L’incendie du Palais de Paris, 7 mars 1618.

 

L’incendie de Notre-Dame en avril 2018 a bouleversé tous les Français mais l’Ile de la Cité a connu un autre sinistre d’ampleur au début du XVIIe siècle, celui du Palais en mars 1618.

Le 7 mars 1618, le roi Louis XIII fut réveillé vers deux heures du matin par le premier valet de chambre, Beringhen, qui lui réclama les clefs de la grande châsse des relique de la Sainte Chapelle qu’il fallait sauver; le roi se leva et alla en robe de chambre dans la galerie du Louvre pour voir l’incendie qui détruisit la Grand-Salle

Dans la nuit du 6 au 7 mars 1618, sur les 2 heures du matin, une sentinelle de garde au Louvre voit soudain « comme une grande étoile, qui avait une grande queue toute rouge et enflammée » tomber sur le Palais de Justice. Le temps de donner l’alarme, le feu, attisé par un fort vent du sud, a déjà attaqué la toiture. Le comble en bois sec et vernissé flambe comme une allumette, les ardoises volent, les flammes « de la grosseur d’un tonneau » jaillissent des fenêtres. Entre la tour de l’Horloge, dont le revêtement de plomb a fondu, et les deux tours qui encadrent l’entrée de la Conciergerie, l’aile nord du Palais n’est plus qu’une gigantesque torche.

L’origine de l’incendie reste mystérieuse. Les contemporains évoquent une chaufferette enfermée dans le banc d’un marchand, la chambrière du concierge qui avait oublié un bout de flambeau sur le banc d’une échoppe, la foudre, un oiseau incendiaire, la vengeance d’un plaideur qui avait perdu son procès, une punition divine, une étoile enflammée descendue du ciel…

La Grand Salle du Palais qui fut un des lieux les plus importants de la Cité quand celui-ci était le siège de la royauté française sous les Capétiens et les premiers Valois, allait être complètement détruite.  Bâtie sous Philippe IV le bel, la Grand Salle était une halle de de 63 mètres de long sur 27 mètres de large qui bordait le côté nord de la Grande cour du Palais de la Cité. Avec plus de 1730 m2, elle figurait parmi les plus vastes salles d’Europe. Elle était le lieu des manifestations solennelles de la monarchie et resta un lieu emblématique du pouvoir bien après que les rois eurent quitté l’Ile de la Cité.

La Grand Salle du Palais servait aux réceptions des princes étrangers et des grands vassaux de la Couronne, aux audiences des ambassadeurs, aux entrées solennelles des rois de France dans leur bonne ville de Paris, aux publications des traités de paix, aux noces royales, aux festins publics et aux représentations théâtrales des clercs de la Bazoche.

La Grand Salle était dallée en marbre blanc et noir, divisée en deux parties par une suite de sept piliers soutenant deux nefs de charpente rehaussée d’or et d’azur et éclairée par de hautes fenêtres en ogive ornées de vitraux. On y voyait figurer, dans des niches surmontées de dais de style gothique, adossées aux parois latérales et aux piliers de soutien, les statues peintes et dorées des rois de France.

La grand Salle du Palais renfermait outre la chapelle Saint Nicolas et la table de marbre, des boutiques de librairie, de mercerie, de lingerie, etc., adossées aux quatre premiers piliers.

Parmi les boutiques de librairies les plus en renom, nous citerons celles de Denis Janot (en la grant salle du Pallais au premier pilier devant la chapelle de Messeigneurs les presides), de Galiot du Pré (au premier pillier de la grant salle du Palais), de Gilles Corrozet (en la Grand Salle du Palais…)

L’incendie de mars 1618 va détruire aussi la longue table de marbre noir constitué de neuf plaques juxtaposées dont les dalles venaient de Rhénanie. Elle servait pour les festins ou d’estrade lors des réceptions solennelles, de proclamations, de farces et de mystères. Les statues des rois allaient aussi disparaitre dans les flammes.

La Grand Salle ayant perdu ses statues et sa table de marbre, sera reconstruite avec des voûtes en pierre par Salomon et Paul de Brosse, les travaux s’achevant en 1622. Elle laissa la place à une nouvelle construction, qui devint la Salle des Pas Perdus du Palais de justice de Paris

Cet événement incroyable a particulièrement frappé les contemporains qui pour certains d’entre eux, y voyaient un signe divin. Nous vous proposons une courte plaquette d’époque relatant le sinistre et la réédition de la relation de l’incendie par Raoul Boutray avec les commentaires d’Hippolyte Bonnardot. Nous vous proposons aussi d’autres ouvrages  sur la longue histoire du Palais de Justice.

__________________________________________

Accident merveilleux et épouventable du désastre arrivé le 7 jour de mars de cette présente année 1618 d’un feu irrémédiable lequel a brulé & consommé tout le Palais de Paris. Ensemble la perte et la ruyne de plusieurs marchands lesquels ont été ruynes et tous leurs biens perdus. Paris, Veuve Jean du Carroy, 1618. Une plaquette (16 cm x 10 cm), 8 pp.

1/2 reliure cartonnée postérieure, titre doré.

Réservé .

Pour consulter nos bibliographies, c’est .

_____________

BOUTRAY (Raoul), Hippolyte Bonnardot. L’incendie du Palais de Paris en 1618. Relations de Raoul Boutray. Réimprimé pour la première fois avec une introduction et des notes par Hippolyte Bonnardot. Paris, Léon Willem, éditeur, 1879. Un volume in-12 (17 cm x 11 cm), 100 pp.

Un des 325 exemplaires sur papier vergé des Vosges.

Broché.

Réservé .

Pour consulter nos bibliographies, c’est .

_______________

SAUVAN (Jean-Baptiste-Balthazar), SCHMIT (Jean-Philippe). Histoire et description pittoresque du Palais de Justice de la Conciergerie et de la Sainte-Chapelle de Paris. Dédié au Roi. Paris, G.Engelmann, 1825. Un volume in-folio (46 cm x 30 cm), 73 pp.

Un titre frontispice, 17 planches lithographiées sur Chine, Un plan dépliant du Palais de Justice et gravures in-texte.

Demi veau à petits coins. Dos décoré de fleurons et de filets dorés. Titre doré. Une coiffe abîmée, coins usés. Rousseurs sur la page de titre et sur quelques pages.

Pour acheter c’est ici .

Pour consulter nos bibliographies c’est .

Et pour trouver d’autres ouvrages sur le Palais de Justice, suivez le lien suivant : Palais de Justice .

__________________

Et poursuivez nos échanges croisé avec Histoires de Paris sur notre thème du jour : L’incendie du Palais.

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*