Salon virtuel organisé par le Syndicat de la Librairie Ancienne et Moderne. 11-13 décembre.

 

Le Syndicat de la Librairie Ancienne et Moderne organise un salon virtuel du 11 au 13 décembre qui regroupe plus de 140 exposants français et étrangers. Chaque libraire proposera de 9 à 21 livres choisis pour cet événement.

Paris-Libris participe à ce salon et vous dévoile en avant-première sa sélection de livres rares. 18 d’entre eux seront visibles dès ce soir (vendredi 11 décembre) à partir de 17h. Les trois restants seront en ligne à partir de dimanche 13 décembre.

Nous allons parcourir cinq siècles du XVIe au XXIe autour de quelques thèmes, Paris-Années-folles, Paris-Artistes, Paris-Belle-Epoque, Paris-Ecrivains, Paris-Histoire, Paris interlope, Paris-Monuments, Paris-Quartiers….

Commençons par le premier historien de Paris, Gilles Corrozet et ses Antiquitez croniques et singularitez de Paris avec les éditions de 1586 et 1588 comprenant les 56 planches de Jean Rabel, c’est le premier guide touristique parisien.

Poursuivons avec Dom Jacques Bouillard, un historien bénédictin, qui raconte la longue histoire de l’Abbaye Saint-Germain des Prés (1724), Jean-Joseph Granet qui présente les Invalides dans un bel in-folio comprenant 108 planches (1736), Edme Beguillet et Jean-Charles Poncelin qui proposent une large description historique de Paris assortie de fines planches gravées par F.N.Martinet et Sauveur-Jérôme Morand chanoine de la Sainte Chapelle qui connaît parfaitement l’histoire du monument qu’il raconte dans Histoire de la Sainte Chapelle Royale du Palais (1790).

Enjambons la Révolution et retrouvons un notaire iconoclaste Vincent Fournier-Verneuil qui a eu quelques ennuis avec la justice en publiant son ouvrage, Paris. Tableau moral et philosophique (1826) que nous retrouverons sous forme manuscrite.

Arrêtons-nous sur l’évolution du territoire parisien quand Alfred Delvau rappelle l’histoire des barrières parisiennes (1865) dans un exemplaire truffé de lettres et de tirages des illustrations d’Emile Thérond.

Après vient le temps de la Belle Epoque, ses spectacles avec les Demi-cabots, le café-concert, le cirque, les forains (1896) et Cours de danse fin de siècle d’Erasthène Ramiro (1901), avec son art de vivre dans Paris qui consomme de Georges Montorgueil (1893) et Faune parisienne d’Erasthène Ramiro (1901).

Et le Paris canaille avec Francis Carco, Ces Messieurs-dames, illustrations de Dignimont (1926), Rue Pigalle, illustrations de Vertès (1927), avec Pierre Mac Orlan dans Images secrètes de Paris, illustrations d’Assire (1928).

Et toujours Montmartre avec Antoine Parmenie, Autour de nos Moulins, illustrations de Stenlein, Delâtre et Gen Paul (1922).

Puis il y a les écrivains avec François Mauriac qui explore le quartier Saint Sulpice dans Divagation sur Saint-Sulpice (1928), Joris-Karl Huysmans qui évoque la symbolique de Notre-Dame, Saint-Merry et Saint-Germain-l’Auxerrois (1928) et Jules Romains qui écrit sur les Puissances de Paris (1951).

Et les artistes Robert Bonfils qui grave 16 bois en couleurs sur des vues de Paris (1926), Albert Marquet qui illustre Paris dans Rhapsodie parisienne (1950) et André Lhote qui laisse quelques croquis dans l’ouvrage de Jules Romains (1951).

Terminons cette présentation par un magnifique ouvrage de Louise Bourgeois, Aux vieilles tapisseries (2005), édité chez Yvon Lambert qui a constitué une précieuse collection bibliophilique, « Une Rêverie émanée de mes loisirs » qui associe des artistes et des écrivains.

Le salon ouvre vendredi 11 décembre à 17h et vous pourrez le découvrir en cliquant sur le lien suivant :  https://amorlibrorum.getmansvirtual.com/fr

Sur les 21 ouvrages, 18 seront présentés les deux premiers jours du salon auxquels s’ajouteront 3 autres ouvrages, le dimanche 13 décembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*