VILLAIN (Abbé Etienne-François). Essai d’une histoire de la paroisse de Saint Jacques de la Boucherie.

 

Les parisiens connaissent la Tour de l’Eglise Saint Jacques de la Boucherie qui se dresse à proximité des Halles au bord de la rue des Tuileries. Ils ont peut-être déjà gravi ses marches pour découvrir à son sommet un des plus beaux panoramas parisiens.

Cette Tour est le seul vestige subsistant d’une vieille église parisienne dont l’abbé Villain dans son Essai d’une histoire de la paroisse de Saint Jacques de la Boucherie retrace la longue histoire.

Fondée au  XIIe siècle, l’Eglise Saint Jacques de la Boucherie a été agrandie au XIVe et au XVIe siècle et détruite au XIXe siècle à l’exception de sa tour.  Elle possédait plusieurs reliques de saint Jacques le Majeur et était un lieu de pelerinage. Située au coeur du quartier de la Grande Boucherie, elle en prend le nom. La puissante confrérie des bouchers fonde une chapelle en son sein. Au début du XVIe débute la construction de la Tour Saint Jacques, seul vestige de l’édifice encore debout de nos jours.

Fermée au culte comme toutes les églises parisiennes pendant la Révolution, l’église saint Jacques de la Boucherie héberge la section révolutionnaire des Lombards. Vendue comme bien national en 1797, elle fut démantelée, seul la Tour  fut épargnée de la destruction.

villain 3L’essai de l’abbé Villain rédigé en 1758 ne connaît pas les péripéties révolutionnaires du bâtiment mais  son titre évoque déjà la riche histoire de la paroisse car il y traite de l’origine de cette Eglise, de ses Antiquités, de Nicolas Flamel & Pernelle sa femme, & de plusieurs autres choses remarquables…

Ainsi au long des chapitres, il aborde l’origine de la paroisse Saint Jacques, L’Etat et la situation de l’Eglise avant sa reconstruction, La Porte Saint Jacques, L’Augmentation ou reconstruction de l’Eglise, Les Faits remarquables qui se sont déroulés en son sein, Le bâtiment de la Tour, Les Nouveaux accroissement de l’Eglise, Les Chapelles, Les Confrairies, Les Reliques, Les Anciens usages, Nicolas Flamel & Pernelle sa femme, Les personnes notables inhumés à Saint Jacques, Les Sépultures, inscriptions et Fondations, L’ancien usage de porter au Cimetière tous les morts, & du droit de S.Jacques à celui des Saints Innocents, La Description du Territoire de la Paroisse, L’ancienne Chapelle de Saint Lenfroy & de sainte Catherine, Des Curés qui ont gouverné l’Eglise de S.Jacques, Des Marguilliers.

En fin de volume, l’abbé Villain reproduit quelques-uns des plus anciens Titres, conservés dans les Archives de la Paroisse de S.Jacques de la Boucherie, avec le testament de Nicolas Flamel.

villain 4villain 6villain 8villain 7

L’ensemble, illustré de précieux plans gravés (4) présentant la délimitation de la paroisse et l’implantation du bâtiment religieux  au cours des siècles, forme une rare monographie sur cette église presque disparue dont la riche histoire au coeur de la capitale méritait d’être conservée.

Outre les plans ci-dessus mentionnés, l’abbé Villain a fait aussi insérer dans son ouvrage une double planche représentant des clercs de cette église.

Un siècle après sa parution, ce livre faisait encore autorité puisque Mérimée dans le Moniteur du 17 septembre 1854, le cite comme une excellente histoire de l’Eglise de Saint Jacques de la Boucherie contenant un historique de cette église et du quartier.

________________________

villain 1VILLAIN (L’abbé Etienne-François). Essai d’une histoire de la paroisse de Saint Jacques de la Boucherie où l’on traite de l’origine de cette église; de ses antiquités; de Nicolas Flamel & Pernelle sa femme & de plusieurs autre choses remarquables : avec les plans de la construction & du territoire de la paroisse gravés en taille-douce. Paris, Prault villain 2père, 1758. Un volume in-12 (17 cm x 10 cm), iv-326  pp.

5 Gravures dépliantes : Plan d’une partie du Quartier de S.Jacques de la Boucherie qui comprend l’étendüe de cette paroisse (une déchirure sans manque), 1.clercs en surplis dont un tient un goupillon, tiré d’une ancienne Bannière faite en 1496-2.Autre Clerc tiré d’une paire d’heures imprimées en 1502, Second Plan de l’Eglise St Jacques vers 1480, Troisième Plan, Premier plan de l’Eglise de St.Jacques de la Boucherie et de ses environs vers le milieu du 13eme siècle et dans le 14e

Deux ex libris.

Plein veau d’époque, dos à caissons décorés. Manques au second plat.Tranches rouges.

Pour acheter c’est ici .

Pour consulter nos bibliographies c’est .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*