GHEUSI (Pierre-Barthélémy). Cinquante ans de Paris. Mémoires d’un témoin.

 

Pierre-Barthélémy Gheusi (1865-1943  Cousin éloigné de Gambetta et fils d’un banquier, il grandit à Castres où il croise Jean Jaurès répétiteur dans le collège où il étudie. Vers 1887-1888, pendant ses études de droit à Paris, il rencontre Tailhade qui le fait débuter au Décadent d’Anatole Béju sous le pseudonyme de Norbert Lorédan. Devenu avocat et aussi un des piliers du Chat Noir, il tente de se lancer dans la carrière littéraire par le biais de la presse parisienne, en vain. Il fait la campagne de Jaurès aux élections législatives de 1889 à Castres. Il devient chef de cabinet du sous-préfet de Reims. Il quitte définitivement l’administration en 1894. En 1897, Arthur Meyer lui confie la direction du supplément littéraire illustré du Gaulois. A cette même époque, il part aussi en tournée d’inspection des écoles chrétiennes en Palestine. En 1899, il rachète la Nouvelle Revue et il en devient le directeur. En 1906, après un bref passage au Ministères des Colonies, il est chargé par le ministre des affaires étrangères en 1911 de travailler au rétablissement des relations diplomatiques entre la France et le Venezuela. Il rejoint Pedro Gailhard à la direction de l’Opéra en 1906. En 1914, il prend la direction de l’Opéra-Comique. En août 1914, il est nommé officier d’ordonnance de Galliéni. En 1919, il est limogé par Clemenceau de son poste à l’Opéra-Comique. Après un court passage à la direction du Théâtre Lyrique du Vaudeville (1919-1920), il entre comme rédacteur au Figaro et en devient directeur-administrateur, il le quittera en 1932. Peu après, il est à nouveau nommé à la direction de l’Opéra-Comique dont il démissionnera en 1936 sous la pression des grévistes. Il est l’auteur d’œuvres dramatiques, de livrets d’opéra, de romans, et de livres historiques.

Il rédige ses souvenirs, Cinquante ans de Paris. Mémoires d’un témoin, qui font de lui un mémorialiste précieux de la vie politique et mondaine de la IIIe République. Dans le préambule de l’ouvrage, il expose la philosophie de l’ouvrage : « Mieux vaut dire, tout simplement, la vérité, sans méchanceté, – Sans haine surtout, selon l’épidémie de notre temps. Raconte, d’après toi, la rigueur des jours, les nuits d’insomnie, la douceur de vivre en quelques sites élus, les rencontres, les drames du destin, – La Vie enfin, tour à tour riante, cruelle, indifférente ou passionnée…. »

Volume I. Mémoires d’un témoin. 1889-1938. Au pays de Parsifal et de Clémence, Isaure-De Verlaine à Zola par Laurent Tailhade-De l’Opéra à la Mosquée d’Omar-Sardou. Saint-Saëns et les barbares-Politiques et ténors-Grands et petits capitaines-La gloire et la passion de Galliéni-Don Juan à Vincennes : Bolo-Pacha et Mata-Hari-Le théâtre de Nessus-L’Opéra-Comique sous la haine-Les conclaves de la République-Dans l’ombre centenaire de Gambetta.

Volume II. Leurs femmes. 1889-1939. Egéries de la troisième-Salons littéraires-Rocambole en jupons-Veilleuses de gloire-La politique des femmes et les femmes de la politique-Le diable dans le bénitier-Les provinciales-Aphrodite et le faune-Charmeurs de femmes-Lélian parmi les filles-Les voix qui se sont tués.

Volume III. La danse sur un volcan. 1890-1940. Notre Chat noir-Des jardins au Panthéon-La pègre et l’argent-Etudiants et Grisettes-Les anecdotes de Paris-Triste état des théâtres d’Etat-De la bombe du Foyot à la Débacle-De la pension Laveur aux dîners de l’Elysée-Le crépuscule de l’esprit-L’équinoxe-Le naufrage de la « Troisième ».

Volume IV. Revivre. 1892-1942. La grande pitié de France-Les jeux icariens de la haine-Un scandale de pureté-Disgrâce de vivre-France d’Orient-Les chantages du crépuscule-Communistes, communards et communautaires-Feu le radicalisme-La noria des Ministères-La danse au pied des Pyrénées-La passion du Maréchal.

Nous vous proposons deux exemplaires de cet ouvrage, l’un qui est celui de l’auteur, relié à son chiffre et  en partie en tirage de tête (3 volumes sur 4) et avec ses nombreuses corrections manuscrites sur un des volumes (volume II), l’autre en édition courante brochée qui elle, intègre les corrections de l’auteur.

_______________________________________________

GHEUSI (Pierre-Barthélémy). Cinquante ans de Paris. Mémoires d’un témoin. Paris, Librairie Plon, 1939-1940-1941-1942. 4 volumes in-8 (20,5 cm x 14,5 cm), II-505-468-426-424 pp.

Volume I. Un des 60 exemplaires numérotés sur papier pur fil des papeteries Lafuma à Voiron (N°1)

Volume II. Nombreuses corrections et ajouts manuscrits de l’auteur in-texte.

Volume III. Un des 60 exemplaires numérotés sur papier pur fil des papeteries Lafuma à Voiron (N°3)

Volume IV. Un des 60 exemplaires numérotés sur papier pur fil des papeteries Lafuma à Voiron. (N°1)

½ reliure. Couvertures conservées. Dos lisses. Titres dorés. Reliure frottée. Une charnière fragile (volume II)

Ces quatre volumes portent en queue les initiales de l’auteur (P.B.H). Il s’agit de son exemplaire qu’il a corrigé notamment dans le volume II.

Pour acheter c’est ici .

Pour consulter nos bibliographies c’est .

______________________________________

GHEUSI (Pierre-Bathélémy). Cinquante ans de Paris. Mémoires d’un témoin. Paris, Librairie Plon, 1939-1940-1941-1942. Quatre volumes in-8 (20,5 cm x 14,5 cm), II-505-468-426-424 pp.

Volume I.Souvenirs de jeunesse; Volume II. Leurs femmes; Volume III. La danse sur le volcan; Volume IV. Revivre.

Broché. Série complète. Couvertures défraichies.

Pour acheter c’est ici .

Pour consulter nos bibliographies c’est .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*