MUSSET (Alfred de). Illustrations de A.GERARDIN. Les Nuits et Souvenir.

  A défaut d’aborder un sujet parisien, nous allons évoquer un auteur né à Paris, Alfred de Musset (1810-1857), un des grands écrivains romantiques français, célèbre pour son théâtre et sa poésie lyrique. Très jeune, il délaisse vite ses études supérieures pour se consacrer à la littérature. Il publie à 19 ans, Contes d’Espagne et d’Italie, son premier recueil poétique. Après un premier échec au théâtre, il choisit de publier ses pièces dans la revue des deux Mondes. Il publie, A quoi rêvent les jeunes filles en 1832 et les caprices de Marianne en 1833, puis Lorenzaccio en 1834, Fantasio et On ne badine pas avec l’amour et en 1836, […]

CARCO (Francis). Illustrations de Auguste BROUET. Jésus-la-Caille.

  Nous avons déjà évoqué Francis Carco, le chantre des bas-fonds parisiens,  son oeuvre en général et son roman Pigalle en particulier, voir ici : Rue Pigalle.  Aujourd’hui nous vous présentons son premier roman Jésus-la-Caille dans une belle édition largement illustrée par Auguste Brouet. Auguste Brouet (1872-1941) est l’élève de Gustave Moreau et reçoît aussi l’enseignement de Auguste Delâtre ce qui lui permet de se lancer dans la gravure à l’eau-forte. Nous avons déjà présenté un ouvrage illustré par Auguste Delâtre, voir Jean Faber. Le vieux village de Montmartre. Il rencontre un certain succès au cours des années 20. Gustave Geffroy admiratif de son talent lui consacre un catalogue raisonné […]

DAUDET (Alphonse). Illustrations de Pierre ROUSSEAU. Quarante ans de Paris.

  Chez les Daudet, nous avons déjà évoqué le fils Léon, voir ici : http://blog.paris-libris.com/daudet-leon-paris-vecu-rive-droite-rive-gauche/, aujourd’hui nous présentons un ouvrage du père, Alphonse. Alphonse Daudet (1840-1897). Désireux d’embrasser une carrière littéraire, il arrive à Paris en 1857. Il commence par mener une vie de bohême mais fréquente aussi les salons littéraires et mondains. Il collabore à différents journaux (Paris-Journal, L’Universel, Le Figaro). En 1860, il devient secrétaire du duc de Morny. A la mort de ce dernier (1865),  Daudet, se consacre totalement à l’écriture comme chroniqueur au Figaro mais aussi comme romancier. Au cours de l’été 1866, il publie des Chroniques provençales dans l’Evènement. Ces textes seront rassemblés dans les Lettres […]