HERON DE VILLEFOSSE (René). Illustrations de André DUNOYER DE SEGONZAC. L’Ile de France

 

Avec nos livres,nous nous hasardons rarement en dehors de Paris mais il y a parfois des exceptions et elles ne sont pas uniques. Nous avons déjà présenté le beau livre La couronne de Paris avec le texte de Pierre Mac-Orlan et les fines illustrations d’André Jacquemin, aujourd’hui un livre sur le même thème mais avec un titre plus classique « L’Ile de France » et une présentation historique de la région qui entoure la capitale. Avec un texte rédigé par René Héron de Villefosse, un historien qui s’intéressa à l’histoire parisienne et à sa région et des planches gravées d’André Dunoyer de Segonzac, nous découvrons cette vaste région.

René Héron de Villefosse (1903-1985) archiviste paléographe, il mène sa carrière dans les musées parisiens notamment au petit Palais et au musée de l’Ile de France à Sceaux. Il consacre de nombreux ouvrages à l’histoire de Paris et de l’Ile de France.

André Dunoyer de Segonzac (1884-1974) peintre, graveur et illustrateur. Elève libre de l’Ecole nationale supérieur des beaux-arts de Paris en 1900, il entre en 1903 dans l’atelier privé de Luc-Oliver Merson, élève en 1907 de Jean-Paul Laurens, il dispose ensuite d’un atelier à l’Académie de la Palette à Montparnasse. Ses premiers dessins sont publiés en 1908 dans La grande Revue et Le Témoin. En 1908, il commence à exposer au Salon d’automne et au Salon des indépendants avec Paul Signac et Maximilien Luce. Grand voyageur en France comme en Italie, en Espagne et Afrique du Nord, il s’intéresse aussi à de multiples sujets comme le sport et la danse. Mobilisé pendant la première guerre dans l’infanterie, il sera affecté par la suite, comme de nombreux artistes, au camouflage. Il est en contact avec de nombreux artistes et écrivains, Raoul Dufy, Maurice de Vlaminck, André Derain, Max Jacob, Paul Valéry, Léon-Paul Fargue, Jean Cocteau…Après la première guerre, il figure dans de nombreuses expositions en France comme à l’étranger et notamment aux Etats Unis.

Eloigné des révolutions esthétiques de son siècle, Dunoyer de Segonzac ressuscite un certain réalisme. Initié à la gravure par Jean Emile Laboureur, il réalise mille six cent cuivres de 1919 à 1970.

René Héron de Villefosse nous entraîne dans une promenade dans toute l’Ile de France mêlant histoire des lieux et souvenirs contemporains, faisant revivre des endroits célèbres ou oubliés et des personnages connus ou anonymes.

André Dunoyer de Segonzac illustre cette balade avec ses planches en camaïeu ou en couleurs : La Marne, Clocher d’Orgeval, Le Grand Trianon, Chennevieres, Rivière d’Ile-de-France, La chapelle de Crécy, Ferme près de Nemours, Ecluse de Bougival , Quais du Loing, Provins ville basse, La Seine à Triel, Le peuplier de Vauboyen, Moulin sur le Grand Morin, Les bords de Marne, Jardins de Versailles, Campagne de Villepreux, Cernay-la Ville, Chapelle d’Ile-de-France.

L’ensemble forme une réalisation soignée au tirage très limité comme savait les produire dans les années soixante, l’éditeur d’art Pierre de Tartas. Nous avons d’ailleurs présenté un autre ouvrage réalisé par cet éditeur : Au temps de Paris.

____________________________

HERON de Villefosse (René) . L’Ile-de-France. Paris-Bièvre, Pierre de Tartas, 1966. Un volume in-folio (40,5 cm x 30,5 cm), 132 (4) pp.

18 illustrations d’André Dunoyer de Segonzac. 1 lithographie en noir sur la couverture, 10 lithographies en noir ou en camaïeu à double page, 2 lithographies en noir à pleine page, 1 lithographie en noir dans le texte et 4 gravures sur bois en couleurs à double page.

Un des 208 exemplaires sur grand vélin d’Arches comportant l’état définitif des illustrations, signés par l’auteur, l’illustrateur et l’éditeur.

En feuilles sous couverture illustrée et coffret toilé vert de l’éditeur.

Pour acheter c’est ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*