VAUX DE FOLETIER (François de). Arches de Paris. Ponts de Paris.

 

Après notre précédente page de blog sur les bouquinistes, nous nous arrêtons quelques temps sur les ponts de Paris dont pour l’instant nous ne pouvons que garder le souvenir dans les livres, faute de pouvoir les emprunter.

C’est à une balade au long des ponts que nous convie François de Vaux de Foletier dans un charmant ouvrage illustré d’aquarelles de Louis Suire comme le commente son éditeur  «  Si l’auteur de cet ouvrage évoque l’histoire des ponts de Paris, leur construction et leur transformation au cours des siècles, l’illustrateur n’a pas voulu faire de la reconstitution en se servant des documents conservés dans les archives ou les musées, mais il a cherché à fixer en peintre l’image des ponts dans le paysage parisien, à l’époque où cet ouvrage est composé « .

François de Vaux de Foletier (1893-1988) est un archiviste et historien français, spécialiste de l’histoire des Tsiganes en Europe. Archiviste paléographe, il prend l’initiative d’une seconde reconstitution des registres paroissiaux et d’état-civil de Paris disparus en 1871 lorsqu’il était en fonction aux Archives de la Seine.

Louis Suire (1899-1987), élève de l’école des Beaux-arts de Paris, il fréquente aussi l’Académie Julian et est proche de Paul Signac, Albert, Marquet et André Dunoyer de Segonzac. Tout en poursuivant ses activités de peintre, il devient éditeur en créant la maison d’édition, La Rose des Vents, où il publie des ouvrages illustrés par ses soins.

Dans Arches de Paris, l’auteur débute son propos par cette phrase : « Un pont, ce n’est pas seulement un ouvrage d’architecture ou d’ingénieur ; il est peu de construction de bois, de pierre ou de métal qui parlent tant à l’imagination… » Des petit pont et grand pont en bois de la période Moyen-âgeuse, dont quatre subsistent au moins par leurs noms : Le petit Pont, le pont au Change, le pont Notre Dame, le pont Saint Michel, du Pont Neuf inauguré en 1607 qui est le premier pont allant directement de la rive droite à la rive gauche et sans construction ce qui permettait de voir le fleuve, aux ponts qui relient les îles aux deux rives, et puis vers l’ouest le pont des arts et le pont de la Concorde. Au fur et à mesure de l’agrandissement de la ville, les ponts se construisent en aval et en amont. Chaque époque, chaque architecte laissent leurs marques sur les rives du fleuve et font de ces ouvrages d’art l’un des symboles de Paris.

Ce livre recèle de multiples renseignements sur tous les ponts parisiens. L’auteur évoque aussi de nombreux écrivains qui dans leurs œuvres mentionnent ces différentes constructions et l’atmosphère particulière qui les enveloppe. Une précieuse bibliographie se trouve en fin d’ouvrage comme une invitation à découvrir toutes leurs histoires.

Quittons cet ouvrage illustré pour un portefeuille contenant plusieurs pièces précieuses sur la construction de différents ponts parisiens. Nous y trouvons un document (6 may 1614) sur la construction d’un pont assuré par Christophe Marie qui lui donnera son nom, un recueil des lois, décrets, et ordonnances (1801-1824) qui ont autorisé et constitué l’association des trois ponts sur la Seine et de diverses décisions de l’assemblée générale des actionnaires qui forment les statuts et réglements de l’association, une adresse (1821) par les habitants de la Cité et de l’Ile Saint-Louis aux pairs de France et aux députés des départements pour l’obtention d’un pont et la présentation d’un nouveau système de ponts en bois et en fer forgé, inventé par M.Poyet.

________________________________________

VAUX DE FOLETIER (François de). Arches de Paris. La Rochelle, A la rose des vents, 1960. Un volume in-4 (29 cm x 23,5 cm), 117 pp.

Aquarelles de Louis Suire. 39 compositions dont celle en couverture & 3 hors-texte soit 35 in-texte en couleurs.

Exemplaire H.C.sur vélin.

Envoi de l’illustrateur-éditeur.

En feuilles sous couverture rempliée.

Pour acheter c’est ici .

Pour consulter nos bibliographies c’est .

_____________________

Ponts de Paris. Un portefeuille cartonné (XIXe) contenant divers placards, (24 cm x 17,5 cm).

Lettres patentes autorisant Marie à construire un pont au quartier Saint Paul, Loi qui autorise l’établissement de trois ponts à Paris, 1614 , 8 pp.

Recueil des lois, décrets, et ordonnances qui ont autorisé et constitué l’association des trois ponts sur la Seine, 1801, 14 pp.

Lettre de Monsieur Poyet aux pairs de France et aux députés sur un nouveau système de pont en fer, 1821, 10 pp.

Nouveau Système de ponts en bois et en fer forgé par M.Poyet, 18 pp.

Intéressant regroupement de documents sur les ponts de Paris.

Vendu .

Pour consulter nos bibliographies c’est .

 

Nous avons déjà rédigé quelques pages de blog sur la thématique des ponts de Paris, vous les retrouverez ci-après :

Henri Troyat. Les Ponts de Paris .

Charles Duplomb. Histoire générale des Ponts de Paris .

Jean-Rodolphe Perronet. Description es projets et de la construction des ponts de Neuilly, de Mantes, d’Orléans…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*