GUILBERT (Abbé). Description historique des château, bourg et forest de Fontainebleau.

 

Quand on évoque un « Chateau royal » en région parisienne, spontanément vient à l’esprit Versailles et l’on oublie souvent Fontainebleau alors que l’endroit beaucoup moins fréquenté par la cohorte des cars de touristes, mérite lui aussi des visites approfondies.

Fontainebleau dans l’imaginaire collectif français, ce sont souvent les adieux de Napoléon avant son départ à l’Ile d’Elbe en 1814 mais Fontainebleau c’est aussi une demeure royale depuis le Moyen-Age. François Ier fait raser le vieux château féodal et édifier un logis de style Renaissance qui devient sa demeure favorite. Dans cet endroit le roiAfficher l'image d'origine organise un véritable foyer de l’Art de la Renaissance. Il invite des artistes italiens qui en exprimant leur talent, influencent l’art français. Ce foyer voit la naissance de la première Ecole de Fontainebleau.

Le château connaît à nouveau d’importants travaux sous le règne d’Henri IV. Une nouvelle génération d’artistes français et flamands décorent le château. C’est la seconde école de Fontainebleau.

Le château est progressivement délaissé. C’est Napoléon Ier qui le réinvestit. Puis Napoléon III qui en fait une résidence régulière de la Cour.

L’auteur de notre ouvrage, abbé lettré du XVIIIe, nous fait découvrir le château dans sa configuration du début du règne de Louis XV. Et l’on peut imaginer les invités ou les visiteurs ouvrage en main, parcourant les lieux comme les touristes contemporains. Des bâtiments ont été détruits, d’autres ont été construits mais l’on retrouve facilement le décor qui servit de cadre aux recherches de l’abbé Guilbert.

Dans sa préface, l’abbé Guilbert présente son « guide touristique » : « Les empressements de mes amis n’ont fait que seconder la volonté où j’étois dêtre de quelque utilité aux Voyageurs, & leurs conseils n’ont servi qu’à me persuader que la plus grande partie de ceux qui viennent visiter ce Château, ne le connoissent pas plus que je ne le connoisse moi-même, lorsque j’ai été chargé de l’examiner. Je n’ai rien négligé depuis pour répondre à leurs intentions. Peintures, Sculptures, Reliefs, Fondation de Bâtimens, Rois sous lesquels ils ont été élevés, Artistes qui y ont été employés, Evenemens remarquables qui y sont arrivés, tout a été le sujet de mes recherches, & j’ose assurer que les ai faites avec l’exactitude qu’on peut attendre d’un homme capable de se tromper, mais qui cherche uniquement le vrai… »

guilbert 1

Alors emboîtons le pas de l’abbé Guilbert et en parcourant la table des matières, suivons la description des lieux qu’il présente minutieusement. En fait il a rédigé  un guide touristique pas aussi abondamment illustré que nos publications contemporaines mais par certains aspects beaucoup mieux documenté. Il est vrai que la publication était destinée à un public limité !

guilbert 7Témoignages et éloges de quelques historiens ou poètes étrangers et françois en faveur de Fontainebleau, Lettre sur la fondation de Fontainebleau, Chronologie de quelques evenemens arrivée à Fontainebleau, Description historique du château, bourg et forest de Fontainebleau (Cour des cuisines, Porte Dauphine, Cour du Donjon dite Cour Ovale, Chapelle de S.Saturnin), Chartes royales, Cour de la Fontaine, Cour du cheval guilbert 6blanc, Escalier du fer à cheval, Chapelle de la Ste Trinité, Inscription de la Porte de la Chapelle, Intérieur de la Chapelle, Principal autel, Tabernacle, Salle des bains et étuves et de la Conférence, Bibliothèque du Roy, Galerie de François Ier dite des Réformés, Chambre de Saint Louis, Cabinet des curiosités, Anti-chambre, Premier Cabinet, Chambre du Roy, Grand cabinet du Roy, Appartement de la Reine, Salle des Gardes de la Reine, Anti-Chambre, Cabinet de la Reine dit des Empereurs, Grands tableaux, Petits tableaux, Chambre et cabinet de la Reine, Cabinet de Clorinde, Galerie de la Reine dite de Diane, Plafond de la galerie de Diane, Galerie des Cerfs, Jardin de l’Orangerie, Galerie des chevreuils, Pavillon des poêles dit Appartement des Reines meres, Antichambre, Chambre de la Reine, Grand Cabinet, Cabinet d’Henri II, Petit Appartement, guilbert 5Salon du Billard, Galerie d’Ulisse, Salles du Buffet et des Gardes du Roi, Salle de la belle cheminée dite de la Comédie, Chambre d’Alexandre, Salle du Bal dite des Cent suisses, Chapelle haute dite la Chapelle du Roy, Pavillon des Dauphins, Appartement de Monsieur, Appartement au rez de chaussée de la cour, Cour de la Conciergerie dite Cour des Princes, Hostel d’Albret, Hotel de la Surintendance des Finances, Etang, Pavillon de l’étang, Jardin près de l’étang, Jardin des pins, Jardin ou bois des canaux, Pavillon de Pomone, Grotte du jardin des pins, Fontaine de Bleau, Ecuries de la Reine, Chenil neuf, Vieux chenil, Mail, Pavillon du Colonel Général, Parterre du Tybre, Cascades, Parc et canal, Eglises d’Avon, des Basses-Loges & des Hermitages, Eglise paroissiale, Oratoire de Notre-Dame de Bon-Secours, Hospital des Filles bleues, Hostel-Dieu, Ostel de la Chancellerie, Hostel du Grand Prevost, La Coudre, Hostel desEcuries guilbert 8des Reines mères, Hostel de Ferrare, Surintendance des Bastmens, Hostel des Ecuries de la Reine, Maison des Mathurins, Hotel de Maillebois, Pressoirs du Roy, Hostel d’Ecosse, Maison de la Rivière, Eglise paroissiale d’Avon, Hospital de la Charité d’Avon, Prieuré de Sain Nicolas des Basses-Loges, l’Hermitage de la Magdeleine, Hermitage ou chapelle de Sain Louis, Desert et Hermitage de Franchard, Forest de Bierre dite de Fontainebleau, Du spectre ou Grand Veneur de la forest de Fontainebleau

Et comme tout bon historien, il donne ses sources et ses pièces justificatives en fin du 2e volume.

L’abbé Guilbert (1697-1759) est aussi l’auteur des mémoires historiques, chronologiques sur l’abbaye de Port-Royal des Champs (2 volumes in-12, 1755-1756).

____________________

guilbert 4guilbert 3GUILBERT (Abbé). Description historique des château bourg et forest de Fontainebleau contenant Une Explication Historique des Peintures, Tableaux, Reliefs, Statues, Ornemens qui s’y voyent ; & la vie des Architectes, Peintres & Sculpteurs qui y ont travaillé. Paris, André Cailleau, 1731. Deux volumes in-12 (17 cm x 10 cm), 4-6-4-243-14-310 pp.

Volume I :

Une grande planche dépliante : Plan général de Fontainebleau.

Une planche dépliante : Elévation de la Porte Dauphine de Fontainebleau du côté de la cour des Cuisines et Elevation du Côté de la Cour Ovale.

Une planche dépliante : Coupe de l’Escalier du Fer à Cheval de Fontainebleau.

Une planche dépliante : Plan de l’Escalier du Fer à Cheval de Fontainebleau.

Une planche dépliante : Elévation du grand Autel de la Chapelle de Fontainebleau.

Une planche : Médaillon qui est au-dessus de la porte de la Chambre du Roi à Fontainebleau.

Volume II

Une planche dépliante : Grotte du jardin du Pin de Fontainebleau et Fontaine de Bleau, détruite en 1713.

(Cohen-467).

Vendu.

Pour consulter nos bibliographies c’est ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*