LA BEDOLLIERE (Emile de). 25 Photographies de Ildefonse ROUSSET. Le bois de Vincennes.

Vincennes, c’est le bois mais aussi le château que l’on oublie souvent. La rude forteresse accueille le siège du service historique de la Défense. Aujourd’hui c’est devenu une promenade prisée de tout l’Est parisien.

la bedoliere 4C’est en préparant la seconde édition du tour de Marne qu’Emile de La Bédollière et ses assistants photographes s’arrêtent aux abords du bois de Vincennes et découvrent les lieux après les réaménagements initiés par la ville de Paris sous le second Empire.

Le bois est désormais une agréable promenade ouverte sur la ville.  » Le bois de Vincennes, naguère aride, arrosé maintenant par des eaux murmurantes; création de la nature complétée par la main des hommes; parc des rois devenu le parc du peuple ! Que de charmantes choses réunies dans ce bois dont la superficie totale est de 904 hectares, & qui est situé sur le territoire de sept communes différentes ! Que de types divers à observer au sein de la population qui le fréquente : l’artisan, le soldat, le sportsman, le garde forestier ! L’esprit est entraîné loin des misères humaines ».

Emile Gigault de La Bédollière (1812-1883), journaliste et écrivain est bien connu des amateurs de livres parisiens. Ses deux ouvrages, Le Nouveau Paris. Histoire de ses vingt arrondissements, illustré par Gustave Doré (Barba, 1860) et Histoire des environs du Nouveau Paris, aussi illustré par Gustave Doré (Barba, 1861) offrent une large présentation de Paris et de ses proches villages au cours des siècles. Emile de la Bédollière est aussi connu pour sa traduction de la Case de l’Oncle Tom qui rencontra dès sa parution française, un large succès.

la bedoliere 7Ildefonse Rousset fixe les lieux en 25 photos : Cascade supérieure du lac des Minimes, Vignette de titre : Une petite vue du bois de Vincennes, Vue extérieure du château de Vincennes : Tête de page, Vue prise du plateau de Gravelle (côté de Joinville), Vue prise du plateau de Gravelle (côté de Saint Maurice), Une des 16 travées du kiosque de Gravelle (côté la bedoliere 9de Fontenay), Plateau du kiosque de Gravelle, Bergerie de la ferme impériale, Padock du bosquet Mortemart, Fonds de beauté, Les cascades du lac des Minimes, Lac des Minimes, Les Minimes, Entrée de Fontenay pavillon du garde, Sentier de la combe au pendu, Donjon de Vincennes, Le jeu du chat et du rat au camp de St Maur, Lac de St Mandé vue prise de la chaussée de la bedoliere 12l’étang, Rivière de la Pompadour, Rivière aimable vue prise du carrefour du Hourvau, Asile impérial, Rivière Aimable (partie couverte), Grottes et temple de Diane lac de Charenton, Lac de Charenton (pointe orientale), Cul-de-lampe : Une photo non légendée du bois de Vincennes en fin de texte.

 la bedoliere 8Et l’on découvre la vie  du bois à la fin du second Empire. Même les militaires semblent paisibles, trois ans plus tard l’armée sera mise en déroute.

La photographie était une découverte récente à l’époque et les ouvrages illustrés par ce type de support restaient peu nombreux et chers. La photographie nécessitait un matériel important tant pour la prise de vue que pour le développement et aussi du temps pour tirer les planches. La gravure restait l’illustration courante de la plupart des livres du temps.

Les décors dorés au dos et sur les plats, les tranches dorés de l’ouvrage soulignent le soin apporté à cette édition qui reste de nos jours, recherchée.

la bedollière 30

____________________

la bedoliere 1LA BEDOLLIERE (Emile de) ROUSSET (Ildefonse). Le château de Vincennes décrit et photographié. Paris, A.Lacroix, Verboeckhoven, Librairie internationale, 1867. Un volume in-4 (31 cm x 24,5 cm), 71- (1p. plan du bois de Vincennes, 2 pp. Table des matières, 2 pp.annonces d’éditeur) pp.

la bedolliere 2la bedoliere 325 photographies (Ildefonse Rousset) dont 22 photographies hors texte légendées, contre-collées sur bristol et montées sur onglet, 3 petites photographies contrecollées  et un plan du bois de Vincennes.

Pleine percaline verte de l’éditeur avec un décor doré sur les plats et le dos (dorure un peu passée). Plaque de Souze. Tranches dorées. Imprimé sur vélin. Quelques rousseurs éparses.

Bon exemplaire de cette édition. Un des premiers ouvrages illustrés par la photographie présentant le bois de Vincennes et ses activités sous le second Empire.

Pour acheter c’est ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*