Les deux sièges de Paris 1870-1871. Paris en 1871.

 

L’atelier de fabrication des ballons-postes à la gare d’Orléans.

Le conflit franco-prussien d’il y a cent cinquante ans a laissé peu de traces dans les mémoires collectives. Pourtant le siège de Paris puis les combats entre les Versaillais et les Communards outre les nombreuses pertes humaines, provoquèrent la destruction de bâtiments emblématiques parisiens.

Les ruines de Paris furent abondamment dessinées et photographiées avant que la IIIe République n’efface rapidement les traces de ces destructions.

La défaite de Sedan, le 3 septembre 1870 sonne le glas de l’Empire qui est renversé à la suite d’une journée d’émeute le 4 septembre. La capitale assiégée connaît une terrible famine au cours de l’hiver 1870-1871.

Abattage d’un des éléphants du jardin d’Acclimatation.

L’Empire allemand est proclamé dans la galerie des Glaces du château de Versailles le 18 janvier 1871. Le 28 janvier 1871, Jules Favre signe avec le chancelier Bismarck l’armistice. Les élections du 8 février 1871 envoient 400 députés monarchistes à la Chambre.

L’insurrection débute le 18 mars. La Commune administre Paris jusqu’au 20 mai. Les troupes versaillaises pénètrent dans Paris le 21 mai. Les derniers combats se déroulent au cimetière du Père-Lachaise le 28 mai 1871.

Nous vous proposons deux albums parus en 1871 contenant de nombreuses planches représentant des scènes des sièges de Paris, de la Commune et des bâtiments détruits par les incendies.

________________________________________

 

Les deux sièges de Paris. Album pittoresque. Paris, E.Bulla, 1871. Un volume in-4 (24,5 cm x 30,5 cm)

Dessins de MM.Darjou, Fichot, J.Gaildrau, Gerlier, M.Lalanne, Lançon, F.Lix, Adrien Marie, etc.

31 planches légendées représentant différents événements des sièges. (7 planches avec une tache sans atteinte aux sujets).

Un poste de garde nationale, à l’une des portes de l’enceinte fortifiée; La garde nationale aux remparts,- Le feu du bivouac; Incendie du fort d’Asnières; Le public sur la butte Montmartre; Départ de M.Gambetta, ministre de l’intérieur, dans l’aérostat l’Armand Barbès; Le corps du général Guilhem, tué à Chevilly, remis par les prussiens à la société internationale, le 2 octobre; Incendie du château de Saint-Cloud; Mort du commandant de Dampierre au combat de Bagneux; Entrée dans Paris des légumes récoltés dans la banlieue; Les membres du gouvernement de la Défense nationale retenus dans la salle du conseil par les partisans de la Commune; Cérémonie religieuse du jour des morts, au cimetière dévasté du Grand-Montrouge; L’atelier de fabrication des ballons-poste à la gare d’Orléans; Parlementaires allemands venant au pont de Sèvres annoncer des dépêches pour le gouvernement; Prise de Brie-sur-Marne, le 30 novembre; Dernières positions conquises par l’armée du général Ducrot sur le plateau de Villiers-sur-Marne, le 2 décembre 1870; Une boucherie spéciale au marché Saint-Germain; Les marins repoussant les Bavarois à la suifferie du Bourget, le 22 décembre 1870; Abattage d’un des éléphants du jardin d’Acclimatation; Avenue de Boulogne, vue prise à la porte d’Auteuil ; Grossissement et transcription des dépêches microscopique, arrivées par pigeon; Cantine municipale; Ambulance établie dans le foyer du Théâtre-français; Purification de la place de l’Etoile après le départ du corps d’armée d’occupation prussien; Le parc d’artillerie de Montmartre; Construction d’une barricade dans la journée du 18 mars; Les canonnières au barrage de la Monnaie; La maison de M.Thiers occupée par les troupes de la Commune; Barricade fermant la rue de Rivoli, à la place de la Concorde; Prise de la barricade de la Chaussé-d’Antin, par deux compagnies du 55e de ligne, le mardi 23 mai; Incendie de l’Hôtel-de-Ville; Assassinat par les Fédérés de l’Archevêque de Paris, du curé de La Madeleine, et de quatre ecclésiastiques détenus à la prison de la Roquette.

½ reliure toilée, pièce de titre, couvertures conservées.

Pour acheter c’est ici.

Pour consulter nos bibliographies c’est .

_______________________

Paris en 1871. Paris, Duval, 1871. Un volume in-4 format oblong (26 cm x 35 cm).

20 planches. Pavillon de Marsan (Tuileries) ;  Rue de Lille coin de la rue de Poitiers ;  Rue du Bac, coin de la rue de Lille ; Palais de la Légion d’Honneur ; Ministère des finances ; Rue Royale (n°s pairs) ; Rue Royale (n°s impairs) ; Place Vendôme ; Maison de Mr Thiers ; Eglise Saint Eustache ; Hôtel de Ville ; Palais de Justice (Sainte Chapelle) ; Théâtre de la Porte Saint Martin ; Batterie de Montmartre ; Batterie de la butte Saint Pierre à Montmartre ; Docks de la Villette ; Canal Saint Martin, poste de la Bastille ; Place de la Bastille, rue de la Roquette ; Rue de la Roquette ; Père-Lachaise, fuite des Fédérés.

Pleine percaline. Titre doré. Couverture légèrement taché sur le premier plat.

Pour acheter c’est ici .

Pour consulter nos bibliographies c’est .

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*