SAINT-ALBIN (A.de). Les Salles d’Armes de Paris.

 

Albert de Saint-Albin (1843-1901) auteur dramatique, journaliste, chansonnier et librettiste a été journaliste au Temps, rédacteur en chef du Jockey (1866) et du Figaro (1880). Il fut un grand promoteur de l’escrime comme nous allons le découvrir avec son ouvrage, Les Salles d’Armes de Paris.

saint albin 3SAINT ALBIN 11Dans ce livre, il présente la physionomie des salles d’armes parisiennes, telle qu’elles étaient à son époque, complétée par les portraits à la plume des principaux amateurs qui les fréquentaient.

Tour à tour il raconte l’histoire et les circonstances de création de la Société d’escrime de la rue Saint-Honoré, du Cercle de l’Union artistique, du Cercle des éclaireurs, de la Salle Boyer, de la Salle Jacob, de la Salle Maniez, de la Salle Mérignac fils, de la Salle Mimiague, de la Salle Pellenq, de la Salle Pons, de la Salle Robert, de la Salle Ruzé, de la Salle Staat. A tous ces lieux, ils associent la présentation des plus célèbres tireurs qui s’entraînent dans ces endroits. Certains sont célèbres, d’autres sont oubliés depuis longtemps mais à leur époque et dans leur spécialité, ils faisaient l’admiration de leurs contemporains. Vingt d’entre eux font l’objet de portrait.

Société d’escrime de la rue Saint-Honoré, Pons, Gérard, de Bors, le marquis de Fontenilles, Le Roy, Vibraye, Prince de Villafranca; Le Cercle de l’Union artistique, Vigeant, Comte Charles de Lindeman, Saucède, de Borda, Carolus SAINT ALBIN 15SAINT ALBIN 13Duran, Colonel Clappier, Baron Gourgaud, Hochon, A.de Molombe, Pasteur, Potocki, du Trémoul, Paul Vigeant; Cercle des éclaireurs, Prince Georges Bibesco, Brinquant, Féry d’Esclands, Waskiewicz, Alfonso de Aldama, Colonel Ney duc d’Elchingen, Paret; La salle Boyer, Roulez, Dejoux, Dupin, Comte de Tournon; Salle Jacob, Paul de Cassagnac, Louis de Cassagnac, Georges Chastelain, Fille; Salle Maniez, Antonio de Ezpéléta, Don Alphonse XII (qui devint roi d’Espagne – Alphonse XIII – à qui l’auteur dédia son livre, Guell de Borbon; Salle Mérignac fils, Georges Germeau, Laroze; Salle Mimiague, Albert Chabert, Chabrol, Dérué, Vicomte de l’Angle-Beaumanoir, Tony Girard, Villeneuve; Salle Pellenq, le duc d’Aumale, le comte de Paris, le duc de Chartres, Léon Aumont, G.Gattier, Ramel, Perdrigeon; Salle Pons Neveu, Corthey, Georges Delcro; Salle Robert, Robert aîné, Des Haulles, Baron Fain, Ernest Legouvé, Borel, Georges Duruy, de Latour-Maubourg, Jules Lory, Docteur Charles Martin, Le prince de Mingrélie, Le prince Dodian de Mingrelie, Picard, Viteau; Salle Ruzé, A.Alvarez-Calderon, de Lasalle, Comte de Santandero; Salle Staat, Capoul, Dumaine. Professeurs n’ayant que de petites salles : Ardohain, Auriol, Bérenger, Branger, Brunet, Cain, Desglas, Fabre, Fosse, H.Gatechair, Gauthier, Gras, Hamel, Hyacinthe, Imbernotte, Marsaud, Marsac, Mille, Pélerin, Désiré Robert, Rouzic, Sode.

Ces salles ont aujourd’hui disparu. L’escrime est devenue un sport de compétition et les femmes participent aussi aux jeux olympiques. Au dix-neuvième, ce sport était encore une activité sociale masculine pratiquée par certains cercles de la Société dans la longue tradition de l’Ancien Régime et puis on se battait encore en duel !

Ce livre en tirage limité et à la lecture très agréable, en garde le souvenir.

_______________________________

saint albin 1SAINT ALBIN 20SAINT-ALBIN (A.de). Les Salles d’Armes de Paris. Paris, Glady frères éditeurs, 1875. Un volume in-8 (26 cm x 17 cm), 210 pp.

Un frontispice.

20 portraits gravés sur cuivre d’escrimeurs parisiens.

Un des 500 exemplaires sur van gelder zonen.

1/2 reliure toilée d’éditeur, titre et filets dorés, trace de frottement sur le dos.

Pour acheter c’est ici .

Pour consulter nos bibliographies c’est .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*