BAUSSET (L.-F.J. de). Mémoires anecdotiques sur l’intérieur du Palais de Napoléon.

de bausset VIIde bausset IINapoléon dans sa vie quotidienne, loin des grandes batailles et des décisions administratives importantes, voilà ce que raconte le préfet Bausset dans ses Mémoires anecdotiques sur l’intérieur du Palais de Napoléon. Il nous dépeint un empereur exigeant, vérifiant dans le détail le fonctionnement de sa Maison et surveillant avec une attention particulière les moindres dépenses. Il narre aussi les grands événements du règne, la vie de la famille impériale et des dignitaires du régime.

La fonction de l’auteur nous permet de découvrir de l’intérieur, les rouages de l’Empire.

Lors de la formation de la Maison impériale, trois préfets du Palais furent nommés  : Legendre de Lucay en tant que premier préfet et deux préfets ordinaires Bausset et Saint Didier.

Louis-François, baron de Bausset (1770-1835) fut nommé préfet ordinaire du Palais le 1er février 1805 et titré baron d’Empire le 29 mars 1810. Il reste dans ses fonctions jusqu’à la fin de l’Empire. Il accompagne souvent l’Empereur dans ses campagnes et notamment en Russie. Il suit Marie-Louise à Vienne et n’en revient qu’en 1815.

de bausset IIIde bausset VSelon l’article 40 de l’étiquette impériale : « Le premier préfet du Palais et les préfets du Palais suppléent le Grand Maréchal du Palais pour le service de la bouche, de l’éclairage, du chauffage, de la lingerie, de l’argenterie et de la livrée ». Les préfets étaient les maîtres du service domestiques à l’exception de la chambre. Il y avait toujours un Préfet de service au Palais.

Le préfet Bausset travaille  sous l’autorité de Duroc jusqu’en 1813 puis de Bertrand nommé en novembre 1813 et qui accompagna Napoléon au cours de ses deux exils.

Ces Mémoires fourmillent d’anecdotes mêlant les sujets importants à d’autres plus dérisoires mais offrant à chaque chapitre une  » tranche de vie » impériale, nous dévoilant le quotidien de l’Empereur. Dès le premier chapitre, on découvre que rien n’échappait à la vigilance du préfet. Chapitre premier : Etiquette de l’intérieur du palais; lever, déjeûner de l’empereur; son dîner à six heures; audience du coucher; dépenses de la maison impériale. – M.l’abbé de Pradt sacré par le pape. – Anecdotes relatives au concordat, au consulat et au couronnement. – Napoléon en arrivant au consulat, favorise l’élection de Pie VII. – Conversation de madame de Brignolé avec le cardinal Gonsalvi. – Madame de Caraman. – Mot de Napoléon sur M.de Châteaubriand. – M.de Fontanes. – La Harpe.

Ces mémoires comporte une importante table des matières (52 pages) recensant tous les noms cités. Ainsi le lecteur peut vagabonder de page en page à la recherche des personnages connus.

De 1805 à la chute de l’Empire, le préfet Bausset déroule ses souvenirs offrant un vivant témoignage de toute la période impériale et de ses principaux acteurs jusqu’à l’arrivée de l’armée des Princes à Paris.

________________________________

de bausset Ide bausset VIBAUSSET (L.-F.-J. de). Mémoires anecdotiques sur l’intérieur du Palais de Napoléon sur celui de Marie-Louise et sur quelques événements de l’Empire depuis 1805 jusqu’en 1816. Paris, A.Levavasseur, successeur de Ponthieu et cie, 1829. 3e édition. Quatre volumes in-8 (20,5 cm x 13,5 cm), 392-377-X-404-287-LII pp.

4 frontispices. Volume I. Portrait de Joséphine. Volume II. Portrait de Marie-Louise. Volume III. Portrait de Napoléon. Volume IV. Deux médailles anglaises.

1/2 chagrin. Dos à cinq nerfs ornés de filets et de fleurons dorés. Mouillure sur quelques feuillets en fin de volume I. Quelques rousseurs éparses et mineures. Quelques frottements à la reliure.

Intéressant ouvrage en bonne condition.

Frais d’expédition offerts. Pour acheter c’est ici.

Pour consulter nos bibliographies c’est là.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*