MONTFORT (Eugène). Montmartre et les Boulevards. Phonographies psychologiques et morales.

 

Eugène Montfort (1877-1936). En 1903, il fonde et dirige la revue « Les marges ». Il lance et dirige le 15 novembre 1908 avec la collaboration de Charles-Louis Philippe et d’André Gide le premier numéro de La Nouvelle Revue française mais suite à un différend, Gide quitte la rédaction et fera paraître avec  un second « numéro un » le 1er février 1909.  Eugène Montfort est l’auteur de romans, d’ouvrages de critique littéraire et d’essais sur des multiples sujets.

Eugène Montfort dans son ouvrage Montmartre et les boulevards, nous entraîne dans le grouillement de la vie populaire de ce quartier où la prostitution prospère sur fond de vie précaire. Il nous offre une déambulation dans le Paris interlope aux marges de la ville en croquant quelques personnages et nous racontant quelques bribes de leurs vies : Ouvrières, Alice la Bordelaise, Débutante, Illusions. Origines. Mots, Marguerite Caron, Viens donc…fatigant! L’été, Lucie, rue Saulnier, Taverne. Fille et Anglais, Politesse. Souvenirs d’enfance. Propos, Présages. Influences, Place Clichy. La nuit, Camelots. Filles, Mollard, Propos, Au lit, Cocher de nuit, Un café, C’est jeune, les sales semaines. Mouise, Georgette, La mémoire, Traite des Blanches, Marcelle.

Notre ouvrage porte un envoi à Vincent d’Indy. Il est très rare que nous ayons l’occasion d’évoquer le souvenir d’un musicien et Eugène Montfort nous offre l’occasion de rappeler brièvement le parcours de cet artiste.

Vincent d’Indy (1851-1931) Elève de César Franck, compositeur, enseignant et aussi un des créateurs de la Scola cantorum de Paris. Cette école, initialement créée pour l’étude de la musique religieuse, devient rapidement une école supérieure d’enseignement musical qui compta parmi ses élèves plusieurs musiciens de premier plan du XXe siècle et attirait l’élite artistique de Paris. Il publie un traité  » Cours de composition » (en 3 volumes. 1900, 1909, 1933-édition posthume) qui forma plusieurs générations de musiciens ainsi que diverses biographies (Beethoven, César Franck, Wagner). Au cours de la seconde moitié du XIXe siècle, d’Indy participe au renouveau et au développement de la musique française

__________________________

MONTFORT (Eugène). Montmartre et Les Boulevards. Phonographies psychologiques et morales. Paris, Les marges sous couverture de remise en fente chez Floury, 1908. Un volume in-4 (25,5 cm x 19,5), 62 pp.

Un envoi de l’auteur à Vincent d’Indy.

Un des 240 exemplaires sur papier d’Angleterre.

Broché. Une charnière fendue. Quelques rousseurs. Trace d’insolation sur la couverture et petit manque de papier au second plat.

Pour acheter c’est ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*