BARRON (Louis). Paris pittoresque 1800-1900. Autour de Paris.

  Quel singulier personnage que Louis Barron (1847-1914). Tour à tour militaire dans l’armée impériale, membre de la Commune de Paris, déporté en Nouvelle Calédonie, il devient journaliste à Nouméa, amnistié, il rentre à Paris poursuit sa carrière de journaliste et écrit de nombreux livres. En 1856, Louis Barron est enfant de troupe au 3e régiment de la garde impériale. Il s’engage en 1864 et devient sergent en 1868. Il quitte l’armée l’année suivante. Il reprend du service lors de la guerre franco-prussienne devient sous-lieutenant, malade, il démissionne. Il rejoint Paris en avril 1871, il est nommé secrétaire de la délégation à la Guerre sous la Commune de Paris. Il prend […]

NUITTER (Charles). Le Nouvel Opéra.

  Avant de présenter notre ouvrage du jour attardons nous quelques instants sur l’architecte de l’Opéra de Paris dont il porte le nom, Charles Garnier et sur l’archiviste qui en conserve fidèlement la mémoire, Charles Nuitter. Charles Garnier (1825-1898) grand prix de Rome d’architecture en 1848, pensionnaire de l’Académie de France à Rome (1849-1853), effectue de nombreux voyages en Italie, visite aussi la Grèce et Constantinople dont il rapportera un goût prononcé pour la polychromie. Il gagne le concours pour l’édification d’un Nouvel Opéra en 1861. Le chantier s’ouvre en août 1861. Le terrain est marécageux. Il faudra 7 mois pour pomper la nappe phréatique. Le chantier se déroule assez […]

HUARD (Lucien-Charles). Paris et ses merveilles.

  Aujourd’hui un bel exemplaire sous sa percaline décorée, qui présente les merveilles de la capitale à la fin du XIXe siècle, rédigé par Lucien Huard (1839-1900 ?) journaliste et patron de presse. Lucien Huard commence une carrière de dramaturge et de journaliste à Angers vers 1860. A cet époque, il est rédacteur en chef de l’Album angevin. Ce journal devient Le Manteau d’Arlequin qui publie des recueils de pièces de théâtre quand Huard s’installe à Paris. A la fin du second Empire, il lance plusieurs périodiques avec un succès mitigé. En 1865 il s’associe avec le fondateur du journal parodique Le Bouffon dont il est le directeur jusqu’en 1874. Il […]