La Libération de Paris.

  En ce jour anniversaire du débarquement sur les plages de Normandie le 6 juin 1944, nous évoquons la Libération de Paris . Elle est intervenue en août de la même année mais elle ne fut possible qu’avec l’aide des forces alliées. Initialement ces forces devaient contourner Paris pour ne pas ralentir leur progression vers le Rhin. Avec l’annonce de l’avance rapide des Alliés sur Paris, les cheminots se mettent en grève le 10 août suivis par le métro de Paris, la gendarmerie le 13 août, la police se met à son tour en grève le 15 août suivie des postiers le jour suivant,  la grève générale est décrétée le 18 […]

FABER (Jean). Illustrations de Eugène DELATRE. Le vieux village de Montmartre.

  Nous avons déjà évoqué Montmartre dans des pages précédentes de ce blog, voir ici et ici, et Jean Faber pour un ouvrage sur la Seine, voir ici. Nous retournons aujourd’hui à Montmartre pour un ouvrage sur son vieux village illustré de 36 gravures d’Eugène Delâtre. Eugène Delâtre (1864-1938). Graveur, peintre, aquarelliste, imprimeur. Le service militaire l’éloigne durant sept ans à la fois de l’art et de la Butte où il revient en 1889. A son retour,  Delâtre grave le Montmartre pittoresque, des portraits, la Bretagne, le sud de la France et la Normandie. Avec le graveur Charles Maurin, il perfectionne la technique de la gravure en couleurs dont ils […]

D’HEYLLI (Georges). Dix mois à la Comédie-Française. Siège et Commune (1870-1871) et SOUBIES (Albert). Le Théâtre à Paris du 1er octobre 1870 au 31 décembre 1871.

  Georges d’Heylli (1833-1902) publiciste, journaliste, fondateur et directeur de la Gazette anecdotique, littéraire, artistique et bibliographique. Albert Soubies (1846-1918), critique musical au Soir et historien de la musique et du théâtre. Deux plumes agiles pour raconter les activités théâtrales pendant le Siège et la Commune de Paris. La guerre franco-prussienne de 1870 tourna rapidement au désastre pour les armées françaises, Paris fut assiégé et l’instauration de la Commune de Paris se termina dans le sang. Nous avons déjà évoqué cette période dramatique pour les Parisiens, voir ici. Mais pendant ces temps agités, les Parisiens n’oubliaient pas leurs habitudes de distraction et de plaisir. Dès la proclamation de la République, […]