ROMAINS (Jules). Illustrations de André LHOTE. Puissances de Paris

  Dans notre dernier blog, nous avons déjà évoqué une belle publication des Bibliophiles du Palais, Cité. Nef de Paris.  Aujourd’hui, nous vous en présentons une autre avec des artistes qui marquèrent aussi leur temps. Jules Romains (1885-1972), auteur dramatique, essayiste, poète et romancier. Normalien, il est reçu à l’agrégation de philosophie en 1909. Après la première guerre mondiale, il renonce à l’enseignement pour se consacrer à la littérature. Le théâtre lui apporte la notoriété avec Knock ou le triomphe de la médecine créé par Louis Jouvet. Les Hommes de bonne volonté, son grand cycle romanesque paraît entre 1932 et 1946. C’est une vaste fresque qui à travers le récit […]

SUARES (André). Illustrations de Jean-Gabriel DARAGNES. Cité. Nef de Paris.

  Deux grands artistes contribuent à cette belle édition des Bibliophiles du Palais. Un des plus talentueux écrivain français du début du 20e siècle malheureusement tombé dans un certain oubli, André Suarès et un graveur virtuose, Jean-Gabriel Daragnès. André Suarès (1868-1948). Elève à Normale Sup, il est le condisciple de Romain Rolland. En 1895, il fait à pied son premier voyage en Italie, il y retourne à plusieurs reprises pour y nourrir son oeuvre majeure : le Voyage du condottiere, mélange de livre de voyage et de traité de métaphysique, dont la première publication date de 1910. A partir de 1912, il est un des animateurs avec André Gide, Paul […]

CARRA (Jean-Louis). Mémoires sur la Bastille. BEFFROY de REIGNY (Louis-Abel). Précis exact de la prise de la Bastille. CARACCIOLI (Louis-Antoine). La Capitale délivrée par elle-même.

  Construite sous le règne de Charles V, la Bastille défendait la porte Saint-Antoine et le rempart oriental de Paris. Prison d’Etat sous Louis XI, entrepôt d’armes sous François Ier, garde meuble du trésor royal sous Henri IV, haut lieu de la Fronde quand la Grande Mademoiselle fait tirer les canons sur les troupes royales pour sauver Condé, la Bastille devient définitivement prison d’Etat sous le cardinal de Richelieu. Avec les lettres de cachet, le roi ordonne des emprisonnements sans jugement. La Bastille reste néanmoins une prison confortable pour les personnes de qualité. Les émeutiers venus principalement du faubourg Saint Antoine tout proche, prennent d’assaut le 14 juillet 1789 la […]