Quelques notes sur Saint-Louis-en-l’Isle pendant la Commune.

  Aujourd’hui un nouveau manuscrit mais quasiment anonyme puisque son auteur a simplement laissé des initiales, T.C, un peu trop mystérieuses pour découvrir un nom derrière ces deux lettres. En 1871, il habitait l’Ile Saint-Louis et a été le témoin des événements de la Commune qui se sont déroulés dans cette île si proche de l’Hôtel de Ville. Manifestement, il  ne partageait pas les idées révolutionnaires du temps ! Finement calligraphié en noir dans des entourages géométriques rouges, ce manuscrit dévoile le vécu des habitants de l’Ile Saint Louis pendant la Commune jusqu’à l’arrivée des troupes versaillaises.  » La journée du 18 mars marquée par la proclamation de la Commune, […]

GUIMBAUD (Louis). Illustrations de Georges GOBO. Les églises villageoises de Paris.

  Nous avons déjà présenté, avec une reliure de Devauchelle, Les églises villageoises de Paris. Aujourd’hui nous vous proposons un autre exemplaire de cet ouvrage dans une magnifique reliure de Marot-Rodde. Cette édition retient aussi l’attention car elle contient trois dessins signés de Gobô, les tirages sur chine de toutes les illustrations, le menu des Eclectiques du livre pour le dîner de lancement de l’ouvrage et une gravure signée par Gobô et dédicacé au propriétaire de l’ouvrage membre de cette association de bibliophiles. Les églises villageoises de Paris racontent l’histoire des bâtiments religieux qui à l’origine, se trouvaient au centre des villages entourant la capitale. L’extension progressive de Paris et […]

DU BREUL (R.P.Jacques). Le Théâtre des Antiquitez de Paris. Première édition.

  On peut considérer le Révérend Père Jacques du Breul (1528-1614), bénédictin de l’abbaye saint Germain-des-Prés,  comme le premier historien de Paris. Certes Gilles Corrozet et son successeur Pierre Bonfons avaient ouvert la voie de la recherche historique mais ils n’avaient pas la précision du père bénédictin comme l’auront ses lointains héritiers, Dom Félibien et Dom Lobineau au XVIIIe siècle. A partir de 1608, après avoir donné la dernière édition des Antiquités de Paris de Pierre Bonfons, le R.P.du Breul s’est occupé spécialement de l’histoire de la capitale. A quatre vingt quatre ans, le bénédictin prépare le Théâtre des Antiquités de Paris. Confiné dans les murs de son Abbaye, il […]