Gilles CORROZET. Nicolas BONFONS. Les Antiqvitez croniques et singvlaritez de Paris. 1586. 1588.

 

Nous poursuivons aujourd’hui la présentation en avant-première de quelques ouvrages qui seront proposés par Paris-Libris dans le cadre du salon virtuel en ligne organisé par le Syndicat de la Librairie Ancienne et Moderne du 11 au 13 décembre.

Aujourd’hui un des premiers ouvrages consacrés à l’histoire de Paris au XVIe siècle :  Les Antiquitez et singularitez de Paris de Gilles Corrozet.

Gilles Corrozet (1510-1568) fut un écrivain précoce et fécond. Dès 1531, il publie les Antiques Erections de Gaules, compendieuse et briève description des fondations des villes et citez assises és trois Gaules. Gille Corrozet est aussi libraire, il a sa boutique en la Grande Salle du Palais du côté de la « chapelle Messieurs », c’est-à-dire la chapelle des présidents, qui était dans la Grande Salle même, du côté est.

En 1532, il publie La Fleur des antiquitez, singularitez et excellences de la plus noble et triumphante ville et cité de Paris, capitalle du Royaulme de France.

C’est le premier livre publié sous un titre qui promet des recherches archéologiques et dans un format portatif destiné à servir de guide. Dans cet ouvrage, il résume l’histoire de Paris, à donnant à propos de chaque souverain, les fondations d’églises ou de couvents qui lui sont dues. Ce n’est évidemment pas là un guide au sens classique, c’est un éloge de Paris, imité de Guillebert de Metz et surtout de Raoul de Presles. Ce premier ouvrage inaugure un genre nouveau mêlant Histoire réelle ou inventée et guide pour les visiteurs car à partir de 1533, l’ouvrage contient une liste des rues, classées par quartier, une liste des églises et une liste des collèges de Paris. Rien de la sorte n’existait avant cette parution.

En 1550, il remanie complètement son ouvrage et fait paraître Antiquitez, histoires et singularitez de Paris qui connaîtra à son tour plusieurs remaniements et rééditions. Les éditions se poursuivront au-delà de la mort de Corrozet (1568) jusqu’en 1608.

En 1581, une entente s’établit entre Nicolas Bonfons et Galiot Corrozet, fils de Gilles, prolongeant ainsi l’œuvre de son père. Cette entente continue en 1586 pour la parution d’une nouvelle édition augmentée comportant de nombreuses additions à l’édition de 1581. Cette édition sera complétée par un supplément illustré qui paraît en 1588 sous le titre de « Livre second » des « Antiquitez » avec 56 gravures sur bois « recueillies par Jean Rabel, Maître paintre ».

Les gravures de Rabel sont curieuses. Ce « maître paintre » n’était ni un artiste ni un dessinateur de figures. Travaillant d’après nature, il reproduisit les mutilations de certains de ses modèles dans une représentation assez statique ne permettant pas de révéler la qualité de ces sculptures. Néanmoins, elles permettent de conserver le souvenir de monuments qui seront détruits par les émeutiers de la Ligue (en 1589) pour les gisants des mignons d’Henri III, Quelus, Maugiron, Saint Mégrin, ou sérieusement endommagés plus tard à la Révolution.

Les tombeaux sont accompagnés d’épitaphes latines et françaises. Treize de ces dernières sont empruntées à Ronsard. Cinq autres sont de Jodelle, Desportes, Jean Dorat, Du Bartas, Cl.Binet.

Les deux éditions rassemblées (1586 et 1588) offrent l’ensemble des informations nécessaires à un visiteur pour découvrir le Paris de la Renaissance.

__________________________________________

CORROZET (Gilles). BONFONS (Nicolas). Les Antiqvitez croniques et singvlaritez de Paris, Ville Capitalle du Royaume de France. Avec les fondations & bastiments des lieux ; les Sépulchres & Epitaphes des Princes, Princesses et autres personnes illustres. Par Gille Corrozet, Parisien, & depuis augmentées, par N.B.Parisien. Les Antiquitez et Singularitez de Paris. Livre second. De la Sepultures des Roy, & des Roynes de France, Princes, Princesses & autres persônes illustres : Representez par figures ainsi qu’ils se voyent encore a presèt es Eglises où ils sôt inhumez. Recueillis par Jean Rabel, m.paintre. Paris, Nicolas Bonfons, 1586 et Nicolas Bonfons, 1588.

Un volume (Deux parties  reliées en un volume) (16,2 cm x 10,2 cm), 1-212-4-121 (avec une erreur de numérotation 119) ff. Plein vélin.

2 planches gravées à pleine page dans la première partie (1586). Elle représente la dalle relative à la donation par Pépin le Bref du village de Palaiseau à l’Abbaye de Saint-Germain-des-Prés et la dalle de la première pierre des fortifications de Paris du côté des boulevards dedans le fleuve de Seine, datée de 1553.

56 bois de Jean Rabel à pleine page dans la seconde partie (1588) dont une planche représentant l’Abbaye de Saint-Germain-des Prés, 52 planches représentant des gisants principalement royaux dans l’Abbaye de Saint-Denis, 3 planches représentant les tombeaux des mignons d’Henri III (Maugiron, Saint-Mégrin, Quelus) dans l’église Saint Paul qui seront détruit par les émeutiers de la Ligue en 1589. Ces trois dernières planches disparaîtront des éditions ultérieures.

Une marque manuscrite d’appartenance en fin de volume (Le Roy Des Barrer 1780) avec le commentaire suivant : « de S.Foix (pour Poullain de Saintfoix auteur des Essais sur Paris) a beaucoup puisé dans ce recueil suivant ses essais sur Paris »

Reproduction manuscrite en début de volume de l’épitaphe de Gilles Corrozet enterré dans le cloître des Carmes, place Maubert, en 1568 : « L’an mil cinq cent soixante huit/à dix heures avant minuit/Le quatrième de juillet/Décéda Gilles Corrozet/agé de cinquante huit ans/Qui libraire fut en son tems/son corps repose en ce lieu ci/A s’ame Dieu fasse mercy.

Reproduction manuscrite en fin de volume de…. La fontaine de Belleville XVe siècle. (20 lignes).

Certaines planches de Rabel portent une légende manuscrite apportant de précieux renseignement sur les gisants représentés.

Exemplaire court de marge et complet de toutes ses planches. Quelques légères restaurations et feuillets légèrement brunis.

Si vous êtes intéressé par cet ouvrage, écrivez-nous à contact@paris-libris.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*