Abel LA FLEUR. Médaille commémorative du bi-centenaire de la création de la Nouvelle-Orléans

 

Plan de la Nouvelle-Orléans. 1718. Source Gallica.

Fondée ex-nihilo en 1718 par Jean-Baptiste Le Moyne sieur de Bienville, La Nouvelle-Orléans dont le nom est choisi en hommage au Régent, devient la capitale de la Louisiane en 1722. C’est un centre commercial exportant vers l’Europe des peaux et fourrures ainsi que des produits des plantations locales. Avec la Louisiane, la ville est vendue aux Etats Unis par Napoléon Bonaparte en 1803.

La Nouvelle-Orléans devient au début du 20e siècle un foyer musical du blues et du jazz. Louis Amstrong et Sidney Bechet y sont nés. La ville a conservé un important patrimoine colonial français.

En 1917, la future célébration du bicentenaire de la ville s’annonce. André Lafargue, issu d’une famille française installée depuis le XVIIe à la Nouvelle Orléans, rédacteur au journal  » L’abeille de la Nouvelle-Orléans », encourage les liens entre la ville américaine et Orléans, la ville française portant le même nom. Lui et plusieurs autres habitants partent vers Orléans en octobre 1917. Une France en pleine guerre les reçoit. Ils sont fêtés à Paris avant de descendre vers Orléans. Le maire de la ville, Fernand Rabier les accueille chaleureusement et leur fait visiter Orléans. Mais les choses en restent là, aucune délégation française ne vient à la fin de la guerre, pour célébrer le bicentenaire à la Nouvelle-Orléans, Fernand Rabier envoie une lettre pour leur souhaiter de bonnes célébrations. André Lafargue revient régulièrement en France et à Orléans et est fait citoyen d’honneur de la ville en 1919.

La médaille conçue par Abel Lafleur célèbre ces événements.

Abel Lafleur (1875-1953) après des études aux beaux-Arts se spécialise dans la sculpture de nus féminins et réalise des bas reliefs et des médailles dans le style art nouveau art déco. Dès 1901, il expose régulièrement au Salon des Artistes français au Salon des Indépendants et au Salon d’Automne où il obtiendra une médaille d’or. Il est l’auteur du premier trophée de la FIFA (Trophée Jules Rimet).

___________________________

LA FLEUR (Abel). Médaille commémorative du bi-centenaire de la fondation de la Nouvelle-Orléans. Diamètre 12 cm.

Avers : Scène représentant deux personnages allégoriques au bord d’un fleuve dans un paysage américain. Une femme casquée et laurée se tient debout derrière un Indien assis dont elle tient l’épaule et la main droite et auquel elle montre une direction de sa main gauche. En bas signature du graveur : Abel La Fleur.

Revers : En haut du champ, vue d’une ville (La Nouvelle Orléans ?); bas du champ, encadrement portant l’inscription  » PARIS CELEBRE LA FONDATION DE LA NOUVELLE ORLEANS 25 OCTOBRE 1917″, entourée de nombreux symboles (têtes de bélier, torches, étoiles, végétaux, ancres, caducées, blasons, couronnes) et de quatre noms « LA SALLE », « HIBERVILLE » , « BIENVILLE », « P AUGER ». Sur le bandeau circulaire :  » LA FRANCE DECIDE LA FONDATION DE LA NOUVELLE ORLEANS 1717-1917″

Médaille en bronze.

Pour acheter c’est ici .

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*