COUSIN (Jules). L’Hôtel de Beauvais, rue Saint Antoine.

 

Principale Entrée de l’Hostel de Beauvais, construit par Mr Le Pautre, Architecte

Si vous passez par la rue François Miron qui aboutit à l’Hôtel de Ville, vous remarquerez au numéro 68, un bel hôtel parfaitement rénové qui aujourd’hui accueille la Cour administrative d’appel de Paris.

Ce bâtiment connu sous le nom d’Hôtel de Beauvais,  est un des beaux hôtels du Marais qui a été sauvegardé.

Jules Cousin dans une intéressante monographie nous raconte son histoire.

Plan du premier Etage de l’hostel de Beauvais

Jules Cousin (1830-1899) est un célèbre collectionneur de livres et d’estampes sur l’histoire de Paris mais aussi un bibliothécaire réputé. Il commence sa carrière à la Bibliothèque de l’Arsenal en 1856. En 1870, il responsable de la bibliothèque publique installée à l’Hôtel de Ville qu’un incendie de la Commune réduire en cendre le 24 mai 1871.

Pour recréer une bibliothèque parisienne, Jules Cousin offre sa collection personnelle. Cette première bibliothèque historique de la ville de Paris s’installe dans l’hôtel Carnavalet, il en sera le premier conservateur.

La Bibliothèque Historique de la Ville de Paris,  est aujourd’hui dans l’hôtel de Lamoignon, rue Pavée. En 1874 Jules Cousin, est l’un des fondateurs de la Société de l’histoire de Paris, il en sera le président en 1882.

Façade de l’Hôtel de Beauvais, modifiée en 1706, pour Jean Orry

L’Hôtel de Beauvais est à deux pas de l’Hôtel de Ville et pas très éloigné de Carnavalet, il ne pouvait échapper à l’attention de Jules Cousin qui lui consacre une intéressante monographie.

Madame de Beauvais qui fit construire le premier bâtiment, était la première femme de chambre de la reine Anne d’Autriche. Elle est connu pour avoir dépucelé le jeune Louis XIV ce qui lui accorda tout au long de sa vie de nombreux privilèges. C’est du balcon de son hôtel que la reine mère, Mazarin et Turenne assistent en Août 1660 à l’entrée dans Paris de Louis

XIV et de Marie-Thérèse pour fêter leur mariage.

Eugène Atget. Cours de l’hôtel de Beauvais (1902-1903). Source Gallica.

Les plans et dessins du premier hôtel, furent confiés à Antoine Lepautre, premier architecte du roi. Pour ce chantier, la reine donna à sa femme de chambre une grande quantité de pierres destinées au bâtiment du Louvre.

En 1706, l’hôtel de Beauvais est acquis par les Orry qui vont modifier l’hôtel de Beauvais et le mettre au goût du jour. Il passe par la suite dans les mains de Maximilien-Emmanuel-François Van Eyck représentant à Paris de l’électeur de Bavière qui le transforme en tripot.  Il y accueille aussi pendant cinq mois en 1763, le jeune Mozart.

Saisi sous la Révolution puis vendu aux enchères, l’hôtel sera progressivement transformé en maison de rapport au XIXe siècle, avant aujourd’hui d’accueillir la Cour administrative d’appel de Paris.

______________________________

COUSIN (Jules). L’Hôtel de Beauvais, rue Saint Antoine. Paris, Revue universelle des arts, 1864. Un volume in-8 (25,5 cm x 16,5 cm), 108 pp.

3 planches gravées : Principale entrée de l’hostel de Beauvais à Paris rue Saint Antoine par Mr Le Pautre, Architecte, réduit d’après l’Original de Jean Marot; Plan du premier Etage de l’hostel de Beauvais, réduit d’après l’Original de Jean Marot; Façade de l’Hôtel de Beauvais, modifiée en 1706, pour Jean Orry. (D’après le Plan Original, provenant des papiers de Robert de Cotte, conservé à la Bibliothèque Impériale).  Un fac-simile d’une lettre manuscrite de Mme de Beauvais au chancelier Séguier.

Un des cent cinquante exemplaire numérotés, signé par l’auteur avec mention manuscrite du destinataire.

1/2 reliure, pièce de titre, couvertures (papier rose) conservées.

Pour acheter c’est ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*