HENRIOT (Emile). Illustrations de Louis VEDER. Promenades Pittoresques sur les Bords de la Seine.

Emile Henriot (1889-1961) poète, écrivain, essayiste et critique littéraire. Fils du caricaturiste Henri Maigrot dit Henriot. Journaliste au Temps entre les deux guerres il devient le critique littéraire du Monde lorsque ce nouveau journal succéda au Temps. Il est élu membre de l’Académie française en 1946.

Eugène Louis Véder (1876-1936) peintre, aquarelliste et graveur. Inspiré par Jean-François Raffaëlli. Il débute sa carrière artistique peu avant la Première Guerre mondiale en exposant au Salon des Indépendants en 1912 des aquarelles remarquées par le marchand d’art Durand-Ruel.

henriot IDans les années 1920, son sujet de prédilection reste Paris dont il produit de nombreuses gravures rehaussées. Il puisa son inspiration dans les rues de Paris et ses quartiers populaires. En 1928, il produisit une suite de 50 planches sur les quartiers populaires parisiens.

Sociétaire du Salon des Artistes français en 1922, Eugène Véder fut plusieurs fois récompensé lors de ses expositions (médailles de bronze et d’argent en 1923 et 1925). Jusqu’à la fin de sa vie, il exposa tous les ans comme membre de la gravure originale en noir.

Outre sa fameuse suite de 50 planches sur Paris, il illustra l’ouvrage de Carco, Promenades pittoresques à Montmartre (Delteil, 1922).

Henriot IIIHenriot VL’association de ces deux artistes pour cette promenade pittoresque sur les bords de la Seine produit un charmant ouvrage invitant à la flânerie de la lecture. La liste des gravures donnent une idée de la beauté de la balade : Le Marché aux Fleurs et la Tour de l’Horloge, La Seine à travers Paris, vue du haut de Notre-Dame, Le Port Henri IV, Notre-Dame de Paris, vue prise de la rue Saint-Julien-le-Pauvre, Vue de la Pointe de la Cité, Le Pont-Neuf, Le Port Saint-Nicolas, L’Ecluse de la Monnaie, la chambre des Députés, vue prise du Quai des Tuileries, Le Port de la Gare, Le Quai Saint-Michel (soleil couchant), Le Pont Marie, vue prise du Port Saint-Paul, Le Pont Marie, vue prise du Port aux Ormes, Le Pont Louis-Philippe, La Gare d’Orsay et le Pont Royal, Le Quai des Grands-Augustins, L’Hôtel Lambert, Le Pont Louis-Philippe et l’Eglise Saint-Gervais, Le Pavillon de Flore et le Pont Royal, La Pointe de l’Ile Saint-Louis, vue prise du Pont d’Arcole, Le Pont des Arts, La Place Maubert et la rue du Haut-Pavé, Le Pont de Passy (Pointe de l’Ile des Cygnes et Statue de la Liberté), Le Viaduc d’Auteuil, Le Port de Javel (Cimetière des Bateaux Parisiens).

L’année suivante allait paraître sur le même thème l’ouvrage de Georges Cain : La Seine du Point du jour à Bercy illustré par Jouas. Pour celui-là, chers lecteurs, un peu de patience, il finira bien par trouver les lignes de ce blog.Henriot II

____________________

henriot VIIHENRIOT (Emile). Promenades pittoresques sur les bords de la Seine (De Bercy au Point du Jour). Paris, «  le Livre d’Art » Editions Léo Delteil, 1926. Un volume in-4 (34 cm x 26 cm), 78 pp.

Illustré par Eugène Véder de 7 eaux-fortes dont un frontispice en couleurs et de 18 dessins sur bois par P.Gusman.

Un des cent soixante-dix exemplaires justifiés sur vélin d’Arches contenant un état du frontispice, et des eaux-fortes, et le tirage à part des bois

En feuilles sous couverture rempliée de l’éditeur. Fragilité au mors supérieur du portefeuille.

Frais d’expédition offerts. Pour acheter c’est ici.

Pour consulter nos bibliographies c’est là.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*