HUARD (Charles). Province. Paris. Province. Etranger.

  Charles Huard (1874-1965), est un peintre et humoriste de la Belle Epoque dont les caricatures et les scènes de genre humoristique ont rencontré un réel succès. Il commence par placer ses dessins dans les journaux illustrés comme La Libre Parole illustrée et l’Assiette au beurre. Il illustre les œuvres complètes de Balzac éditées chez Conard à partir de 1910. Il donne régulièrement des croquis humoristiques notamment aux journaux comme le Sourire, le Rire, Le journal Amusant, Le Journal pour tous, Cocorico. Ses voyages à l’étranger seront aussi l’occasion de croquer les travers d’autres populations dans ses ouvrages, Berlin, tel que je l’ai vu (1907), Londres comme je l’ai vu […]

Episodes de la Commune de Paris. 85 rue Haxo, Les barricades de la Commune, Les destructions de la Villette et dans Paris. Cartes postales.

  Pour la première fois dans ce blog nous allons vous présenter quelques cartes postales. Nous avons évoqué la Commune dans une page précédente avec Paris et ses ruines et nous continuons aujourd’hui avec un épisode de la semaine sanglante (21 mai-28 mai 1871), le massacre des otages rue Haxo (Paris XXe). Les développements techniques de la photographie vont assurer une large diffusion des scènes de destruction suite aux bombardements et aux incendies dont Paris et sa proche banlieue vont particulièrement souffrir. C’est aussi l’occasion pour les éditeurs de ces documents de rendre compte de certains épisodes, cela va être le cas avec les quelques cartes postales que nous vous […]

FOURNEL (Victor). Paris et ses ruines en mai 1871

  Après la défaite de Sedan, le siège et la parenthèse de la Commune, les parisiens retrouvent leur ville en partie détruite par les bombardements et les incendies. L’ouvrage de Victor Fournel présente les ruines de Paris qui après sa splendeur sous le second Empire plongeait dans la désolation que rapidement la IIIe République s’employait à faire oublier. Entre temps, les auteurs, les illustrateurs et dorénavant les photographes, fixaient sur le papier l’ampleur du désastre pour un public avide de cette sorte de poésie des ruines. Après les bombardements prussiens qui avaient déjà endommagé la ville et sa proche banlieue,  La Commune donna l’ordre de détruire les principaux monuments parisiens. […]