COQUIOT (Gustave). En suivant la Seine.

Gustave Coquiot (1865-1926) écrivain et critique d’art, fut un des secrétaires de Rodin. Il fréquenta tous les peintres et sculpteurs du début du 20ème siècle. Son ouvrage Essai sur la Jeune Peinture et la Jeune sculpture paru en 1914, présente la scène artistique parisienne dans tout son éclat novateur. Il écrivit de nombreux ouvrages sur des thèmes parisiens parmi lesquels Concert d’été (1894), Les bals publics (1895), La Seine (1896), Les villas de Paris (1897), Les Soupeuses (1903), Les féeries de Paris (1909), Poupées de Paris. Bibelots de luxe (1912), Paris, voici Paris (sd circa 1913), Pantins de Paris (1920), illustrés par des artistes choisis dont Bottini ou Forain. L’ouvrage […]

BOYSSE (Ernest). Les abonnés de l’Opera. (1783-1786).

Avant d’être installé au Palais Garnier (à partir de 1875) et aussi à l’Opéra Bastille (à partir de 1990), l’Opéra connut plusieurs localisations dans Paris. L’Académie royale de Musique résida d’abord au Palais-Royal. Un incendie (8 juin 1781) l’a déplaça vers la Porte Saint-Martin. Nicolas Lenoir fit construire en deux mois un théâtre de 1800 places qui fut inauguré le 21 octobre 1781. L’Opéra rejoint ensuite sa nouvelle salle rue de Richelieu le 9 thermidor an II. Il fonctionnera à cet emplacement jusqu’à l’assassinat du duc de Berry  (13 février 1820). L’édifice fut fermé à la suite de cet événement et ensuite détruit. Une grande salle fut construite rue Le […]

TARDIEU (Ambroise). Dictionnaire iconographique des parisiens.

Ambroise Tardieu (1840-1912) est historiographe, archéologue et généalogiste. Dès son plus jeune âge, il se consacre à l’histoire de la Marche et de l’Auvergne en devenant un spécialiste reconnu de généalogie des familles nobles de ces deux provinces. En 1882, il découvre et fouille la villa gallo-romaine de Beauclair sur la voie romaine de Clermont-Ferrand à Limoges. Cette découverte lui procura une renommée internationale. Il fut membre de l’Institut archéologique de Rome, de l’Académie royale de Madrid et de diverses académies savantes françaises. Il ne s’intéressa pas qu’à l’Auvergne et ses talents d’historiographe s’employèrent aussi dans d’autres régions et villes. Dès le XIXe siècle, s’organise une importante mobilité des Auvergnats […]