WILHEM (Jacques). Illustrations de Monique JORGENSEN. Les vieilles églises de Paris. Rive droite et les îles. Rive gauche.

 

Au printemps et dans le monde entier, l’incendie de Notre-Dame a profondément ému.  Au-delà des convictions spirituelles de chacun, La Cathédrale est un monument emblématique parisien mais il y aussi bien d’autres édifices religieux sur le territoire de la capitale. Deux volumes : Vielles églises de Paris, rive droite et Vieilles églises de Paris, rive gauche, nous présentent l’histoire de ces lieux de culte.

Ces ouvrages sont consacré aux principaux sanctuaires de Paris, aux églises paroissiales aussi bien qu’à celles des monastères comme aux simples chapelles.

Ces églises remontent aux XIIe et XIIIe siècles ou à la fin du Moyen Age mais il y a aussi l’époque classique avec Saint Eustache, le Val-de-Grâce, le Dôme des Invalides et Saint-Sulpice, la Chapelle de l’Ecole Militaire et le Panthéon.

Saint-Merry .

Saint-Paul-Saint-Louis.

Au XVIIIe siècle, les églises se trouvaient à chaque coin de rue. A la Révolution, elles furent désaffectées puis transformées en entrepôts, en ateliers, en clubs et parfois vendues à des particuliers. Les édifices monastiques connurent le même sort.

Rendus au culte après la période révolutionnaire, l’état souvent déplorable de ces bâtiments, servit de prétexte aux démolisseurs du Premier Empire et de la Restauration. Les travaux d’urbanisme du second Empire parachevèrent les destructions.

Cent trente églises ont été abattues à Paris entre 1790 et 1860 et les quelques constructions du XIXe siècle n’ont pas remplacé les richesses architecturales disparues.

En deux volumes, l’auteur évoque l’histoire des principales églises parisiennes de chaque côté des rives de la Seine : Notre-Dame, La Sainte-Chapelle, Saint-Louis en l’Isle, Saint-Germain l’Auxerrois, Saint-Eustache, Saint-Merry, Saint-Gervais, Saint-Paul-Saint-Louis, Saint-

Saint-Sulpice.

Saint-Séverin .

Martin des Champs, Notre-Dame des Victoires, Saint-Pierre de Montmartre, Saint-Germain de Charonne pour la rive droite et les îles puis Saint-Germain des Prés, Saint-Séverin, Saint-Julien le Pauvre, Saint-Nicolas du Chardonnet, La chapelle de la Sorbonne, le Panthéon, Saint-Etienne du Mont, Saint-Médard, L’Abbaye royale du Val-de-Grace, Saint-Louis des Invalides, La chapelle de l’Ecole militaire pour la rive gauche.

Le réalisme des illustrations de Monique Jörgensen restitue fidèlement les bâtiments et leur environnement dans le Paris du début des années 50. Nous avons déjà eu l’occasion de présenter d’autres illustrations de livres réalisées par cet artiste : Vieux quartiers. Vielles maisons de Paris .

___________________________

WILHELM (Jacques). Vieilles églises de Paris. Rive droite et les îles. Vielles églises de Paris. Rive gauche. Paris, La Renaissance du livre, 1953. Deux volumes in-folio (39 cm x 29 cm), 72-68 pp.

Aquarelles et dessins de Monique Jörgensen.

Rive droite : 24 illustrations in et hors texte.

Rive gauche : 26 illustrations in et hors texte.

Un des cinq cent vingt-trois exemplaires numérotés sur papier de chiffon de Lana.

En feuilles sous couverture illustrée, emboîtage cartonné orné d’une reproduction du plan de Turgot (dos toilé rouge) et étui cartonné orné d’une reproduction du plan de Turgot.

Pour acheter c’est ici .

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*