RICHEPIN (Jean). Illustrations de A.MORAND et huit aquarelles originales de Georges VILLA. La chanson des gueux.

  Nous avons déjà évoqué le sulfureux poète devenu académicien Jean Richepin dans un de ses ouvrages sur le Paris qui lui était cher, voir ici. Dès les années 1860, le naturalisme émergeait en littérature, il allait connaître sa consécration avec la publication de l’Assommoir de Zola en 1877.  Jean Richepin chantait une nouvelle bohême moins douce que celle des romantiques et s’inscrivait dans ce courant. Avec sa Chanson des gueux, publié en 1876 (Librairie illustrée), il touche du premier coup le grand public. Quelques scènes trop vives émeuvent et peu  après sa publication le volume est interdit car selon les censeurs de l’époque, il contenait des outrages à la […]

MASSON (Georges-Armand). Illustrations de Marcel VERTES. Tableau de la mode.

  Après Tableau des grands magasins, voir ici, nous présentons aujourd’hui un autre numéro de la série des Tableaux contemporains, Tableau de la mode. La série des Tableaux contemporains publiée à la NRF de 1921 à 1929 comporte neuf titres : N°1. M.de Noislay. Tableau des courses (1921), N°2. Tristan Bernard. Tableau de la boxe (1922), N°3. J.L.Duplan. Tableau de la vénerie (1923), N°4. F.Carco. Tableau de l’amour vénal (1924), N°5. J.Valmy-Baysse. Tableau des grands magasins (1924), que nous avons évoqué, N°6. G.A.Masson. Tableau de la mode (1926), N°7. F.Boulet. Tableau de l’Au-Delà (1927), N°8. P.Loewel. Tableau du Palais (1928), N°9. M.Jacob. Tableau de la bourgeoisie (1929). Elle présente les lieux […]

DECLOUX (Alfred-Pierre-Hubert). DOURY. Histoire archéologique, descriptive et graphique de la Sainte-Chapelle du Palais.

  Dans un blog précédent, nous avons évoqué l’histoire de la Sainte Chapelle jusqu’à la fin du XVIIIe siècle, voir ici. Aujourd’hui nous poursuivons le cours du temps pour aborder la phase de restauration du bâtiment au XIXe siècle. A l’issue de la Révolution, la Sainte Chapelle est en triste état. Le mobilier liturgique a été dispersé, les vitraux sont en partie brisés, le décor architectural partiellement détruit et le bâtiment est simplement couvert par une charpente provisoire. Ni l’Empire, ni la Restauration ne s’intéressent aux monuments du Moyen Age. Victor Hugo grâce à son roman Notre Dame de Paris (1831) et l’évocation du Paris médiéval commence à mobiliser l’opinion publique […]