DAUDET (Léon). Paris vécu. Rive droite. Rive gauche.

 

Léon Daudet (1867-1942), écrivain, journaliste et homme politique. Républicain, il passe au monarchisme, antidreyfusard, nationaliste, il fut une des figures de l’Action Française. Il a été député de Paris de 1919 à 1924. Fils aîné d’Alphonse Daudet, il est en contact dès son enfance avec des écrivains, des journalistes et des hommes politiques comme Barrès, Zola, Drumont, Maupassant, Renan, Gambetta…qui fréquentent le salon de sa mère.

Il suit des études de médecine qu’il abandonne en route pour écrire Les Morticoles (1894) qui le fait connaître. Il se lance alors dans une carrière de journaliste et d’écrivain particulièrement prolifique. En 1909, il entre à la rédaction du Gaulois et de la Libre parole où il livre, par de virulentes attaques personnelles qui lui valent de nombreux duels, ses combats antidreyfusards et nationalistes. Exécuteur testamentaire d’Edmond de Goncourt, il constitue l’Académie Goncourt dont il est élu un des dix membres. En 1908 avec Charles Maurras, il est l’un des fondateurs du quotidien l’Action Française dont il devient co-directeur en 1917.

Léon Daudet, au Palais de Justice. Source Gallica.

La disparition de son fils l’entraîne dans un combat judiciaire sans fin. En 1927, s’estimant victime de machinations policières, il transforme les locaux de l’Action Française en fort Chabrol avant de se rendre. Incarcéré à la Santé, il est libéré deux mois plus tard par les Camelots du roi qui abuse le directeur de la prison pour obtenir son élargissement. Il part deux ans en exil à Bruxelles sans interrompre son abondante production littéraire. De retour à Paris au début des années 30, il reprend sa place au journal l’Action Française. Il condamne la corruption du régime, anticipe la guerre, soutient le fascisme de Mussolini, s’inquiète du relèvement de l’Allemagne et souhaite la chute de la République.

Observateur averti du monde littéraire et politique, antirépublicain, antidémocrate, antidreyfusard, antisémite, tonitruant défenseur du trône et de l’autel, sa réputation est sulfureuse. Talentueux polémiste, orateur puissant, force de la nature savourant les plaisirs de la table, le personnage a la truculence de Rabelais. Par son style alerte, la férocité de son trait, le goût incessant de la polémique, le sens de la formule assassine, Léon Daudet brouille son image. Il est beaucoup plus complexe que la trace laissée par ses écrits politiques. C’est en fait une personnalité bicéphale. Réactionnaire jusqu’aux extrémités plus noires dans ses idées politiques mais avant-gardiste dès qu’il s’agissait d’art et de littérature. Il optait alors pour l’audace et la modernité. Grand portraitiste, Proust le comparait à Saint-Simon. Admirant les écrivains y compris ceux qui ne partageaient pas ses convictions politiques, il fait obtenir le Goncourt à Proust en 1919, il échoue dans cette démarche pour Céline avec son Voyage au bout de la nuit. Il apprécie Gide, défend Debussy et considère que Picasso est le plus grand peintre de son époque.

Dans son ouvrage, Paris vécu. Rive droite. Rive gauche, Léon Daudet égrène ses souvenirs au long de la topographie de la capitale et fait défiler les personnages qui ont marqué sa vie tumultueuse. L’auteur restitue toute la vie parisienne foisonnante de la IIIe République. Ces mémoires rédigés quand l’auteur était en exil à Bruxelles sont une source précieuse d’information sur la vie intellectuelle et politique mais aussi sur le Paris de l’époque, plongeant le lecteur contemporain dans un univers disparu mais terriblement vivant.

La dédicace de Léon Daudet dans le premier volume paru, Paris vécu. Rive droite, en donne toute l’atmosphère : « A la mémoire de Plateau, de mon fils Philippe et de Berger, assassinés, aux commissaires des camelots du roi ; je dédie de l’exil, ces images de notre Paris que nous aimons.

Nous vous proposons l’édition originale de cet ouvrage ainsi que la première édition illustrée.

_______________________________________

DAUDET (Léon). Paris vécu. Rive droite. Rive gauche. Paris, Editions de la Nouvelle Revue Française, 1929-1930. Deux volumes in-4 (22 cm x 17 cm), 273-246 pp.

Un des cent exemplaires réimposés dans le format in-quarto tellière sur papier vergé Lafuma-Navarre au filigrane nrf destinés aux Bibliophiles de la Nouvelle Revue Française et numérotés en chiffre romain.

Bons exemplaires.

Pour acheter c’est ici .

___________

DAUDET (Léon). Paris vécu. 1re série Rive Droite. Paris vécu 2e série Rive Gauche. Paris, Librairie Gallimard, 1929-1930. Deux volumes in-8 (18,5 cm x 12,5 cm), 273-247 pp.

Un des douze cent quarante-sept exemplaires in-octavo couronne sur papier vélin pur fil Lafuma-Navarre.

1/2 veau à coins, dos à cinq nerfs, caissons décorés, titres dorés, têtes dorées. Couvertures conservées.

 » Je suis né au Marais et j’y ai passé mon enfance heureuse…Ainsi débutent ces promenades parisiennes sur les deux rives de la Seine où l’auteur évoque les grands écrivains, amis de son père, et commente la vie parisienne au début du XXe siècle.

Pour acheter c’est ici .

_________________

DAUDET (Léon). Paris vécu. Rive droite. Rive gauche. Paris, Editions du Capitole, 1930. Deux volumes in-4 (24,5 cm x 19,5 cm), 301-227 pp.

Rive droite. Illustré de 46 compositions et d’une eau-forte originale par P.-J.Poitevin.

Rive gauche. Illustré de 38 compositions par P.-J.Poitevin.

Envoi de l’auteur sur le volume Rive gauche.

Un des 750 exemplaires numérotés sur pur fil Lafuma (Rive droite)

Brochés sous couvertures rempliées. Volume Rive droite. Manque le rabat supérieur intérieur avec petit manque à la couverture. Petit manque au dos. Parfait état intérieur. Volume Rive gauche. Très léger manque de papier au dos. Parfait état intérieur.

Pour acheter c’est ici .

 

___________________

DAUDET (Léon). Paris vécu. Rive gauche. Paris, Editions du Capitole, 1930. Un volume in-8 (24 cm x 19 cm), 277 pp.

Illustré de 38 compositions par P.-J.Poitevin.

Demi-basane à coins, filets dorés,  titre doré, tête dorée. Reliure signé Chartier.

Pour acheter c’est ici .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*