ALGAY DE MARTIGNAC (Etienne). Eloges historiques des evesques et archevesques de Paris.

  Aujourd’hui un pan d’histoire religieuse de la capitale avec ses archevêques du XVIIe siècle dont la vie est racontée par Etienne Algay de Martignac. Etienne Algay de Martignac (1620-1698) natif de Brives vient de bonne heure à la Cour et vit dans l’entourage de Gaston d’Orléans ce qui explique sans doute sa proximité avec les Gondi et le cardinal de Retz. Vers l’âge de quarante ans, il se consacre entièrement à l’étude des lettres et traduit de nombreux auteurs latins. A l’origine dans la partie nord du royaume, les archevêchés de Sens et de Reims avaient un rôle primordial dans le domaine religieux. Le rôle politique de Paris s’affirmant, […]

LE FEVRE (Antoine-Martial). Calendrier historique et chronologique de l’Eglise de Paris. Description des curiosités des Eglises de Paris.

  Antoine-Martial LE FEVRE se présente sur la page de titre de son ouvrage, comme Prêtre de Paris, bachelier en théologie. C’était en quelque sorte un « homme de l’art » pour aborder les sujets religieux. Il se livre spécialement à des recherches archéologiques sur l’histoire ecclésiastique et littéraire de la capitale dont nous allons découvrir les fruits dans deux ouvrages ci-après. En 1755, il publie aussi un calendrier historique de l’Université de Paris. Le calendrier historique et chronologique de l’église de Paris présente sous forme de calendrier annuel de janvier à décembre, les événements religieux survenus au sein de l’Eglise de Paris au long des 365 jours de l’année au cours […]

HUYSMANS (Joris.-Karl). Illustrations de Charles Jouas.Trois églises.

  Après La Bièvre, Les Gobelins, Saint Séverin, illustré par Auguste Lepère, Le quartier Notre-Dame, illustré par Charles Jouas,  A vau-l’au, illustré par Edgar Chahine, aujourd’hui à nouveau Huysmans mais cette fois dans sa version mystique. Huysmans a cherché à pénétrer la mystique diabolique puis converti, il a choisi de  scruter la mystique divine. Vers la fin des années 1890, il fréquente les églises et couvents et prend des notes sur l’architecture, la liturgie, les offices. A partir d’En route, l’autobiographie de l’auteur prend forme et traduit sa quête existentielle. De la mystique noire, il évolue vers la mystique blanche, celle du catholicisme que l’on trouve dans la Cathédrale (Stock, 1898) […]