LARRIBE (M.). Les sources de la Seine par un sous-préfet aux champs.

  La Seine prend sa source à 471 mètres d’altitude sur le territoire de la commune de Sources Seine. Son cours est de 776 kilomètres. Les sources de la Seine sont à proximité de la ligne de partage des eaux entre le bassin parisien et le bassin du Rhône. Historiquement les sources de la Seine sont à la frontière entre les territoires des Eduens et des Lingons et même entre deux provinces romaines les provinces de Lyonnaise et de Gaule-Bretagne. Les sources de la Seine sont un lieu de frontière. Les premières discussions d’aménagement des sources de la Seine apparaissent en 1833. M.Larribe alors sous-préfet de l’arrondissement de Semur en […]

PARENT (Paul). Vieux hôpitaux parisiens. Illustré de vingt-cinq eaux-fortes de Omer BOUCHERY.

Omer Bouchery (1882-1962) est un peintre, graveur et illustrateur d’origine lilloise. Il entre en 1896  à l’école des beaux-arts de Lille où il est l’élève de Pharaon de Winter et d’Alphonse Leroy qui l’initie à la gravure. En 1901, il continue sa formation à l’école des beaux-arts de Paris dans l’atelier de Fernand Cormon et suit les cours du graveur Jules Jacquet. Il fréquente aussi l’atelier de son oncle, le sculpteur Hippolyte Lefebvre. En 1907, il expose pour la première fois au Salon des artistes français. Premier second prix de Rome en 1912, il est médaillé d’or au Salon des artistes français de 1914. Après la première guerre, il poursuit […]

Notre Dame de Paris au XVIIIe siècle.

Qui est l’auteur de cet ouvrage, le libraire caché derrière ses initiales C.P.G ? (Claude Pierre Gueffier) ou un chanoine de la cathédrale l’abbé de Montjoie comme le laisse entendre Barbier ? Laissons l’interrogation planer. Le chanoine n’a pas laissé beaucoup de trace dans l’histoire, quant au libraire (1691-1770), il est en activité dès 1730 et fut reçu maître en 1737. Sa veuve prendra sa suite. En fait l’ouvrage est plus intéressant pour la description de la cathédrale Notre Dame au milieu du XVIIIe siècle que pour sa qualité littéraire. A le lire, il est vraisemblable que le chanoine qui a dû participer à la gestion de l’édifice, a certainement apporté sa […]