Paris et ses curiosités avec une notice historique et descriptive des environs de Paris.

 

J’ai un intérêt particulier pour les guides de voyage de toutes les époques et de tous les pays. Les plus anciens donnent souvent des indications précieuses sur des lieux disparus et la façon dont les contemporains y attachaient ou non une quelconque importance. Ils contiennent aussi souvent des indications intéressantes  sur les modes de vie et sont en quelques sorte les premiers manuels de sociologie.

PARIS ET SES ENVIRONS 6PARIS ET SES ENVIRONS 5Le guide parisien dont nous allons parler présente toutes ces caractéristiques. Depuis le Moyen Age, Paris intéresse les voyageurs et la situation n’a pas changé de nos jours. Les monuments comme un certain art de vivre à la française, attirent toujours les touristes qui de nos jours viennent du monde entier. A l’époque de la parution de notre guide, ils étaient européens ou provinciaux et déjà nombreux.

De tels ouvrages étaient donc recherchés. Paris et ses curiosités a certainement appartenu à un visiteur venant découvrir la Capitale sous le règne de Napoléon Ier. L’ouvrage a été acheté sous sa couverture d’attente (rose passé) et n’a jamais été relié. Sans doute ce premier visiteur l’a-t-il abondamment consulté l’emmenant dans ses balades parisiennes, une reliure de prix n’aurait sans doute pas permis le même usage. Et puis l’ouvrage a été rangé dans une bibliothèque puis oublié pour réapparaître maintenant. Paris a tant changé mais ce livre conserve l’esprit d’une époque ce qui en fait aussi son intérêt.

Maintenant suivons le premier propriétaire de l’ouvrage. Il vient d’acheter en 1807, le livre chez Marchand, 24 passage Feydeau. Nous sommes non loin des grands boulevards qui deviendront si vivants cinquante ans plus tard mais nous sommes aussi à proximité du Palais-Royal et c’est probablement vers le jardin et les boutiques que notre visiteur porte ses pas pour aller feuilleter  » Paris et ses curiosités » dans un café sous les arcades et choisir ses visites des prochains jours.

A-t-il l’intention de s’intéresser aux monuments parisiens ou souhaitent-t-ils découvrir l’environnement de la ville ? Toutes les options sont offertes car le livre fourmille de renseignements les plus divers.

galeries-palais-royal-sous-empireMais maintenant faisons comme le visiteur sous l’Empire et installons nous par exemple au Nemours, pour feuilleter l’ouvrage. Passons rapidement sur la description des monuments et attardons nous un peu sur la présentation des différentes bibliothèques que l’on ne retrouve pas si souvent dans les ouvrages de cette époque (Bibliothèque Nationale, Rue de la Loi, vis-à-vis l’Opéra, Bibliothèque du Panthéon, ci-devant Sainte-Geneviève, Bibliothèque de St-Germain-des-Prés, Bibliothèque de l’Arsenal, Cour des Vétérans, en entrant par le quai des Célestins, Bibliothèque de la Ville, Rue Saint-Antoine, maison des Jésuites, vis-à-vis la rue Culture-Sainte-Catherine, Bibliothèque des St.-Victor).

Découvrons les différentes Halles en activité (Halle au blé et à la farine, Halle aux draps et aux toiles) et les Fontaines dont certaines ont disparu (Fontaine des Innocents, Fontaine de la rue de Grenelle, Fontaine de la Samaritaine, Fontaine des Audriettes, Fontaine d’Alexandre ou de la Brosse, Fontaine d’Amour, Fontaine de la Charité, Fontaine de la croix du Tahoir Au coin de la rue de l’Arbre-Sec et de celle St-Honoré, Fontaine de St.-Martin ou du Verbois, Fontaine St.-Michel Au haut de la rue de la Harpe, place St.-Michel, Fontaine des Cordeliers Rue des Cordeliers, près de la nouvelle entrée du passage du Commerce, Fontaine Desaix, Place Dauphine).

Etonnons nous de la liste des bains (Bains Vigier Près le Pont-National, vis-à-vis le pavillon des Tuileries, dit le Pavillon de Flore, Bains chinois Boulevard de Choiseul, au coin de la rue de la Michaudière).

Le palais des Tuileries et le Louvre, 1850 - Charles FichotDécouvrons aussi les Manufactures (Manufacture des Gobelins Au coin de la rue Mouffetard, Manufacture des glaces Rue de Reuilly, faubourg St.-Antoine, Manufacture de Porcelaine, Rue du Temple, Manufacture d’Hygiocérames du C.Fourmy, Rue de la Pépinière, n°741) et les Théâtres déjà nombreux à l’époque (Théâtre français de la République Rue de la Loi, ci-devant Richelieu, Théâtre de l’Opéra Rue de la Loi, vis-à-vis la Bibliothèque Nationale, Théâtre de l’Opéra comique, Rue Feydeau, Théâtre de Louvois, Théâtre de l’Opéra Buffa, Rue Favart, Théâtre de l’ancien Opéra Près la porte St.-Martin, Théâtre du Vaudeville, Théâtre Montansier, Théâtre de Molière, Rue St.-Martin, Théâtre de la Cité, Vis-à-vis le Palais de Justice, Théâtre de la rue des Victoires Chaussée d’Antin, Théâtre de l’Ambigu-Comique Boulevard du Temple, Théâtre du Marais Rue Culture-Ste-Catherine, Théâtre de la Gaieté, Boulevard du Temple, Théâtre des délassements, Boulevard du Temple, Théâtre sans prétention, Boulevard du Temple, Théâtre de la rue du Bacq, Théâtre des Jeunes élèves, Rue de Thionville, Théâtre de l’Estrapade, Théâtre Mareux, Rue St.-Antoine, n°46) et aussi les Jardins publics qui ne sont plus tous les mêmes aujourd’hui (Tivoli, Rue Saint-Lazare, Folie-Beaujon, Avenue des Champs-Elysées, Hameau de Chantilly, Frascati, Pavillon d’Hanovre Chaussée d’Antin, Jardin des Capucines Boulevard de la Madeleine, jardin d’Hébé, Boulevard du Temple, Jardin Turc, Boulevard du Temple, au coin de la rue Charlot).

Imaginons les cabinets de curiosité (Muséum unique dans son genre du C.Bertrand Palais du Tribunat, galerie du café de Foi, Cabinet-Musée de M.Pelletier Hôtel de Beauvais, rue St-Antoine, n°324, Cabinet d’histoire naturelle Rue du Paon-St-Victor, n°13, Cabinet de physique expérimentale de M.Robertson, rue et cour des Capucines, vis-à-vis la Place-Vendôme) distrayons nous au Panorama Jardin des Capucines et boulevard Montmartre, au Théâtre pittoresque et mécanique Rue neuve-de-la-Fontaine, aux Ombres chinoises.

Ne négligeons aucun aspect pratique avec les services suivants :  Poste-aux-lettres Rue J.-J.Rousseau, Petite-Poste, Poste-aux-chevaux, Bourse Passage et église des Petits-Pères, près la Place-des-Victoires, Banque de France Place-des-Victoires, Caisse d’escompte Rue Vivienne, n°40, Trésorerie Nationale, Rue des Petits-Champs, à l’ancien hôtel de la Compagnie des Indes, Bureau des Diligences, Libraires et Maisons de Nouveautés, Abonnement de lecture, Restaurateurs, Hôtels garnis, Marchands d’étoffes et de modes, Diligences en poste, Voitures, Voitures de l’éclair Rue du Bouloi, Diligences et coches d’eau, Ports, Bureaux de roulage, Bureau du papier timbré, Journaux.

Partons pour la banlieue parisienne et les petits villages du début du XIXe siècle qui sont devenus des quartiers de Paris ou des villes importantes.

PARIS ET SES ENVIRONS 7Et nous feuilletons, le who’s who de l’époque qui détaille : Naissances et alliances des princes et princesses de l’Empire français, Titulaires des Grandes Dignités de l’Empire, Ministres et Grands officiers, Maison de l’Impératrice, de Madame mère, du prince et de la princesse Joseph, du prince et de la princesse Louis, du prince Jérôme, de la princesse Eliza, de la princesse Pauline, de la princesse Caroline, Conseil d’Etat, Secrétariat du corps législatif, Tribunat en son Palais, rue Saint-Honoré, Ministres de la République (Justice, Relations extérieures, Intérieur, Guerre, Marine, Finances, Trésor Public), Ambassadeurs, Ministres des Puissance étrangères, résidant près le Gouvernement français et près les Puissances étrangères, Institut National, Banquiers de Paris, Bureaux de Change des monnaies.

Je n’imaginais pas trouver sous des couvertures modestes un texte aussi intéressant qui restitue le Paris napoléonien tant par ses monuments, ses institutions que ses commodités quotidiennes. Le charme du Nemours opère comme toujours mais pour rédiger ces lignes, je l’avais abandonné et le charme d’une seconde lecture fut identique dans un autre quartier de Paris !

_____________________

PARIS ET SES ENVIRONS 1PARIS ET SES ENVIRONS 2Paris et ses curiosités avec une notice historique et descriptive des environs de Paris. Huitième édition. Revue, corrigée, et considérablement augmentée. Paris, chez Marchand, 1807. Deux volumes in-12 (16,5 cm x 10 cm), IV-302-310 pp.

Un frontispice dépliant gravé par Mariage d’après Desnais : Hommage des arts à Napoléon, Empereur des Français et Roi d’Italie. Une fente réparée.

Sur Paris : Origine de Paris, Bibliothèques, Monuments, Eglises, Halles, Fontaines, Prisons, Manufactures, Ponts, Théâtres, Jardins, Cabinets de curiosité, Musées, Restaurants et Hôtels garnis…

Sur les Environs de Paris ( Volume II p.61-216) : Description des villages et chateaux d’Anet à Yères.

La moitié du 2e volume de la p.217 à 310, présente toutes les institutions de l’Empire et  les titulaires des principales charges.

Les deux volumes brochés sous couverture d’attente sont en bel état. Pièces de titre imprimés. Certains feuillets sont bleutés.

Bons exemplaires.

Vendu .

Pour consulter nos bibliographies c’est .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*