MAUPASSANT (Guy de). Illustrations de Paul BAUDIER. Sur l’eau.

 

maupassant 3Célèbre dès la publication de ses premières nouvelles, Guy de Maupassant vit avec aisance de sa plume et voyage. Son oeuvre inspirée de la vie quotidienne de son époque et de sa vie mouvementée rencontre encore de nos jours un large public. Depuis près d’un siècle, des illustrateurs sont régulièrement sollicités pour accompagner les textes de cet écrivain.

Pour Sur l’eau, et dans une édition de 1951, ce sont les couleurs des bois de Paul Baudier qui accompagnent la navigation du yacht de Guy de Maupassant sur la côte d’Azur. A cette époque, quelques parisiens partaient déjà trouver le soleil vers le sud.

Afficher l'image d'origine

Guy de Maupassant (1850-1893) est un auteur marquant de la littérature française. Ses romans s’inscrivent dans le courant réaliste et naturaliste de la littérature française.

Bachelier es lettres en 1869, il quitte la Normandie pour étudier le droit à Paris. En 1870, il s’enrôle comme volontaire lors de la guerre franco-prussienne. A Paris, il commence par passer dix ans comme commis au Ministère de la Marine puis au Ministère de l’Instruction publique. Il publie son premier conte en 1875, la Main écorchée et en 1876, En canot. Dès 1877, il est atteint par la syphilis qui provoquera sa disparition précoce.

Flaubert le guide dans ses débuts dans le journalisme et la littérature. Lié à Zola, il contribue en 1880 au recueil collectif des écrivains naturalistes, Les Soirées de Médan, avec sa première nouvelle Boule de Suif. De 1880 à 1890, Maupassant publie six romans : Une Vie (Victor-Havard, 1883), Bel-Ami (Victor-Havard, 1885), Pierre et Jean (1887-1888, Ollendorff), Mont-Oriol (1887, Victor-Havard), Fort comme la mort (Ollendorff, 1889), Notre coeur (Ollendorff, 1890) et près de trois cent nouvelles notamment,  La Maison Tellier (Victor Havard, 1881), Les Contes de la Bécasse (Rouveyre, 1883), La petite Roque (Victor Havard, 1886) , Le Horla (Ollendorff, 1887), Le Rosier de Madame Husson (Maison Quantin, 1887). Pendant cette période, il écrit aussi dans le Gaulois sous le pseudonyme de Maufrineuge, voyage et rédige des reportages pour la presse. Il pétitionne dans le Temps contre l’érection de la Tour Eiffel.

Peinture de Paul BAUDIER

Paul Baudier (1881-1962)  Après ses études secondaires, il est initié à la technique de la gravure sur bois par Eugène Dété et travaille pour la « Vie illustrée ». Il expose à Paris dès 1900, aux Indépendants et au Salon des Artistes Français. Mobilisé en 1914, grièvement blessé au début de la guerre et fait prisonnier, il restera pendant deux ans en Allemagne. De retour en France, il devient sociétaire des Artistes français. Tour à tour dessinateur, peintre, graveur, il illustre de nombreux livres au cours de la cinquantaine d’années de son activité. Il fréquente le célèbre Groupe de l’atelier Lachenal à Châtillon où il côtoie de nombreux artistes comme les peintres Van Dongen et Foujita. Il forme de nombreux élèves à la gravure sur bois dont sa fille aînée. Son fils Albert-Pierre apprend le métier d’imprimeur à l’Ecole Estienne. Il s’associe à Marthe Fequet. Ils imprimeront les oeuvres majeures de Paul Baudier ainsi que celles des plus grands artistes du 20e siècle : Rouault, Matisse, Picasso, Braque, Miro, de Staël, Chagall…

Ces informations proviennent du site consacré à Paul Baudier, pour le consulter c’est ici.

Maupassant 10

Maupassant 11

Maupassant 12

Maupassant 13

Sur l’eau paraît pour la première fois en 1888 chez Marpon et Flammarion. C’est le récit d’une croisière que fait Maupassant sur son yacht personnel (Le Bel Ami), le long de la côte d’Azur. La côte est à cette époque encore sauvage et fréquentée par les têtes couronnées. Maupassant alterne le récit de sa navigation avec celui d’excursions menées à terre entrecoupées de digressions sur la société de son époque. Il présente sa pérégrination douce par ces quelques lignes :  » Ce journal ne contient aucune histoire et aucune aventure intéressantes. Ayant fait, au printemps dernier, une petite croisière sur les côtes de la Méditerranée, je me suis amusé à écrire chaque jour ce que j’ai vu et ce que j’ai pensé. En somme, j’ai vu de l’eau, du soleil, des nuages et des roches-je ne puis raconter autre chose-et j’ai pensé simplement, comme on pense quand le flot vous berce, vous engourdis et vous promène ».

Maupassant 6

Maupassant 8

Maupassant 9

maupassant 60

Dans l’édition de la Trirème datée de 1951, les quarante bois originaux en couleurs dessinés et gravés par Paul Baudier diffusent une lumière éclatante au long des pages de l’ouvrage. L’eau, le soleil, les nuages de la côte d’Azur se déposent dans le texte et accompagnent le voyage vers le sud lumineux.

_____________________

Maupassant 1maupassant 2MAUPASSANT (Guy de). Sur l’eau. Paris, La Trirème, 1951. Un volume in-4 (33,5 cm x 26,5 cm), 167 pp.

Quarante bois originaux en couleurs dessinés et gravés par Paul Baudier.

Un des cent cinquante sept exemplaires numérotés sur vélin d’Arches à la forme.

En feuilles sous couverture rempliée et coffret de l’éditeur. Coffret légèrement frotté. Quelques légères piqûres au bas de quelques pages.

Pour acheter c’est ici.

Pour consulter nos bibliographies c’est là.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*