Pont Notre-Dame, Ile de la Cité et Ile Saint-Louis.

 

Les rangements dans les bibliothèques se poursuivent voir notre précédente page de blog, personnalités parisiennes et aujourd’hui quelques plaquettes peu communes sur le pont Notre-Dame, l’Ile de la Cité, l’Ile Saint-Louis et l’économie de l’eau à Paris au XVIe siècle. Je devine déjà le désintérêt de certains pour ces modestes publications mais chez Paris-Libris, nous avons choisi de nous intéresser à Paris au cours des âges et sous toutes les formes de publication, les plus simples comme les plus prestigieuses. Nous attachons aussi un intérêt particulier aux textes et ces plaquettes d’érudits que nous allons vous présenter, nous permettent de découvrir la longue histoire des lieux modifiés au cours des siècles.

Commençons par le Pont Notre-Dame qui fut construit par les Romains et détruit une première fois par l’invasion normande au 9e siècle. Une passerelle en bois lui succède, elle fut balayée par la grande crue au début du XVe siècle. Reconstruit rapidement il se couvre de maisons et de boutiques mais il s’écroule en 1499 lors d’une nouvelle crue. Reconstruit à nouveau en pierre, le pont est inauguré en 1507, il sera réaménagé en 1660 pour fêter l’arrivée de Marie-Thérèse d’Autriche. A cette époque les boutiques du pont accueillent presque exclusivement des marchands d’art. La démolition des maisons sera ordonnée en 1786. Le pont sera une nouvelle fois reconstruit en 1853 puis réaménagé en 1919 avec une seule arche métallique pour faciliter la circulation fluviale.

Poursuivons par l’Ile de la Cité et quelques fragments d’étude topographique conduite par Adolphe Berty sur la rue de la Juiverie, la rue aux Fèves, la rue de la Calandre, la rue saint Christophe, la rue de la Licorne, la rue de la Lanterne, la rue des Marmousets, la rue du Haut-Moulin. Les travaux d’Hausmann balayent le lacis de ces rues médiévales.

Prolongeons par l’Ile Saint-Louis avec la présentation de l’hôtel Chenizot. Nous avons déjà évoqué cet espace préservé au coeur de la capitale avec d’autres ouvrages, L’Hôtel de Lauzun, Ile Saint-Louis .

Et terminons par une étude sur l’eau à Paris au XVIe siècle où l’on découvre la minime quantité d’eau attribuée alors aux habitants.

__________________________

LE ROUX DE LINCY.  Recherches historiques sur la chute et la reconstruction du pont Notre-Dame à Paris. Paris, 1845. Une plaquette in-8 (25 cm x 16,5 cm), 28 pp

Envoi de l’auteur sur la couverture.

Broché. Couvertures détachées.

Vendu.

____________

DUPAIN (S.). Notice historique sur le pont Notre-Dame. Paris, H.Champion, 1882. Une plaquette in-8 (25 cm x 16,5 cm), 78 pp.

Broché.

Vendu.

___________

BERTY (Adolphe). Les Trois Ilots de la Cité compris entre les rues de la Licorne, aux Fèves, de la Lanterne, du Haut-Moulin et de Glatigny. Fragment d’une histoire topographique et archéologique du vieux Paris. Paris Didier, 1860. Un volume in-8 (23 cm x 16 cm), 47 pp.

Deux planches gravées : Trois Ilots de la Cité restitués d’après les anciens documents manuscrits des Archives de l’Empire, Plan de l’Ancienne Eglise de la Madeleine en la Cité.

Deux ex-libris : Docteur Vimont et Patrice Salin.

1/2 reliure à la bradel. Couverture conservée.

Vendu.

____________

HARTMANN (Georges). Hôtel Chenizot en l’Ile Saint-Louis. Extrait du n°109 de La Cité. Bulletin trimestriel de la Société Historique et Archéologique des IVe et IIIe Arrondissements de Paris. Paris, Champion, sd. Une plaquette in-8 (24 cm x 16 cm), 13 pp.

Illustrations in texte.

Broché.

Pour acheter c’est ici.

__________

CHERRIERE (Capitaine). L’eau à Paris au XVIe siècle. Extrait du Bulletin de la Société Historique et Archéologique du IVe Arrondissement de Paris La Cité (N° d’Octobre 1912). Paris, Champion, 1912. Une plaquette in-8 (25,5 cm x 16,5 cm), 39 pp.

Illustrations in-texte.

Broché.

Pour acheter c’est ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*