MARTIAL. Paris intime.

 

Paris est le grand sujet de Martial. Il y est né, il y a passé une grande partie de sa vie et il y est mort. Nous avons déjà évoqué cet artiste dans une page précédente de ce blog  Les boulevards de Paris.

Avec les trois cents eaux-fortes qui constituent l' »Ancien Paris » paru en 1864 et qui sera complété en 1867 par quarante-huit eaux-fortes supplémentaires, Martial rencontre son premier succès. La guerre de 1870-1871 oriente ses travaux vers une dimension plus politique avec les séries suivantes : Paris pendant le Siège, Paris sous la Commune, Paris incendié, les Femmes de Paris pendant le Siège parues chez Cadart et Luce dont nous parlerons dans les prochaines semaines.

Mêlé à la vie culturelle parisienne, Martial représente les salons annuels ou l’Exposition universelle de 1878. Il illustre aussi des ouvrages comme Les jolies femmes de Paris que nous vous avons déjà présenté.

Notre ouvrage  » Paris intime » édité en 1874 présente une approche personnelle de l’auteur où se mêle vues des lieux, vie des parisiens et réflexions politiques.

Martial nous conduit de la Bièvre au quartier de la Bourse pour un retour vers la rue Soufflot puis les catacombes. Ensuite les traces de la guerre franco-prussienne dans le quartier d’Auteuil dévoilent l’ampleur des destructions.

Chaque planche renvoie à une vignette sur chine sur le même thème, et nous découvrons différents espaces et personnages parisiens : Paris intime, La Bièvre, Rivière de Bièvre, Ancien marché aux chevaux (2), Cour des Patriarches-Marché, Rue Mouffetard, Marché des Patriarches, Les buveurs, L’école polytechnique, Une collection de jeunes filles, Place de la Bourse-le Pâtissier Julien, La rue des Filles St.Thomas, Le théâtre du Vaudeville de la place de la Bourse et la rue des Filles St.Thomas, Rue des Colonnes, Les actrices, Rue du Croissant, Rue du Croissant et Opéra de la rue Richelieu, L’Opéra réduction d’une image d’optique 1796, Feydeau (Opéra Comique), réduction d’une image d’optique 1796, Principales entrées rue Lepelletier 1840 et de l’Opéra-Comique place de la Bourse 1838, Théâtre du Quartier St Marcel, Percement de la rue Soufflot Rue St Hyacinthe St Michel, L’Hôtel des Stuarts-Les Catacombes, Entrée des Catacombes, Deux femmes au bord de la Bièvre, Grande rue d’Auteuil 1871, Gare du Chemin de fer d’Auteuil 1871, 1871 Pont de Chemin de fer d’Auteuil, Conclusion.

13 planches contiennent une vue parisienne et un texte gravé dans la planche par Martial. C’est pour l’artiste l’occasion de présenter les lieux et d’évoquer les personnages et les circonstances de l’époque.

La dernière planche est particulièrement émouvante. Conscient des difficultés du moment, nous sommes après la Commune, Martial imagine ce que pourrait apporter une évolution sociale remède aux difficultés du temps :  » ….Ce qu’il faut dire, c’est que la désespérance et la profonde misère engendrent le vice, la haine ou la folie. Ce qu’il faut faire, c’est intéresser ceux qui donneraient volontiers une part de leurs revenus, s’ils savaient être vraiment utiles; à découvrir ceux qui ruminaient huit jours d’abstinence, faute de tout. Ce qu’il faut fonder, c’est une entente dans ce pèle-mêle d’existences variées; afin que l’on ne sorte plus des mêmes portes pour courir à de fins banquets, sans se douter que le suivant court peut-être à la Seine. Un lien, entre les premiers étages et les combles, entre l’hôtel particulier et le garni d’en face, serai l’idéal ! L’Assistance publique isolée ne le réalise pas; la charité privée seule et sans guide, ne peut davantage. Mais si par groupes de dix ou vingt maisons on organisait des conseils d’habitants aisés, de femmes surtout, se tenant au courant des besoins de ceux qui souffrent ostensiblement ou non, sous leurs toits ou ceux de dix ou vingt maisons correspondantes; le remède serait trouvé…. »

____________________

MARTIAL (Adolphe Martial Potémont dit). Paris intime. Notes et eaux-fortes. Paris, 1874. Un volume in-folio (45 cm x 31,5 cm).

Notre exemplaire contient 31 planches gravées sur vergé : Justification du tirage, Page de titre, 13 planches gravées sujet + texte, 16 planches gravées et 30 vignettes sur chine (3 cm x 3 cm)

Un des 240 exemplaires numérotés sur vergé.

1/2 maroquin contemporain à coins. Dos à cinq nerfs. Titre doré. Page de couverture conservée.

Bel exemplaire.

Pour acheter c’est ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*