MAC ORLAN (Pierre). Paris vu par André KERTESZ. Virginie CHARDIN. Paris et la photographie.

 

Poursuivons comme chaque jeudi le dialogue entre les livres neufs et les livres anciens aujourd’hui autour de la photographie.

Berceau de la photographie, Paris en est demeurée la capitale. L’histoire commence quand Daguerre en un clair matin de 1839, dirige son appareil vers la boulevard du Temple. Les silhouettes animées des passants sont trop fugitives pour être fixées sur sa plaque et seul un petit personnage-reste immobile pour faire cirer-ses chaussures-laisse son empreinte. Cet inconnu est le premier Parisien jamais photographié.

paris-et-la-photogra-52455da54d270Que s’est-il passé depuis ? La photographie, portée aux sommets par les grands maîtres, a investi tous les domaines; elle s’illustre dans l’art du portrait, le reportage, la mode, l’architecture, l’investigation scientifique, la carte postale…elle devient un art mais aussi un témoin quand elle immortalise un événement historique.

Beaucoup d’images ont été sauvées par la grâce de collectionneurs avisés ou d’un sourire du destin. Pour autant, nombre d’entre elles restent muettes et leur mémoire s’est perdue. Celles dont on connaît mieux le sens et les circonstances nous promettent autant d’histoires extraordinaires.

Virginie Chardin est spécialiste de l’image et de la photographie. Elle a été commissaire des expositions  » Photographies/Histoires parallèles » (Musée Nicéphore Niepce, Chalon-sur-Saône),  » Willy Ronis à Paris » (Hôtel de Ville, Paris),  » Images d’une capitale. Les impressionnistes à Paris » (Museum Folkwang, Essen),  » Eblouissants reflets » (Musée des Beaux-Arts, Rouen) et du cycle de films  » Rien que les heures. Promenades parisiennes  » (Jeu de paume, Paris). Elle a été également responsable des prix des rencontres d’Arles et déléguée artistique du Mois de la photo à Paris.

Pour les Parisiens, vous pouvez commander ce livre ici.

Nous avons déjà présenté sur ce blog, des ouvrages illustrés par la photographie au XIXe siècle : Le Bois de Vincennes avec des photographies de Ildefonse Rousset, Croquis parisiens avec des photographies de Gervais-Courtellemont puis au XXe siècle : Banlieues de Paris et Pour que Paris soit avec des photographies de Robert Doisneau.

Vous pourrez trouver de nombreux ouvrages illustrés par la photographie sur le site de Paris-Libris, voir ici : Photographie.

Aujourd’hui nous évoquons un ouvrage d’un célèbre photographe André Kertész, présenté par Pierre Mac-Orlan et consacré à Paris.

AVT_Andre-Kertesz_5714André Kertész (1894-1985). Hongrois de naissance, il sert dans l’armée austro-hongroise lors de la Première Guerre Mondiale où il réalise de nombreuses photographies. Après la guerre, il décide de devenir photographe et arrive à Paris en 1923 où il fréquente le monde artistique. A partir de 1927, il organise ses premières expositions et collabore à la revue Bifur en 1928. En 1933, il réalise une série intitulée   » Distorsions ». En 1936, il part à New -York et travaille pour Keystone. Il reste aux USA pendant la seconde guerre mondiale et collabore à différents journaux. Après la guerre, il revient régulièrement en France où il participe aux rencontres internationales de la photographie d’Arles. A partir de 1963, il cesse la photographie en professionnel. En 1982, il reçoit le prix de la Photographie du Ministère de la Culture et lègue ses archives à l’Etat français. L’oeuvre de Kertész a permis la reconnaissance de la photographie comme discipline artistique en élaborant des formes nouvelles à partir du réel transfiguré par le traitement du photographe.

Notre ouvrage, Paris vu par André Kertész, offre des scènes de vie du Paris des années 30 délicatement ponctuées des légendes rédigées par Pierre Mac Orlan.

kertesz 4

kertesz 5

kertesz 8

kertesz 9

kertesz 10

kertesz 6

kertesz 7

kertesz 14

kertesz 11

kertesz 13

kertesz 12

kertesz 16

kertesz 15

_______________________________

kertesz 1kertesz 2MAC ORLAN (Pierre). Paris vu par André KERTESZ. Paris, Edition d’Histoire et d’Art, Librairie Plon, 1934. Un volume in-4 (29,5 cm x 23 cm), non paginé 2 pages (Préface) et 48 photos commentées par Mac Orlan.

Edition originale. Illustrée des photos en noir et blanc d’un des célèbres photographes de Paris au cours des années 30. Les légendes sont de Pierre Mac Orlan.

Couverture cartonnée illustrée d’une photo en noir et blanc (Toits de Paris et Sacré Coeur). Petits manques de papier au dos de la couverture.

Pour acheter c’est ici.

Pour consulter nos bibliographies c’est .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*