FRANCE (Anatole). Illustrations de Maurice LALAU. Le jongleur de Notre-Dame

 

Aujourd’hui un peu de littérature avec un écrivain très célèbre en son temps et un peu oublié aujourd’hui, Anatole France.

Anatole France (Thibault) 1844-1924, écrivain et critique littéraire fut considéré sous la IIIe République comme un des plus grands écrivains de son époque. Fils de libraire, il est élevé dans la bibliothèque paternelle. A partir du début des années 1860, il travaille pour diverses revues et commence par écrire de la poésie. Il fait partie du groupe du Parnasse. En 1876, il publie les noces corinthiennes. Il devient commis-surveillant à la Bibliothèque du Sénat où il restera jusqu’en 1890. Il connait son premier succès en 1881 avec Le Crime de Sylvestre Bonnard. En 1887, il devient critique littéraire du Temps. Il publie Thaïs (1890) et Le lys rouge (1894). Il est élu à l’académie française le 23 janvier 1896. Ecrivain reconnu, il s’engage au côté de Zola pendant l’affaire Dreyfus. Il participe à la fondation de la Ligue des droits de l’Homme dont il rejoint le Comité central en 1904. Il devient proche de Jean Jaurès. Il s’engage pour la séparation de l’Eglise et de l’Etat et aussi pour les droits syndicaux. En 1921, il est lauréat du prix Nobel de littérature.

Pour cette nouvelle, le jongleur de Notre-Dame,  tirée de l’Etui de nacre (1892), Anatole France s’inspire d’un récit du Moyen-Age (XIIe-XIIIe siècle). Les thèmes médiévaux et la mode du médiéviste sont en vogue au XIXe siècle.

Un pauvre jongleur sans instruction devient l’hôte d’un monastère. Son ignorance ne lui permet pas de prendre part aux prières et aux offices mais il pense à vénérer la Vierge.

Quand les moines sont à l’office, il exécute en secret ses jongleries devant la statue de la Vierge.

Les moines le surprennent et crient au sacrilège. Le pauvre jongleur épuisé par ses efforts rend l’âme. La Vierge elle-même descend du ciel avec des anges pour porter au Paradis son adorateur.

Cette nouvelle est un peu singulière dans l’oeuvre d’Anatole France car elle semble aller à l’encontre du scepticisme, de l’anticléricalisme et du classicisme de l’auteur.

L’ouvrage est illustré par Maurice Lalau (1881-1961) illustrateur, dessinateur et peintre. Il collaboré à différents journaux comme l’Illustration et Lecture pour tous et réalisé des illustrations d’ouvrages pour les Bibliophiles de France et les éditions Ferroud et Meynial.

Ce charmant ouvrage délicatement illustré, est habillé d’une agréable reliure signée R.Aussourd. René Aussourd, neveu de Charles Meunier est premier doreur chez Chambolle-Duru avant de s’installer à son compte en 1912. Il a exercé jusqu’en 1960.

_______________________________

FRANCE (Anatole). Le Jongleur de Notre-Dame. Paris, A.Ferroud, 1924. Un volume in-12 ( 18,5 cm x 12,5 cm), 24 pp.

Illustrations en couleurs de Maurice Lalau. 4 planches hors texte, 7 vignettes ou bandeaux, 14 lettrines, 3 culs de lampe.

Un des 1200 exemplaires sur vélin teinté d’Arches, paraphé par l’éditeur.

1/2 maroquin à coins. Dos à quatre nerfs orné d’un fleuron doré. Titre doré. Tête dorée. Couvertures conservées. Reliure signée R.Aussourd.

Bel exemplaire.

Vendu .

Pour consulter nos bibliographies c’est .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*