DUSSAUSOY (Maille). Le Citoyen désintéressé, ou diverses idées patriotiques, concernant quelques établissemens et embellissemens utiles à la ville de Paris.

 

Qui était le citoyen Maille Dussausoy auteur du Citoyen désintéessé ? Tout le monde semble l’ignorer. Il a laissé pour seul indice sa dédicace à M.de Sartines, l’influent lieutenant général de police de Paris, où l’on découvre une certaine proximité comme il le sous-entend dans une de ses phrases  » Vous m’avez encouragé dans mon travail, en m’engageant de rédiger quelques-uns des projets qu’il enferme, & vous m’avez enchaîné à vous par des qualités que j’ai eu l’avantage d’admirer de plus près que personne »

L’aménagement des Halles .

Vers le milieu du XVIIIe sièce, des auteurs d’horizons variés comme l’avocat Guillaume Poncet de la Grave, médecin comme Tenon, architecte comme François Blondel ou ecclésiastique comme Lubersac de Livron proposent un aménagement architectural de la ville dans son ensemble et non simplement des bâtisses qui l’a composent. Cette réflexion a pour but de lier les embellissements particulier à un embellissement total des lieux selon un plan défini à l’avance. Les hommes du XVIIIe siècle veulent aussi adapter la ville aux exigences économiques modernes de la circulation car selon eux une belle ville est une ville aménagée pour ses habitants.

L’aménagement du quartier du Louvre .

Voltaire dans « Des embellissements de Paris » (1749) considère que les rois et les édiles dilapident les subsides publics pour construire des luxueux palais au lieu d’aménager la ville :  » Il est temps que ceux qui sont à la tête de la plus opulente capitale de l’Europe la rendent la plus commode et la plus magnifique… »

Toutes ces réflexions concourent à une nouvelle vision de la ville qui d’une certaine manière verra sa concrétisation avec les travaux du baron Haussmann.

Etat de la distributon des seize dépôs de pompes publiques que l’on propose d’établir dans la Ville & Fauxbourgs de Paris .

Les suggestions du citoyen Dussausoy pour améliorer l’organisation de la ville ne manquent ni de pertinence ni de clairvoyance. Il propose d’améliorer les services de lutte contre les incendies et prévoit leur financement, d’agrandir les halles et marchés, de construire une place devant le Louvre, de déplacer l’Hôtel de Ville, d’achever les Tuileries. Tous ces travaux nécessitent des moyens de financement appropriés et il suggère la constitution d’une commission et d’une caisse destinée aux embellissements de la Ville de Paris.

L’accent est aussi mis sur les actions nécessaires envers la population en prévoyant l’établissement d’une maison d’association en faveur du commerce et des commerçants malheureux ainsi que la création de maisons de secours (hôpitaux) en faveur de toutes les classes de citoyens.

Plan pour la reconstruction de la Salle de la Comédie française, sur son propre terrain, avec de nouveaux percés et principalement l’ouverture de celui de la rue de Tournon à la rue de Seine .

L’ouvrage s’achève par un projet de reconstruction des salles de comédie et l’établissement d’un jardin public au profit du théâtre des Nations.  » S’il est nécessaire qu’il y ait des spectacles dans la Capitale, il n’est pas moins important pour la dignité & pour la beauté de ces spectacles, que les Salles soient vastes & les théâtres spacieux « .

Le roi installé à Versailles délaisse Paris et l’édilité parisienne peine à trouver les fonds pour rénover la ville qui en son centre, à la veille de la Révolution, conserve en bien des endroits, son vieux parcellaire moyenageux.

Un siècle plus tard, elle sera profondément transformée et il est à peu près certain que les réflexions du XVIIIe siècle ont nourri les projets des nouveaux bâtisseurs.

__________________________________

DUSSAUSOY (Maille). Le Citoyen désintéressé, ou diverses idées patriotiques, concernant quelques établissemens et embellissemens utiles à la ville de Paris, analogues aux travaux publics qui se font dans cette Capitale, lesquels peuvent être adaptés aux principales Villes du Royaume & de l’Europe; Avec l’indication des Moyens de Finance & d’Economie, qui pourraient servir à remplir ces vues : Divisés en deux Parties, & ornés de Figures en taille-douce & de Plans gravés. Paris, chez Gueffier, 1767-chez Gueffier, Veuve Duchesne, Panckoucke 1768. Deux parties en un volume in-8 (20 cm x 13 cm), 3 (Dédicace)-2 (Avis du libraire)-211-1 (Avertissement)-1 (Table des chapitres)-236 pp.

Première partie : Un frontispice, L’Incendie de l’Opéra. L’Administration de la Police, sous la figure de la Prudence, console la Ville de Paris, en lui montrant les secours qu’elle fait préparer. Planches dépliantes : Etat de la distribution des seize dépôts de Pompes publiques que l’on propose d’établir dans la Ville & Faubours de Paris, suivant la division de son Plan en trois parties, ensemble de la position de quatre Entrepôts en dépendance, Agrandissement des Halles & Marchés, l’Achèvement des Tuileries. Planche simple : Colonade du Louvre

Seconde partie : Un frontispice, Le roy Stanislas est couronné par l’Amour de la Patrie. La Lorraine sous la Figure de la Reconnaissance, dépose sur l’Autel de l’Immortalité, le Recueil des Fondations & plans des Edifices dont S.M.Pol a embeli cette Province. Le génie des arts grave sur le devant de cet Autel, le nom de Stanislas le Bienfaisant. Planche dépliante : Plan, pour la recontruction de la Salle de la Comédie françoise, sur son propre terrain, avec de nouveaux percés, et principalement l’ouverture de celui de la Rüe de Tournon à la Rüe de Seine.

Plein veau marbré d’époque. Dos à cinq nerfs, caissons décorés, filets dorés sur les coupes, tranches rouges.  Un coin usé.

Pour acheter c’est ici .

Pour consulter nos bibliographies c’est .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*