histoire parisienne. De la période gauloise puis romaine jusqu’à la fin des rois de la seconde race en passant par le quatrième siège des Normands, le moine bénédictin nous raconte l’évolution progressive de la ville et la montée en puissance de son influence.

Dom Toussaint du Plessis (1689-1764) religieux bénédictin appartient à la Congrégation de Saint-Maur  réputée pour ses travaux d’érudition. Créé en 1618, la congrégation des moines bénédictins de Saint-Maur a développé une importante école historique à partir de 1632 sous l’impulsion de leur supérieur général Dom Tarisse. Des centaines de collections monumentales comme Gallia Christiana, l’Art de vérifier les dates, l’Histoire littéraire de France ont été rédigées par les moines de la congrégation. Ces entreprises cessèrent toutefois lorsque l’Assemblée constituante met fin à la Congrégation en 1790. La maison mère de la congrégation était Saint-Germain-des-prés, abbaye dans laquelle travaillèrent de nombreux savants historiens comme Dom Jacques du Breul et Dom  Michel Félibien.

Avec les Nouvelles annales de la ville de Paris  dont le titre est choisi par l’auteur pour se démarquer de l’ouvrage de Malingre, Les Annales générales de la ville de Paris paru en 1640, Dom Toussaint du Plessis explore des périodes très anciennes de l’histoire de la capitale.

Il commence son récit en l’an 650 de Rome, 103 avant Jésus-Christ et poursuit son déroulé chronologique en abordant les périodes gauloises, romaines et franques jusqu’au décès de Louis V et à l’avènement d’Hugues Capet en 987. Et l’on redécouvre les noms de rois anciens, Childeric, Clovis, Childebert, Clotaire, Theodebert, Dagobert, Thierry, Lothaire dont la mémoire s’est un peu perdue à l’exception de celle de Charlemagne. A cette période, Paris est encore loin de se préparer à devenir la capitale qu’elle sera progressivement au tournant du Xe siècle. Les travaux du bénédictin sont solidement étayés par la consultation des chartes les plus anciennes.

Dom Toussaint Du Plessis poursuit sa chronique de la période en publiant et commentant le texte d’Abbon. Abbon moine de l’abbaye de Saint-Germain-des-Prés (vers 850-vers 923) est l’auteur d’un poème, Histoire du siège de Paris par les Normands, narration en  vers latins du siège de Paris par les Normands de 885 à 887, il en avait été le témoin oculaire. La première édition de ce poème a été imprimée pour Pierre Pithou en 1588. Dom Jacques du Breul en donna la seconde édition en 1602, André du Chesne est l’auteur de la troisième & de la quatrième édition imprimé en 1619 et en 1636, Jean du Bouchet assure en 1642 la cinquième édition et Dom Martin Bouquet, de la congrégation de S.Maur travaille en 1752 à la sixième édition. Dom Toussaint Du Plessis en propose  une septième qui sera la plus fidèle au texte d’origine et surtout la plus commentée.

Les vikkings reviennent assiéger Paris pour la quatrième fois entre 885 et 887. Commencé en novembre 885, le siège est interrompu par l’arrivée de l’empereur Charles le Gros en novembre 886 qui promet de verser aux Vikking un lourd tribut en mars 887 et les autorise à partir piller la Bourgogne. Le siège de Paris s’achève en mai 887 par le versement de la somme promise. Abbon, même si de son abbaye il pouvait suivre le siège de visu, ne raconte pas les événements dans leur globalité mais comme on pouvait s’y attendre du côté des Francs.

__________________________

DU PLESSIS (Dom Toussaint). Nouvelles annales de Paris jusqu’au règne de Hugues-Capet. On y a joint le poëme d’Abbon sur le fameux siège de Paris par les Normans en 885 & 886, beaucoup plus correct que dans aucune des Editions précédentes. Paris, chez la Veuve Lottin & J.H.Butard, 1753. Un volume in-4 (26 cm x 20,5 cm), IV-380 pp.

Plein veau marbré, dos à cinq nerfs ornés de filets et fleurons dorés, tranches rouges. Reliure d’époque. Quelques légères épidermures.

Pour acheter c’est ici .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*