DU VERDIER (Gilbert SAULNIER). Le Voyage de France.

  Le premier « guide touristique » proposant des itinéraires aux voyageurs en le renseignant sur les monuments, l’hébergement et les caractéristiques régionales françaises paraît en 1552. Il est rédigé par Charles Estienne et s’intitule La Guide des chemins de France. L’ouvrage présente une vision ordonnée du territoire de l’époque. C’est le premier guide routier imprimé en français. La diffusion de l’imprimerie favorise l’édition de ce type de livre qui a vocation à être lu par un public élargi de marchands, de médecins, d’étudiants, d’aristocrates et de curieux à la découverte du Pays. Le déplacement n’a plus seulement une vocation utilitaire, mais désormais aussi une vocation d’agrément. Deux guides prendront le relais […]

CHAMPIER (Victor) SANDOZ (G.-Roger). Le Palais-Royal d’après des documents inédits (1629-1900)

  Situé au coeur de Paris, le Palais Royal est un vaste ensemble monumental composé d’un palais, de galeries, de jardin et d’un théâtre. Construit par Richelieu en 1628, le Palais-Cardinal est légué à Louis XIII. Il sert de résidence au jeune Louis XIV pendant la Fronde et prend le nom de Palais-Royal. Donné en apanage à Philippe d’Orléans en 1692, il devient le palais des Orléans. C’est alors sous la Régence, le coeur de la vie politique et artistique. A cette époque, la galerie d’Enée peinte par Antoine Coypel est une des principales curiosités de la capitale et l’Opéra est situé dans une salle du palais. Le Régent rassemble […]

GUILLEMOT (Maurice). Illustrations de Eugène BEJOT. Entr’actes de Pierres.

  Maurice Guillemot (1859-1931) est un  homme de lettres, il a aussi été le fondateur de la société internationale des aquarellistes. Eugène Béjot (1867-1931) étudie d’abord à l’académie Julian. Il apprend la gravure avec Félix Bracquemond et Lepère. En 1893, il devient sociétaire des peintres-graveurs français et membre de la Société Nationale des Beaux-Arts. Il expose au Salon jusqu’en 1912. Il reçoit une médaille d’argent à l’Exposition universelle de 1900. L’oeuvre de Béjot est étroitement liée à Paris. Peu des aspects de la capitale lui échappent, les ponts en 1892, les squares et les jardins en 1896, les vieux murs en 1899, les monuments et les bateaux en 1903, les […]