ESPARBES (Georges d’). Georges MONTORGUEIL. André IBELS. Maurice LEFEVRE. Illustrations d’Henri-Gabriel IBELS. Les demi-cabots. Le café-concert. Le cirque. Les forains.

 

Avec les demi-cabots nous pénétrons, à la fin du XIXe siècle, dans l’univers du café-concert, du cirque et des forains.

Les dessins  d’Henri-Gabriel Ibels nous font découvrir ce monde du spectacle qu’il immortalisera si bien  en compagnie de son ami Toulouse-Lautrec.

Répétition d’Emilienne d’Alençon aux Folies-Bergères.

Polin.

En 1864, avec l’abolition des privilèges des théâtres, les cafés-concert sortent de l’ombre, ils connaîtront leur apogée jusqu’à la fin du XIXe siècle. L’administration laisse se généraliser ce type d’établissement qui vivra son âge d’or.

Ces salles de concert réunissaient dans leur enceinte, un public qui paie en consommation le plaisir d’entendre des romances, des chansonnettes ou des morceaux d’opéra.

Et défile sous la plume de Georges Montorgueil les numéros de Jeanne Avril, la Goulue, Ouvrard, Paulus, Kam-Hill, Fragson, Emilienne d’Alençon, Polin…et aussi Bruant sur les pentes de Montmartre ainsi que de tous ces artistes qui faisaient le succès de ces lieux.

Les vers d’André Ibels nous entrainent sur la piste du cirque au milieu des clowns avec Footit et Chocolat, des écuyers et des écuyères, des gymnastes, des acrobates….

Georges d’Esparbès s’attarde lui sur l’univers des forains et ses attractions populaires, de la place de la Nation à Saint Mandé, où se trouvent La cage au lion et les dompteurs d’animaux variés, les danseuses  du ventre, les hercules et les divers colosses, les parades, les monstres improbables…Avec ces fêtes bon enfant qui mêlent toutes les générations en quête de loisirs simples et peu onéreux.

Ajoutons à cette rapide présentation quelques lignes sur l’illustrateur et les auteurs en mentionnant toutefois que l’un d’entre eux, Maurice Lefèvre, a échappé à nos recherches.

Henri-Gabriel Ibels (1867-1936), peintre, dessinateur, graveur et affichiste. Illustrateur politique, animé de préoccupations sociales, il puise son inspiration dans les scènes de la vie quotidienne et des spectacles. Membre fondateur du groupe des nabis, ami de Toulouse-Lautrec, il collabore aussi à des journaux anarchistes et réalise de nombreuses illustrations pour la Revue blanche, l’Echo de Paris, l’Assiette au beure…

Georges d’Esparbes (1863-1944), romancier historique et feuilletoniste. Très jeune, il se dirige vers la littérature. Proche des artistes du Chat noir, il entre en 1888 à Gil Blas où il fera entrer plus tard Léon Bloy. A partir de 1892, il collabore à La Plume. Il est nommé conservateur au château de Fontainebleau en 1904.

Georges Montorgueil. Nous avons déjà présenté plusieurs de ses ouvrages dans ce blog et nous vous renvoyons aux différentes pages à son sujet.

André Ibels (1872-1932) poète dramatique et romancier, c’est le frère d’Henri-Gabriel (l’illustrateur de l’ouvrage). En 1893, il est cofondateur de la Revue anarchiste. Il dirige par la suite le Courrier social illustré.

_____________________________

ESPARBES (Georges d’). Georges MONTORGUEIL. André IBELS. Maurice LEFEVRE. Les demi-cabots. Le café-concert. Le cirque. Les forains. Paris, G.Charpentier et E.Fasquelle, L.Conquet, 1896. Un volume in-8 (21,5 cm x 14,5 cm), 246 pp.

Dessins de H.-G.Ibels.

Notre exemplaire contient relié à la fin, l’affiche (43 cm x 29 cm) en couleurs annonçant la sortie de l’ouvrage.

Un des cent exemplaires numérotés sur chine.

1/2 veau à coins, illustré d’un dessin au dos. Couvertures illustrées en couleurs conservées. Dos légèrement insolé. Reliure signée Carayon.

Pour acheter c’est ici .

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*