SANSON (Charles-Henri). Documents.

 

coittant 32En cette semaine de janvier, quelques plaquettes révolutionnaires évoquant Charles-Henri Sanson. Il n’a pas seulement exécuté le roi mais aussi de multiples condamnés sous l’Ancien Régime comme pendant la Révolution. Son office d’exécuteur s’exerçait en toutes circonstances. C’était même une fonction familiale comme elle a été racontée par un de ses descendants, dans des mémoires apocryphes que nous avons déjà présenté, Les mémoires des Sanson.  Le nom de Sanson reste néanmoins principalement associé à toutes les exécutions révolutionnaires, nous en trouvons aussi la trace dans un autre ouvrage signé de Coittant, L’Almanach des Prisons.

Nous avons une vision terrible de l’exécuteur des hautes oeuvres mais un romancier Jean-François Parot tempère cette image sanglante dans sa série, « Les enquêtes du commissaire Nicolas Le Floch » qui sur fond d’intrigues policières, propose une saisissante évocation du Paris de la fin du XVIIIe siècle. Sanson apparaît au détour des aventures du commissaire Le Floch sous les traits d’un homme des Lumières qu’il fut sans doute, si il n’y avait le sang des condamnés…

Revenons à la période révolutionnaire avec une série de plaquettes rares sur et de Charles-Henri Sanson.

desmoulin2Une première plaquette présente la défense de Camille Desmoulins qui avait été assigné par l’exécuteur des hautes oeuvres, en réparation d’honneur, pour avoir dit, dans un de ses numéros, qu’il avait donné à souper chez lui aux aristocrates; d’autres disent que c’est pour l’avoir appelé bourreau. Malgré la période troublée, l’avocat ne manquait pas de courage pour « s’attaquer » à un personnage considérable à l’époque.

Une seconde plaquette présente la sentence rendue à l’encontre de l’un des plus respectable Citoyen de la Capitale; en faveur de Charles-Henri Sanson, Bourreau de Paris que l’on accusait semble-t-il à tord, de disposer d’une presse utilisée pour imprimer des libelles qui circulent ensuite dans les Provinces.

Manifestement Sanson était chatouilleux sur son honneur et n’hésitait pas à poursuivre le moindre auteur de libelle.

A suivre, une lettre du bourreau de Paris à ses compatriotes qu’il présente comme une « Bagatelle qui a été faite à l’époque de la prise de la Bastille, des exécutions de Foulon & Berthier, & du retour de M.Necker en France : événements qui seront également célèbres dans les Annales de l’histoire de notre siècle » où Sanson annonce de façon prémonitoire les dérives à venir de la Révolution.

Puis, une plaquette sur la démission du bourreau de Paris où Sanson veut s’appliquer à lui même les principes révolutionnaire de liberté d’exercice de tous les métiers :  » Les fonctions publiques ne peuvent être une propriété, & tout Citoyen a droit d’arriver à tous les honneurs….De plus, toutes les professions doivent être libres, ce qui est très-favorable au progrès des arts, d’où je conclus en bon Economiste, que la liberté de pendre est du droit commun; qu’il est bon d’ouvrir cette nouvelle carrière, & que la bonne compagnie n’en ferait que mieux justiciée pour ne l’être que par le premier venu…. » mais le bourreau pense que son office a toujours son utilité dans le désordre ambiant !

sanson 2Les bouleversements intervenus au début de la période révolutionnaire, prive Sanson de ses ressources habituelles et le met entre les mains de ses créanciers, d’où la nécessité d’obtenir un moratoire dont il est fait état dans la : Requête de l’exécuteur des hautes oeuvres aux juges consuls en entherinement de son Contract d’union avec ses créanciers.

Finalement, consciente des services des exécuteurs des Jugemens criminels, la Convention Nationale leur accorde par décret (3e jour de Frimaire, an second de la République Française) un supplément de traitement : « Indépendamment du traitement accordé aux exécuteurs des jugemens criminels, par la loi du mois de juin dernier, il leur sera payé annuellement une somme de seize cents livres pour deux aides, à raison de huit cents livres chacun. Celui de Paris sera payé annuellement pour quatre aides, à raison de mille livres chacun. Il recevra en outre, tant que le gouvernement Français sera révolutionnaire, une somme annuelle de trois mille livres. Le transport de la guillotine sera fait aux dépens du Trésor Public. Les exécuteurs qui seront obligés de ses déplacer, recevront, pour toute indemnité, une somme de trente-six livres, à raison de douze livres par jour… » Sanson allait pourvoir rembourser ses créanciers !

_______________________

réclamation pour m.desmoulinsRéclamation pour M.Desmoulins, Auteur de la France libre et du Courrier de France et de Brabant; Contre le nommé SAMSON, Exécuteur des Jugemens criminels, demandeur en réparation, et prétendant aux charges municipales; prononcée devant les Représentants de la Commune de Paris, au Tribunal de la Police; par M.MONTIGNY, Avocat au Parlement; précédée de notes historiques sur l’état de Bourreau chez les différentes Nations connues, et suivie d’une lettre sur les atteintes portées à la liberté, par M.Mitouflet, Adjoint au Procureur-Syndic. Paris, Chez Prudhomme et Bouche, Librairies, rue Jacob, Fauxbourg Saint Germain; Webert, Libraire, au Palais-Royal Et Girouard, Imprimeur-Librairie, rue de Grenelle S.H., en face des Fermes, 1790. une plaquette in-8 (19,5 cm x 12 cm), 56 pp.

Broché, couverture muette.

Pour acheter c’est ici.

Pour consulter nos bibliographies c’est .

__________

sentence rendueSentence rendue contre l’un des plus respectables Citoyens de la Capitale; En faveur de Charles-Henri Sanson, Bourreau de Paris : Suivie de la Rétractation de cet Honorable Citoyen. Extrait du Courrier de Paris dans les Prov. N° VIII. Une plaquette in-12 (20,5 cm x 12,5 cm), 8 pp.

Pour acheter c’est ici.

Pour consulter nos bibliographies c’est .

___________

lettre du bourreauLettre du Bourreau de Paris à ses compatriotes. Berlin, 1789. Une plaquette in-8 (23 cm x 14 cm), 16 pp.

Pour acheter c’est ici.

Pour consulter nos bibliographies c’est .

____________

la démission du bourreau de parisLa démission du bourreau de Paris. Lettre de l’Exécuteur des hautes-oeuvres aux Amateurs ses Confrères, inventeurs du jeu de la Lanterne, & de quelques autres faceties très-propres à former l’esprit d’une grande Nation. Une plaquette in-8 (22 cm x 14,5 cm), 8 pp.

Couverture muette.

Pour acheter c’est ici.

Pour consulter nos bibliographies c’est .

_____________

requête de l'exécuteur des hautes oeuvresRequête de l’exécuteur des hautes oeuvres, aux juges consuls, entherinement de son Contract d’union avec ses créanciers. 4 pp  in-12 (20,5 cm x 13 cm).

Pour acheter c’est ici.

Pour consulter nos bibliographies c’est .

__________

décret de la convention nationaleDécret de la Convention Nationale. Du 3e.jour de Frimaire, an second de la République Française, une & indivisible, Qui accorde un Supplément de traitement aux Exécuteurs des Jugemens criminels. N°1922. Paris, Imprimerie Nationale Exécutive du Louvre, 1794. 3 pp. (24 cm x 19 cm).

Pour acheter c’est ici.

Pour consulter nos bibliographies c’est .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*