BOUILLART (Dom Jacques). Histoire de l’Abbaye royale de Saint Germain des Prez.

 

Les caves, l’existensialisme, le Flore et les Deux Magots tout l’univers de Saint Germain des Prés. Souvent l’abbaye qui donne son nom au quartier est un peu oublié et pourtant sa riche histoire a façonné ce lieu si parisien.

Depuis longtemps, les historiens s’intéresse à l’Abbaye et à son quartier.

Un bel ouvrage XVIIIe consacré à ce lieu est l’oeuvre du bénédictin Dom Jacques Bouillard.

L’auteur est présenté par ces quelques lignes dans la Biographie Universelle de F.-X.de Feller, Gauthier, 1883.  » Bénédictin de la congrégation de Saint Maur né en 1669 à Meulan au diocèse de Chartres, mort à Saint Germain des Prés en 1776, était aussi connu par la solidité de son esprit que par la pureté de ses moeurs. On a de cet auteur une savante édition du Martyrologue d’Usuard copiée sur l’original même de l’auteur. On a encore de lui l’Histoire de l’abbaye de Saint Germain des Prés, Paris 1724, in-fol, ouvrage plein de recherches. Bouillart s’occupait d’une histoire de la congrégation de Saint-Maur lorsque la mort l’interrompit dans son travail « .

Fondée au VIe siècle par le roi mérovingien Childebert Ier et l’évêque de Paris, sous le vocable de Saint Vincent et Sainte-Croix, c’est une abbaye royale, qui bénéficie d’une exemption et est directement soumise au pape. Elle est nécropole royale jusqu’à la création de celle dela Basilique Saint-Denis et les reliques de Saint Germain y sont vénérées. Dès le VIe siècle un monastère s’installe à côté de l’église; A partir du VIIe siècle, le nom de Saint-Germain fut associé à celui de Saint-Vincent, l’église est désormais connue comme Saint-Germain-des-Prés. L’abbaye largement et richement dorée de terres à cette période est assailli à plusieurs reprises par les Normands, pillée et brûlée. Dom Toussaint Du Plessis a publié en le commentant le poème d’Abbon sur le siège de Paris par les Normands au IXe siècle. L’église est rebâtie par l’abbé Morard, à partir de la fin du Xe siècle. La règle bénédictine de Cluny est introduite en 1024. Le choeur actuel est construit au milieu du XIIe siècle et consacré par le pape Alexandre III le 21 avril 1163. L’abbaye a des droits de justice avec son pilori, sa prison et son pilori, sa prison et son gibet. Le roi Louis XI octroie le développement d’une foire de Saint-Germain. Les bâtiments conventuels sont reconstruits successivement au cours du XIIIe siècle. L’ensemble est démoli au début du XIXe siècle. Le cardinal abbé Charles de Bourbon fait bâtir par Guillaume Marchant en 1586, le palais abbatial. L’instauration de la réforme mauriste en 1630 fait de l’abbaye un centre de l’érudition d’un grand rayonnement. Les mauristes rénovent la science historique. Ils rassemblent une très riche bibliothèque à l’abbaye. Nous avons déjà évoqué les travaux de Dom Jacques du Breul, moine de Saint-Germain dans un précédent blog ainsi que ceux de Dom Félibien et Dom Lobineau , auteurs d’une Histoire de la  Ville de Paris .

Si dom Jacques Bouillart évoque longuement l’histoire de l’abbaye avec d’abondantes pièces justificatives, et notamment les anciennes chartes accordées par les souverains, il prolonge ses recherches par une description de l’église de Saint Germain des Prez et de tout ce qu’elle contient de remarquable. Successivement, il décrit l’architecture de l’église et son état, le trésor et les reliques présentes dans l’abbaye, les sépultures qui sont dans et hors de l’église, les sépultures des cloîtres de Saint Germain. Les nombreuses planches donnent une idée des richesses du lieu qui faisaient de l’endroit une des abbayes les plus prestigieuses du Royaume.

L’histoire de l’abbaye, se poursuit au delà du XVIIIe siècle. La Révolution impose la suppression des communautés monastiques, l’église est fermée le 13 février 1792 et les bâtiments monastiques sont vendus comme Bien national. L’église devient en 1794 une manufacture de salpêtre et le culte n’y est rétabli que le 29 avril 1803. La bibliothèque de l’abbaye est dispersée. Depuis, l’église est exclusivement paroissiale. Entre 1821 et 1854, l’église malmené sous la période révolutionnaire est restaurée par les architectes Etienne-Hippolyte Godde et Victor Baltard.

____________________

BOUILLART (Dom Jacques). Histoire de l’Abbaye royale de Saint Germain des Prez contenant la vie des abbez qui l’ont gouvernée depuis fa fondation : les Hommes Illuftres qu’elle a donnez à l’Eglife & à l’Etat : les privileges accordez par les Souverains Pontifes & par les Evêques : les Dons des Rois, des Princes & des autres Bienfaicteurs. Avec la Defcription de l’Eglife, des tombeaus & de tout ce qu’elle contient de plus remarquable. Le tout justifié par des titres authentiques, & enrichi de Plans & de Figures. Paris, Chez Grégoire Dupuis, 1724. Un volume in-folio (38 cm x 25,5 cm), 14 (Préface, Sommaire des livres, Catalogue des Abbez de Saint Germain)-328-clxxxviij (Recueil des pièces justificatives pour l’histoire de l’Abbaye Royale de Saint Germain des Prez)-4 (Catalogue des pièces justificatives contenües dans ce volume et privilège-Table des matières (24) pp.

3 bandeaux. 24 planches : Un plan du faubourg Saint Germain (en frontispice), Un plan général (Planche double) de l’Abbaye de Saint Germain des Prez comme est présentement 1723, Vuë septentrionale de l’Abbaye de St.Germain des Prez telle qu’elle est presentement (Chaufourier), Tombeau de la Reine Frédegonde (Chaufourier), Vue orientale de l’Abbaye de St.Germain des Prez telle qu’elle étoit en 1368 (Chaufourier), Chasse de S.Germain Evêque de Paris (Chaufourier), Retable du grand autel de St.Germain des Prez (Chafourier), Vuë méridionale de l’Abbaye de St.Germain des Prez en 1440 et du Louvre Tel quil étoit depuis Philippe Auguste jusques à François I (Chaufourier) (Planche double), Vuë ocidentale de l’Abbaye de S.Germain des Prez telle qu’elle étoit avant 1640 (Chaufourier) (Planche double), Tombeau de Guillaume Douglas prince d’Ecosse (Chaufourier), Tombeau de Jean Casimir Roi de Pologne (Chaufourier), Chapelle de Sainte Marguerite, Tombeau de MM.de Castellan (Chaufourier), Tombeau de Saint Germain rétabli en 1690 (Chaufourier),Tombeau du cardinal de Fustemberg et du comte Ferdinand son nepveu (Chaufourier), Plan ancien et moderne de l’église de St.Germain des Prez (Chaufourier), Grand portail de l’église de S.Germain des Prez (Chaufourier), Grand autel de St.Germain des Prez (Chaufourier), Reliques (Chaufourier), Reliques (Chaufourier), Reliques (Chaufourier), Reliques (Chaufourier), Tombeau de Jacques Douglas prince d’Ecosse (Chaufourier), Habits des religieux de S.Germain des Prez Dessignez sur leurs tombes (Chaufourier).

Plein veau d’époque. Dos à six nerfs, caissons décorés. Dentelles intérieures dorées.  Pièce de titre. Tranches rouges. Quelques légères épidermures sur les plats. Une trace de mouillure sur la page de garde. Une marque manuscrite d’appartenance sur la page de titre (Mediani Monasterii Librorum Catalogo inscriptus 1728) (Abbaye Saint Hydulphe de Moyenmoutier) .

Exemplaire grand de marge et complet de ses planches au tirage bien contrasté.

Pour acheter c’est ici .

Pour consulter nos bibliographies c’est .

__________

003VANEL (Abbé J.-B.). Les Bénédictins de Saint-Maur à Saint-Germain des Prés 1630-1792. Nécrologe des religieux de la Congrégation de Saint-Maur décédés à l’Abbaye de Saint-Germain-des-Prés. Paris, H.Champion, 1896. Un volume in-4 (28,5 cm x 23 cm), LXIII-412 pp.

Broché sous couverture rempliée (piquée). Rousseurs sur les tranches.  Exemplaire non rogné.

Pour acheter c’est ici .

Pour consulter nos bibliographies c’est .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*