CHAPLIN (Jean-Jacques). Passy. Montmartre. Chaillot et la Porte Dauphine

 

Le temps devient progressivement estival sur Paris. Les promenades s’annoncent belles et c’est l’occasion de redécouvrir certains quartiers de Paris avec trois ouvrages curieux d’un auteur prolifique, Jean-Jacques Chaplin, mais resté inconnu des biographes. Une date de naissance et de décès trouvée par hasard 1878-1972, parait correspondre au période de production de l’auteur qui a écrit de multiples plaquettes sur les rues et monuments de la capitale. Sur le site, vous trouverez un très large assortiment de sa production : Jean-Jacques Chaplin.

Quelque soit la forme retenue, simple plaquette ou ouvrage plus épais, tous les ouvrages de Jean-Jacques Chaplin se présentent sous la forme de fac-simile de textes manuscrits sommairement illustrés.

Dans les trois ouvrages que nous allons évoquer, il est toutefois fait appel à des illustrateurs reconnus pour les couvertures, Domergue, Valentine Hugo, Poulbot et les illustrations des ouvrages sont beaucoup plus soignées que d’ordinaire. Comme si une certaine notoriété venant, les illustrateurs de qualité la confortaient.

Commençons par un tour à Passy, village de l’ouest parisien et cheminons avec Molière qui avait une maison à Auteuil et qui sur son coche d’eau, embarqua un jour un religieux du couvent des Minimes de Passy dont le couvent fut détruit à la Révolution. Seuls vestiges subsistent encore au bas de la rue Beethoven. Passy, longtemps dépendit d’Auteuil et c’est seulement en 1672 qu’il devint une paroisse autonome. Par la suite, le village fut rattaché à Paris en 1860.

De nombreux hommes célèbres habitaient les lieux. La Tour d’Auvergne, Jean-Jacques Rousseau, Delessert, l’abbé Prévost, le duc de Lauzun, la princesse de Lamballe, Balzac….et ce territoire comptait plusieurs folies et hôtels de riches personnages donnant de somptueuses fêtes sous l’ancien régime. Passy comptait aussi un château constuit en 1678 et aujourd’hui disparu. Le plus célèbre bâtiment des lieux fut le château de la Muette, résidence royal depuis Charles IX, le régent le fait reconstruire en 1716 puis il sera progressivement loti pour construire des immeubles de rapport. Et défile au long des pages toutes les rues de Passy, leurs histoires et leurs habitants,  ses fontaines et ses jardins discrets qui accueillirent notamment un temps, Colette.

Poursuivons par Montmartre avec son premier personnage célèbre, Saint Denis et sa légende qui reste une belle histoire. Quarante six abbesses ont dominé de 1137 à la Révolution la vie spirituelle de la Butte. L’abbaye disparut dans la tourmente révolutionnaire et il n’en resta que l’église Saint Pierre de Montmartre. Montmartre fut toujours considéré comme une position stratégique de premier plan, Jeanne d’Arc, Henri IV en firent leur campement lors des sièges, les montmartois défendirent âprement leur territoire en 1814 comme en 1870. Le Sacré Coeur remplaça la vieille abbaye détruite.

Le territoire était couvert de vignes dont il ne reste aujourd’hui plus qu’un modeste carré. Repère des artistes fauchés, peintres et écrivains qui travaillaient au bateau-lavoir et qui deviendront célèbres, Montmartre comprend aussi des cafés et cabarets connus comme le Chat noir de Salis qui draineront une clientèle nombreuse de parisiens et d’étrangers. Et puis l’auteur décline le lacis des rues du village qui chacunes ont leur histoire, leurs personnages pittoresques et leurs souvenirs.

Et terminons avec un territoire plus rarement évoqué celui de Chaillot et de la porte Dauphine.  Le château de Chaillot construit par Catherine de Médicis s’élévait à l’emplacement du Trocadéro. Un couvent de Visitandines y fut installé en 1651. Comme dans d’autres quartiers parisiens, les demeures royales disparurent au cours des temps.

L’abbaye de Longchamps fondée par une soeur de Saint-Louis a elle aussi disparu mais la rue du même nom qui traverse tout Chaillot, en garde le souvenir. En revanche, le charmant pavillon de Bagatelle existe encore contrairement au château de Madrid. Ainsi les vestiges du passé sont très discrets. La belle avenue Foch qui relie le bois de Boulogne à l’Etoile, tracée sous le second Empire devient une sorte de voie triomphale. Les larges avenues qui sillonnent la colline de Chaillot recouvrent un espace qui fut par le passé, un des endroits les plus champêtres et les plus retirés de la banlieue parisienne, peuplé de multiples folies. Aujourd’hui Chaillot est au coeur de la ville.

_________________________________

CHAPLIN (Jean-Jacques). Passy. Paris, Les Impressions Aude, 1952. Un volume in-8 (21,5 cm x 17 cm), non paginé.

Couverture de Jean-Gabriel Domergue. Illustrations de : Hervé Baille, Claude Le Pape, Alais Saint-Ogan, Morse-Rummel, Louis Veziano. Illustrations du texte par Michel Papiche.

Un des 1500 exemplaires numérotés sur papier Grifoffset supérieur des Papeteries Grillet Féau.

En feuilles sous emboîtage et étui cartonné.

Pour acheter c’est ici .

Pour consulter nos bibliographies c’est .

_________________

CHAPLIN (Jean-Jacques). Montmartre. Paris, Les Impressions Aude, 1952. Un volume in-8 (21,5 cm x 17 cm), non paginé.

Couverture de Poulbot. Illustrations de : Cahours, Catty, Cauzard, Cresxams, d’Esparbès, Galanis, Guyot, Lemaresquier Maillard, Naly, Platon. Illustrations du texte par Jean Lemaresquier, fins de chapitres de Pierre Cauzard.

Un des 1500 exemplaires numérotés sur papier Alfa Djebel des Papeteries Prioux.

En feuilles sous emboîtage et étui cartonné.

Vendu.

Pour consulter nos bibliographies c’est .

________________

CHAPLIN (Jean-Jacques). Chaillot et la Porte Dauphine. Paris, Les Impressions Aude, 1953. Un volume in-8 (21,5 cm x 17 cm), non paginé.

Couverture de Valentine Hugo. Illustrations de Cauzard, Chaye, Fetivo, Gouillard, Nam, Nobécourt, Peignot, Piquer.

Envois signés de l’auteur et signés et illustrés de trois illustrateurs.

Un des 1500 exemplaires sur papier Offset Neige supérieur des Papeteries Libert.

En feuilles sous emboîtage et étui cartonné.

Pour acheter c’est ici .

Pour consulter nos bibliographies c’est .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*